Nouveau

Histoire des Indiens - Histoire

Histoire des Indiens - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Indien

(M.B. 707:1. 60'9"; b. 11')

Indian, une vedette à moteur en bois, a été acquise de Joseph Van Vleck, à Norfolk en 1906. Elle a servi de rampe de mise à l'eau au Naval Proving Ground, Indian lIead, Maryland, jusqu'à ce qu'elle entre en collision avec le navire marchand SS Northland et coule de l' Indian Head 31 mai 1917.


Inde : contexte historique

Le sous-continent indien est le site d'une civilisation aussi ancienne que n'importe quelle autre au monde. Les cités-états sont apparues dans le nord de l'Inde, le long du fleuve Indus, à peu près en même temps que les premières civilisations du Tigre-Euphrate à Sumer et à d'autres endroits. Au fil des siècles, l'Inde a été envahie par de nombreux peuples différents, qui ont tous laissé leur empreinte.

L'hindouisme s'est développé à partir d'une multiplicité de dieux, de déesses et de héros locaux. Peu à peu, cette multiplicité a reçu un cadre cohérent, dans lequel les divinités individuelles étaient considérées comme les manifestations d'une plus grande unité. Néanmoins, la multiplicité est restée une caractéristique majeure de l'hindouisme, comme elle l'est de la culture indienne en général.

Les divinités locales ont été identifiées avec les forces cycliques de la nature, comme cela est courant dans une société agricole - naissance, mort, plantation et avec la fertilité de la terre, des troupeaux et des êtres humains.

Peu à peu, la croyance est apparue que tous ces dieux étaient la manifestation de l'Un-Brahma. Le monde physique dans toute sa variété était considéré comme un rêve de Brahma, il vient à l'existence, se termine et renaît dans de grands cycles, tout comme les âmes humaines dans les cycles plus courts des vies humaines. Cette idée cyclique, qui reflète les cycles des saisons et de la fertilité, se répète à l'infini. L'âme humaine, qui est éternelle, renaît, ou réincarné. Les actions de l'individu dans cette vie s'accumulent comme karma, ce qui affecte le statut que l'on obtiendra dans la prochaine vie. Le but ultime est maksha, ou l'accomplissement de la perfection spirituelle qui permettra à l'âme de se libérer de la roue de la vie et d'atteindre l'unité avec Brahma. Ce lien vous mènera à plus d'informations sur la religion et la culture hindoues.

L'idée de caste est étroitement associé aux croyances hindoues sur le progrès spirituel à travers l'accumulation de karma et la réincarnation. La caste est la division de la société en classes rigides, qui définissent son statut, sa profession et ses relations. Les historiens pensent que le système des castes a été introduit en Inde au moment des invasions aryennes, c. 1500 av. comme moyen de séparer les conquérants des vaincus. En temps voulu, cette stratification de la société a été sanctionnée par l'hindouisme, dans lequel la caste est venue à être associée au niveau de réalisation spirituelle.

Ainsi, en Inde, nous trouvons une multiplicité de groupes ethniques - des centaines de langues distinctes sont parlées - une multiplicité de castes au sein de chaque communauté - et le culte d'une multiplicité de dieux qui varient selon la localité, la caste et les préférences personnelles.

Dans ce contexte, les voies du salut sont multiples, mais un seul objectif : se libérer de la roue des renaissances, quitter ce monde que l'on croit être une illusion. Le devoir essentiel du bon hindou peut se résumer ainsi :

  1. Vivez la vie selon votre lieu, comme vous y êtes né.
  2. Diverses formes d'observance et de pratique religieuses sont possibles, selon la nature de l'individu - des disciplines physiques, cérémonielles ou ascétiques peuvent être suivies.
  3. L'essence de toute pratique religieuse est la maîtrise - le contrôle du corps, des envies, des émotions. Par conséquent, les extrêmes de la discipline physique sont pratiqués par certains pour atteindre une telle maîtrise. Les variétés de la discipline physique varient considérablement, cependant. L'idée fondamentale est de se rappeler que le monde est une illusion il faut maîtriser la chair mondaine pour y échapper et atteindre l'illumination spirituelle.

Bien qu'il existe de nombreuses divinités locales, certaines divinités sont considérées comme prééminentes et sont largement reconnues. Quatre en particulier sont d'une importance majeure :

Brahma - le créateur
Vishnu - le conservateur
Shiva - le destructeur
Kali/Durga/Parvati - la déesse en trois incarnations : la mort et la destruction, la jeune fille et la mère.

Les écrits sacrés de l'hindouisme - la Baghvad Gita, le Ramayana et d'autres, sont un mélange d'écrits mystiques et d'interprétations allégoriques de l'histoire. On pense que de nombreux personnages et événements reflètent des événements et des individus réels de l'histoire indienne ancienne.

Le bouddhisme et l'islam étaient également importants dans la culture du sous-continent indien. Le bouddhisme est apparu pour la première fois en Inde au VIe siècle avant JC, mais est devenu plus important en dehors de l'Inde qu'en son sein. L'islam est arrivé dans le nord de l'Inde (aujourd'hui le Pakistan) à partir du VIIIe siècle de notre ère. Étant donné que ces religions étaient également importantes dans d'autres régions, elles seront discutées ailleurs.


Reconnaissance

Reconnaissance américaine de l'indépendance indienne, 1947 .

Les États-Unis ont reconnu l'Union indienne en tant qu'État indépendant le 15 août 1947, lorsque le président Harry S. Truman a envoyé un message de félicitations à Lord Louis Mountbatten, gouverneur général du Dominion de l'Inde. C'est à cette date que, conformément à l'Indian Independence Act du Parlement britannique du 18 juillet 1947, l'Union de l'Inde et du Pakistan a été créée à partir de l'ancienne « Inde britannique » qui faisait partie de l'Empire britannique.

Le processus formel qui a conduit à l'indépendance de l'Inde a commencé par un rapport que le gouvernement britannique a publié le 16 mai 1946, qui recommandait la formation d'un gouvernement intérimaire en Inde pour élaborer une constitution dans le cadre d'un processus par lequel l'Inde deviendrait indépendante de la Grande-Bretagne. Bretagne. Un gouvernement intérimaire de l'Inde a été formé le 2 septembre 1946, et c'est le gouvernement avec lequel les États-Unis ont établi des relations diplomatiques avant l'indépendance formelle de l'Inde (voir Relations diplomatiques ci-dessous).


Contenu

Les preuves des textiles dans la civilisation de la vallée de l'Indus ne sont pas disponibles à partir de textiles préservés mais à partir d'impressions transformées en argile et de pseudomorphes préservés. La seule preuve trouvée pour les vêtements provient de l'iconographie et de quelques figurines harappéennes déterrées qui sont généralement dévêtues. [1] Ces petites représentations montrent que généralement les hommes portaient un long tissu enroulé autour de leur taille et le fixaient dans le dos (tout comme un dhoti serré). Le turban était également de coutume dans certaines communautés, comme le montrent certaines des figurines masculines. Les preuves montrent également qu'il y avait une tradition de porter une longue robe sur l'épaule gauche dans la société de classe supérieure pour montrer leur opulence. La tenue normale des femmes à cette époque était une jupe très légère jusqu'aux genoux laissant la taille nue. Les coiffes en coton étaient également portées par les femmes. [2] Les femmes portaient également une jupe longue, une tunique serrée cousue sur le haut du corps et un pantalon également. Les inférences de la statue de la déesse mère du musée national de Delhi suggèrent que la femme porte une tunique courte avec une jupe courte et un pantalon. [3] Il y a aussi des preuves d'hommes portant un pantalon, une robe/tunique conique avec une ceinture supérieure. [4] Les statues de la déesse mère montrent des femmes portant également de lourdes boucles d'oreilles qui étaient également assez courantes dans la période historique de l'Inde et représentent également de lourds colliers avec un médaillon en surplomb avec des trous pour les pierres précieuses. Les statues féminines et les arts et figurines en terre cuite comme une danseuse représentent également de longs cheveux probablement tressés et drapés de tissu.

Les fibres pour vêtements généralement utilisées étaient le coton, le lin, la soie, la laine, le lin, le cuir, etc. de couleurs.

Une chose était commune dans les deux sexes que les hommes et les femmes étaient friands de bijoux. Les ornements comprennent des colliers, des bracelets, des boucles d'oreilles, des bracelets de cheville, des bagues, des bracelets, des pectoraux, etc. qui étaient généralement faits d'or, d'argent, de cuivre, de pierres comme le lapis-lazuli, la turquoise, l'amazonite, le quartz, etc. De nombreuses figurines masculines révèlent également le fait que les hommes à cette époque étaient intéressés à se coiffer dans divers styles comme les cheveux tissés en chignon, les cheveux enroulés en un anneau sur le dessus de la tête, les barbes étaient généralement taillées. Les hommes de la civilisation de la vallée de l'Indus sont fréquemment représentés portant des bandeaux spécialement pour contenir un chignon à l'arrière. Des personnes ont été montrées portant des coiffes élaborées comme des turbans, des chapeaux coniques, des chapeaux pakol. [4]

Les personnes vêtues de la civilisation de la vallée de l'Indus montrent la présence de personnes multiethniques d'origines diverses, par exemple des personnes ont été représentées portant un chapeau pakol de style pachtoune avec un tour de cou comme un ornement de cou ainsi que des bracelets et des colliers de style punjabi et de style Rajasthani et de nombreux autres styles importants dans les régions voisines du sous-continent indien.

Certains érudits, tels que Jonathan Mark Kenoyer, ont soutenu que la coiffure du cimetière royal d'Ur est une importation de la civilisation de la vallée de l'Indus, car on a découvert que des coiffures similaires avaient été représentées dans bon nombre de ses Déesse Mère figurines et réelles découvertes sur des sites tels que Kunal et la représentation florale dans des feuilles d'or d'espèces indigènes du sous-continent indien telles que Dalbergia sissoo ou pipal, et depuis aucune telle ornementation n'a été montrée dans l'art mésopotamien lui-même. [5]

Statue de "Priest King" portant une robe imprimée, civilisation de la vallée de l'Indus.


Histoire de la moto indienne

La renaissance de motos indiennes sous la direction de Polaris Industries est le développement le plus important de l'industrie depuis des années. Indian est une marque américaine emblématique depuis plus d'un siècle, et elle résonne toujours parmi les motocyclistes plus âgés.

Maintenant, avec le poids d'une société d'ingénierie bien capitalisée, les derniers Indiens sont prêts pour une résurrection réussie. Et contrairement à beaucoup de prétendants à Harley Davidson's trône, qui ont l'habitude d'être rapidement tournés en dérision par la foule du bar et du bouclier, les Indiens, au pire, reçoivent un respect à contrecœur. Le plus souvent, ils sont très appréciés, comme discuté dans mon éditorial d'Indian Acceptance.

Le chapitre Polaris de l'histoire d'Indian Motorcycle commence avec trois nouveaux modèles, dont l'Indian Chieftain.

Ainsi, avec Indian Motorcycles redevenant incontournable, nous avons pensé revenir sur la riche histoire de la marque pour trouver ses jalons notables.

Le moteur ThunderStroke 111 est peut-être tout neuf, mais Polaris a pris soin de conserver les conceptions classiques des moteurs indiens.

Star de la télévision « American Pickers », Mike Wolfe possède ce chef indien de 1935.

Réplique du 648 Indian Scout d'Emde qui a remporté la victoire dans le Daytona 200 de 1948. Il est probable que le nouvel Indien lancera un jour un nouveau Scout.

L'Indian Dark Horse 2011, l'un des derniers modèles pré-Polaris produits.

Les nouvelles motos Indian sont désormais fabriquées dans les installations de Polaris à Spirit Lake, aux côtés de Victory Motorcycles.


Histoire de l'Inde

Histoire de l'Inde. Un aperçu: Le peuple de l'Inde avait une civilisation continue depuis 2500 avant JC. lorsque les habitants de la vallée de l'Indus ont développé une culture urbaine basée sur le commerce et soutenue par le commerce agricole. Cette civilisation a décliné vers 1500 avant JC, probablement en raison de changements écologiques.

Au cours du deuxième millénaire avant J.-C., des tribus pastorales de langue aryenne ont migré du nord-ouest vers le sous-continent. Lorsqu'ils se sont installés dans la moyenne vallée du Gange, ils se sont adaptés aux cultures antérieures.

La carte politique de l'Inde ancienne et médiévale était composée d'une myriade de royaumes aux frontières fluctuantes. Aux IVe et Ve siècles après J.-C., le nord de l'Inde a été unifié sous la dynastie Gupta. Au cours de cette période, connue sous le nom d'âge d'or de l'Inde, la culture hindoue et l'administration politique ont atteint de nouveaux sommets.

L'islam s'est propagé à travers le sous-continent indien pendant 500 ans. Aux Xe et XIe siècles, les Turcs et les Afghans ont envahi l'Inde et établi des sultanats à Delhi. Au début du XVIe siècle, les descendants de Gengis Khan ont traversé le col de Khyber et ont établi la dynastie moghole (moghol), qui a duré 200 ans. Du XIe au XVe siècle, le sud de l'Inde était dominé par les dynasties hindoues Chola et Vijayanagar. Pendant ce temps, les deux systèmes, hindou et musulman dominants, se sont mélangés, laissant des influences culturelles durables l'un sur l'autre.

Le premier avant-poste britannique en Asie du Sud a été établi en 1619 à Surat sur la côte nord-ouest. Plus tard dans le siècle, la Compagnie des Indes orientales ouvrit des comptoirs commerciaux permanents à Madras, Bombay et Calcutta, chacun sous la protection de dirigeants indigènes.

Les Britanniques ont étendu leur influence à partir de ces points d'ancrage jusqu'à ce que, dans les années 1850, ils contrôlaient la majeure partie de l'Inde, du Pakistan et du Bangladesh actuels. En 1857, une rébellion dans le nord de l'Inde menée par des soldats indiens mutins a amené le Parlement britannique à transférer tout le pouvoir politique de la Compagnie des Indes orientales à la Couronne. La Grande-Bretagne a commencé à administrer directement la majeure partie de l'Inde tout en contrôlant le reste par le biais de traités avec les dirigeants locaux. À la fin des années 1800, les premières mesures ont été prises vers l'autonomie en Inde britannique avec la nomination de conseillers indiens pour conseiller le vice-roi britannique et la création de conseils provinciaux avec des membres indiens. Les Britanniques ont par la suite élargi leur participation aux conseils législatifs. À partir de 1920, le leader indien Mohandas K. Gandhi a transformé le parti politique du Congrès national indien en un mouvement de masse pour faire campagne contre la domination coloniale britannique. Le parti a utilisé à la fois la résistance parlementaire et non-violente et la non-coopération pour parvenir à l'indépendance.

Le 15 août 1947, l'Inde est devenue un dominion au sein du Commonwealth, avec Jawaharlal Nehru comme Premier ministre. L'inimitié entre hindous et musulmans a conduit les Britanniques à diviser l'Inde britannique, créant le Pakistan oriental et occidental, où il y avait des majorités musulmanes. L'Inde est devenue une république au sein du Commonwealth après avoir promulgué sa constitution le 26 janvier 1950.

Après l'indépendance, le Parti du Congrès, le parti du Mahatma Gandhi et de Jawaharlal Nehru, a dirigé l'Inde sous l'influence d'abord de Nehru, puis de sa fille et de son petit-fils, à l'exception de deux brèves périodes dans les années 1970 et 1980.

Le Premier ministre Nehru a gouverné l'Inde jusqu'à sa mort en 1964. Il a été remplacé par Lal Bahadur Shastri, qui est également décédé en fonction. En 1966, le pouvoir passe à la fille de Nehru, Indira Gandhi, Premier ministre de 1966 à 1977. En 1975, en proie à l'aggravation des problèmes politiques et économiques, Mme Gandhi a déclaré l'état d'urgence et suspendu de nombreuses libertés civiles. Cherchant un mandat aux urnes pour sa politique, elle a appelé à des élections en 1977, pour être battue par Moraji Desai, qui dirigeait le Janata Party, un amalgame de cinq partis d'opposition.

En 1979, le gouvernement de Desai s'est effondré. Charan Singh a formé un gouvernement intérimaire, qui a été suivi par le retour de Mme Gandhi au pouvoir en janvier 1980. Le 31 octobre 1984, Mme Gandhi a été assassinée, et son fils, Rajiv, a été choisi par le Congrès (I) - pour " Indira”-Partie pour prendre sa place. Son gouvernement a été renversé en 1989 par des allégations de corruption et a été suivi par V.P. Singh puis Chandra Shekhar.

Aux élections de 1989, bien que Rajiv Gandhi et le Congrès aient remporté plus de sièges aux élections de 1989 que tout autre parti, il n'a pas été en mesure de former un gouvernement avec une majorité claire. Le Janata Dal, une union de partis d'opposition, a réussi à former un gouvernement avec l'aide du Parti nationaliste hindou Bharatiya Janata (BJP) à droite et des communistes à gauche. Cette coalition lâche s'est effondrée en novembre 1990, et le gouvernement a été contrôlé pendant une courte période par un groupe séparatiste Janata Dal soutenu par le Congrès (I), avec Chandra Shekhar comme Premier ministre. Cette alliance s'est également effondrée, entraînant des élections nationales en juin 1991.

Le 27 mai 1991, alors qu'il faisait campagne au Tamil Nadu au nom du Congrès (I), Rajiv Gandhi a été assassiné, apparemment par des extrémistes tamouls du Sri Lanka. Lors des élections, le Congrès (I) a remporté 213 sièges parlementaires et formé une coalition, revenant au pouvoir sous la direction de P.V. Narasimha Rao. Ce gouvernement dirigé par le Congrès, qui a exercé un mandat complet de 5 ans, a lancé un processus progressif de libéralisation et de réforme économiques, qui a ouvert l'économie indienne au commerce et à l'investissement mondiaux. La politique intérieure de l'Inde a également pris une nouvelle forme, alors que les alignements traditionnels par caste, croyance et ethnicité ont cédé la place à une pléthore de petits partis politiques régionaux.

Les derniers mois du gouvernement dirigé par Rao au printemps 1996 ont été marqués par plusieurs scandales de corruption politique majeurs, qui ont contribué aux pires performances électorales du Parti du Congrès de son histoire. Le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata (BJP) est sorti des élections nationales de mai 1996 comme le plus grand parti du Lok Sabha, mais sans assez de force pour prouver une majorité au sein de ce Parlement. Sous le Premier ministre Atal Bihari Vajpayee, la coalition du BJP a tenu 13 jours au pouvoir. Tous les partis politiques souhaitant éviter un autre tour d'élections, une alliance de 14 partis dirigée par le Janata Dal a émergé pour former un gouvernement connu sous le nom de Front uni, dirigé par l'ancien ministre en chef du Karnataka, H.D. Deve Gowda. Son gouvernement a duré moins d'un an, lorsque le chef du Parti du Congrès a retiré son soutien en mars 1997. Inder Kumar Gujral a remplacé Deve Gowda comme choix consensuel pour le Premier ministre d'une coalition de 16 partis du Front uni.

En novembre 1997, le Parti du Congrès indien a de nouveau retiré son soutien au Front uni. De nouvelles élections en février 1998 ont apporté au BJP le plus grand nombre de sièges au Parlement – ​​182 – mais sont loin d'avoir la majorité. Le 20 mars 1998, le président a inauguré un gouvernement de coalition dirigé par le BJP, Vajpayee étant à nouveau Premier ministre. Les 11 et 13 mai 1998, ce gouvernement a mené une série d'essais nucléaires souterrains forçant le président américain Clinton à imposer des sanctions économiques à l'Inde conformément à la loi de 1994 sur la prévention de la prolifération nucléaire.

En avril 1999, le gouvernement de coalition dirigé par le BJP s'est effondré, entraînant de nouvelles élections en septembre. L'Alliance démocratique nationale - une nouvelle coalition dirigée par le BJP - a obtenu la majorité pour former le gouvernement avec Vajpayee comme Premier ministre en octobre 1999.


Interactions avec les lecteurs

Commentaires

Monsieur, je viens de commencer ma préparation à la fonction publique avec l'histoire. Je ne sais pas si je dois prendre des notes lors de la première lecture du sujet ou lors des lectures suivantes.
Merci de bien vouloir me guider.
Merci

Première étude approfondie. En 2e lecture, prenez des notes en comprenant.

J'ai fait la même chose, et oui ça marche !

Veuillez indiquer comment prendre des notes pour des options aussi vastes que l'histoire elle-même. Toute aide serait appréciée! Merci.

salut
quelqu'un peut-il suggérer
pour l'histoire du monde et la culture baliyan notes mieux ou vaji
2. vaji imprimé ou vaji manuscrit lequel est le meilleur

vous lisez l'histoire du monde par jain et mathur, ce qui est très utile pour ias

Je me prépare pour 2015 et je voulais connaître le processus pour rejoindre votre série de tests ou répondre aux défis d'écriture pour les principaux ainsi que les préliminaires.

monsieur, je veux avoir la géographie en option, aurai-je des livres différents pour les préliminaires et le principal

Les cartes sont correctes, mais dans de nombreux endroits, la chronologie est un peu incorrecte. tes chiffres sont un peu étirés…

monsieur je suis en classe 11 et je veux devenir officier ias.
Comment puis-je m'y préparer.
Plzz j'ai besoin d'une directive plzz aidez-moi.

Pehle zindagi air explore karlo.

Monsieur, j'étudie l'économie en commençant par les livres ncert, mais il est difficile d'analyser les questions économiques dans les principaux documents de questions et les analyses des rapports économiques des journaux. J'essaie de différentes manières, mais c'est très confus. d'approche..

AnnaParameshwari Srinivasan dit

Je viens de commencer à lire History NCERT – classe VI… est devenu confus et j'ai eu du mal à me faire une idée. J'ai continué à chercher en ligne et j'ai heureusement trouvé ce post.

Cela me facilite la tâche. J'espère qu'il servira de feuille de route pour la préparation de l'Histoire.

C'est bien, mais vous pouvez ajouter la montée de pouvoirs régionaux comme awadh, hyderabad, le Bengale, les sikhs, le maratha, etc. sous le thème moghol

Monsieur comment télécharger cet article PDF, je n'arrive pas à obtenir le pdf

Le matériel d'étude ClearIAS est disponible en téléchargement GRATUIT au format PDF sur ClearIAS Telegram Channel (https://t.me/clearias). Rejoignez nous maintenant!

SEME ICI…. SEULEMENT OPTION D'IMPRESSION DISPONIBLE

monsieur, je veux préparer l'examen SSC CGL, je suis diplômé en sciences, j'ai donc besoin d'aide pour préparer l'histoire de l'Inde, veuillez me guider

Combien d'articles y a-t-il dans la constitution indienne

Monsieur, je suis dans BA ist sem et mon sous-marin est pol sci et histoire, maintenant je suis confus dans le choix du sous-marin supplémentaire pour IAS, alors que puis-je faire? quel sous est le mieux pour IAS.

Qu'appelons-nous le règne de la période pré mourienne ?

Désolé Monsieur/Madame, mais je pense que vous avez manqué la civilisation harappéenne dans cette chronologie.

La civilisation d'Indusvalley est également connue sous le nom de civilisation harappéenne

Avons-nous eu des autruches en Inde au paléolithique ?

Excellente information sur l'histoire de l'Inde. Votre article est une compilation de données à feuilles persistantes.
Merci beaucoup.

Pour toutes les parties de prachin bharat https://youtu.be/IIzDbgQEAUw

L'Inde a également une vaste histoire politique et sociale. C'est un pays très riche en histoire.

merci pour votre article, j'ai fait référence à votre article pour avoir écrit un ancien blog sur l'histoire de l'Inde.
merci encore ça m'a beaucoup aidé

Il y a des arguments au sujet de Bouddha. Certains disent que Bouddha est né en Inde. Le grand historien A.L. Bhasham dit qu'aucun bouddha n'est né en Inde. Comment puis-je trouver la vérité. Quel est le livre d'histoire que je devrais acheter. Pourriez-vous m'aider s'il vous plaît. Merci

Comment télécharger ces notes merci de me dire

Veuillez me dire la capsule d'étude rapide gs pour passer par le pré-examen jkpsc cc 2
018

Vous devriez avoir à effacer 12 l'examen maintenant. Après le 12, vous devez choisir l'une des matières prescrites par l'université reconnue de l'Inde pour BA (Hns)/B.Sc(Hns)/B.Tech(Hns)/B.Com(Hns) ). Au début, vous devez être conscient de deux sujets pour l'examen principal, par exemple la géographie/l'économie/les mathématiques/l'anthropologie/l'histoire/la physique/la chimie/la psychologie, etc. Tout d'abord, vous devriez avoir à télécharger le programme upsc (IAS). Après cela, vous serez préparé pour IAS en série.

Monsieur, j'ai fait ma remise des diplômes parallèlement à i.t.i dans une session similaire par une base régulière. Je travaille toujours dans SAIL Bt maintenant, je veux me préparer à l'upsc et je pense que si j'étais sélectionné, j'aurais un problème dans le processus ultérieur.

Comment lire l'histoire.iam très confus pls me guide

Bonjour Monsieur
Merci monsieur pour cet effort
Monsieur j'ai une question, monsieur quelle est votre motivation pour faire ce grand travail

Bonne question Vous avez raison. Sans une motivation suffisante, nous ne pouvons pas continuer à proposer des articles/examens blancs de qualité au quotidien. Ce qui suit sont les principaux facteurs de motivation pour moi et pour l'équipe ClearIAS dans son ensemble.

(1) La prise de conscience que nous résolvons les gros problèmes auxquels les étudiants sont confrontés ou auxquels sont confrontés – en termes d'accessibilité, d'abordabilité et de qualité – de l'éducation.
(2) Le sentiment qu'environ 1 million d'étudiants dépendent de ClearIAS pour apprendre chaque mois. Cela ajoute aussi beaucoup de responsabilités.
(3) En tant que personne, j'aime l'enseignement et l'écriture créative. La plupart des membres de l'équipe de ClearIAS aussi. C'est très satisfaisant. Nous aimons rendre les choses simples. ClearIAS donne un maximum d'espace à la créativité et à l'innovation. Notre objectif est de créer du matériel d'étude facile à apprendre, faisant gagner un temps précieux aux aspirants.
(4) En tant que startup sociale, avec un modèle économique durable, nous réalisons la valeur de notre travail.
(5) Des utilisateurs comme vous qui nous encouragent et nous soutiennent.
(6) Toppers qui nous ont envoyé des lettres de remerciement appréciant le rôle crucial joué par ClearIAS.com pour les aider à passer l'examen UPSC Civil Services.
(7) Mes propres expériences passées, erreurs, échecs et leçons apprises.
(8) La vision et la mission de ClearIAS.
(9) L'envie d'améliorer la vie des autres.

PS : Il y a aussi un dixième point : la conviction que ce que nous avons fait jusqu'à présent n'est rien, mais seulement un début.

Il y a plein de choses à faire dans les jours à venir.

Manuel d'histoire NCERT Cl 6, chapitre 2, des preuves de coquilles d'autruche utilisées pour fabriquer des perles et des objets décoratifs ont été trouvées à Patne, Maharashtra.

monsieur, j'étudie actuellement en classe de sciences 12 ICSE & ces seules notes me suffiraient pour étudier & #8230. Veuillez aider svp

Je cherchais cette chronologie depuis un moment maintenant, et puis je l'ai eu ici. Merci de l'endroit isolé de mon cœur. Cordialement


L'adresse du site:

Cela reflète ma préférence pour le terme « Indien d'Amérique » par rapport à « natif américain ». Cependant, il y a quelque chose à dire pour le terme totalement "politiquement correct" de:
Descendants modernes des habitants précolombiens du continent post-pangéen entre les océans Atlantique Nord et Pacifique

Toutes les informations de ce site sont disponibles gratuitement.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers ce que j'appelle le "AmericanIndian.Net Store". Je reçois de très faibles "frais de recommandation" de la part des entreprises répertoriées si vous achetez leurs produits ou si vous vous inscrivez à leurs services. Vous obtenez ce que vous voulez à leur prix régulier. Je vous serais reconnaissant de visiter l'un de ces sites qui vous intéresse. Vous n'êtes pas obligé d'acheter quoi que ce soit, mais si vous le faites, cela aide à soutenir ce site.
Cliquez ici pour accéder à la boutique affiliée AmericanIndian.net.


Ère paléolithique Modifier

Des vestiges (outils de pierre et crâne) en Inde centrale montrent la présence d'une première espèce d'homme, l'homo erectus. [1] Les archéologues pensent avoir vécu en Inde il y a entre 200 000 et 500 000 ans. Cette période est connue sous le nom d'ère paléolithique.

Le site archéologique le plus ancien du sous-continent est le site paléolithique des hominidés de la vallée de la rivière Soan. [2] Les sites soaniens se trouvent dans la région de Sivalik en Inde, au Pakistan et au Népal. [3]

Mésolithique Modifier

Les humains modernes (Homo sapiens) se sont installés dans le sous-continent indien il y a au moins 70 000 ans. A cette époque, la dernière période glaciaire venait de se terminer et le climat est devenu chaud et sec. Les premières colonies d'êtres humains en Inde se trouvent à Bhimbetka, un endroit près de Bhopal (Madhya Pradesh, Inde). Les peuples mésolithiques vivaient de la chasse, de la pêche et de la cueillette de nourriture.

Néolithique Modifier

L'agriculture néolithique est née dans la région de la vallée de l'Indus il y a environ 7000 ans, dans la basse vallée du Gange il y a environ 5000 ans. Plus tard, dans le sud de l'Inde, l'agriculture s'est étendue vers le sud et aussi à Malwa il y a environ 3800 ans.

L'âge du bronze dans le sous-continent indien a commencé il y a environ 5300 ans avec la civilisation de la vallée de l'Indus, qui comprenait des villes telles que Harappa, Mohenjodaro, Lothal et Kalibanga. La civilisation était basée sur le fleuve Indus et ses affluents, s'étendant dans la vallée de la rivière Ghaggar-Hakra, [4] le Gange-Yamuna Doab, [5] le Gujarat, [6] et le sud-est de l'Afghanistan. [7] Aujourd'hui, l'ancien territoire de la civilisation est divisé entre l'Inde et le Pakistan. Au Pakistan, les provinces du Sindh, du Pendjab et du Baloutchistan chevauchent le territoire de l'ex-vallée de l'Indus. En Inde, les provinces du Gujarat, de l'Haryana, du Pendjab et du Rajasthan partagent également un territoire avec la civilisation de la vallée de l'Indus.

Les premières villes du sous-continent indien faisaient partie de la civilisation de la vallée de l'Indus. [8] Ils ont rendu la civilisation de la vallée de l'Indus similaire aux premières civilisations mésopotamiennes et à l'Égypte ancienne. [9] Les habitants de l'ancienne vallée de l'Indus, les Harappéens, ont développé de nouvelles techniques de métallurgie et d'artisanat (produits en carnéol, sculpture de sceaux) et ont produit du cuivre, du bronze, du plomb et de l'étain.

La civilisation mature de l'Indus a prospéré il y a environ 4600 à 3900 ans. La civilisation comprenait des centres urbains tels que Dholavira, Kalibanga, Ropar, Rakhigarhi et Lothal dans l'Inde moderne, et Harappa, Ganeriwala et Mohenjo-daro dans le Pakistan moderne. Les villes étaient construites en briques, avec un système de drainage en bordure de route et des maisons à plusieurs étages.

Au cours de la dernière période de cette civilisation, des signes d'un déclin progressif ont commencé à apparaître. Il y a environ 3700 ans, la plupart des villes étaient abandonnées. Cependant, la civilisation de la vallée de l'Indus n'a pas disparu soudainement. Certaines parties de la civilisation de l'Indus ont peut-être survécu dans les petits villages et les fermes isolées.

Les Védas sont les enseignements les plus anciens de l'Inde, bien que la transmission de ces enseignements ait été principalement orale jusqu'au 5ème siècle environ. Il y a quatre Vedas, et le premier est le Rigveda. Selon Rigveda, toutes les régions dans lesquelles les Aryens se sont installés pour la première fois en Inde étaient appelées les Pays des 7 Rivières ou SaptaSindhawa .Les trois autres sont Samveda, Yajurveda et Atharvaveda. Les Vedas ont des versets à la louange des dieux et des autres. Ils ont aussi d'autres informations. A cette époque, la société était pastorale.

Après le Rigveda, la société est devenue plus agricole. Les gens se sont divisés en quatre classes selon le type de travail. Les brahmanes étaient prêtres et enseignants. Les Kshatriyas étaient les guerriers. Les Vaishyas faisaient de l'agriculture, du commerce et du commerce. Les shudras étaient la classe ouvrière en général. Une idée fausse commune est que les Vaishyas et les Shudras étaient généralement méprisés et maltraités par les brahmanes et les kshatriyas, ce qui était vrai pour la dernière partie de l'ère védique. Mais c'était faux pour la première partie. Ce type de division sociale est appelé le système de Varna dans l'hindouisme.

Pendant la période de la civilisation védique, il y avait de nombreux clans et tribus aryens. Certains d'entre eux se sont combinés et sont devenus plus grands comme le royaume des Kurus.

Vers le 5ème siècle avant JC, les régions du nord-ouest de l'Inde ont été envahies par l'empire achéménide et par les Grecs d'Alexandre le Grand. Une façon de penser, une administration et un mode de vie persans sont venus en Inde. Cette influence est devenue plus grande pendant la dynastie Mauryan.

À partir d'environ 520 av. J.-C., le Darius Ier de l'Empire achéménide régna sur une grande partie du nord-ouest du sous-continent indien. Alexandre conquit plus tard ces régions. La domination achéménide a duré environ 186 ans. Dans les temps modernes, il existe encore des traces de cet héritage grec dans certaines parties du nord-ouest de l'Inde.

Le gréco-bouddhisme (également orthographié sous le nom de gréco-bouddhisme) est une combinaison des cultures de la Grèce et du bouddhisme. Ce mélange de cultures a continué à se développer pendant 800 ans, du 4ème siècle avant JC jusqu'au 5ème siècle après JC. La région où cela s'est produit est l'Afghanistan et le Pakistan d'aujourd'hui. Ce mélange de cultures a influencé le bouddhisme Mahayana et la propagation du bouddhisme en Chine, en Corée, au Japon et au Tibet.

Les Magadha formé l'un des seize royaumes de l'Inde ancienne. Le cœur du royaume était la région du Bihar au sud du Gange. Sa première capitale fut Rajagriha (moderne Rajgir) puis Pataliputra (moderne Patna).

Magadha s'est étendu pour inclure la plupart du Bihar et du Bengale, [10] suivi d'une grande partie de l'est de l'Uttar Pradesh et d'Odhishaa. L'ancien royaume de Magadha est mentionné dans les textes jaïns et bouddhistes. Il a également été mentionné dans les épopées indiennes Ramayana et Mahabharata, . [11] L'état de Magadha, peut-être un royaume tribal, est enregistré dans les textes védiques bien avant 600 av.

Magadha a joué un rôle important dans le développement du jaïnisme et du bouddhisme, et deux des plus grands empires de l'Inde, l'empire Maurya et l'empire Gupta, sont originaires de Magadha. Ces empires ont vu des progrès dans la science, les mathématiques, l'astronomie, la religion et la philosophie de l'Inde ancienne. C'était l'"âge d'or" indien.

Satavahana empire Edit

The Satavahanas came to power from around 230 BC. They are also called Andhras. For about 450 years, many Satavahanas kings ruled most parts of the southern and central India.

Western Kshatrapas Edit

For about 350 years, from the years 35-405, Saka kings ruled India. They ruled the western and central parts of India. These areas are in today's states of Gujarat, Maharashtra, Rajasthan, and Madhya Pradesh. There were 27 independent rulers, collectively known as the Kshatrapas.

Saka kings ruled India along aside the Kushan kings and the Satvahana kings. Kushan kings ruled the northern parts of India. Satvahana kings ruled the central and some of the southern parts of India.

Indo-Scythes Modifier

Indo-Scythians came to India from Siberia passing through several places like Bactria, Sogdiana, Kashmir and Arachosia. Their coming to India continued from the 2nd century BC to the 1st century BC. They defeated the Indo-Greek rulers of India, and ruled India from Gandhara to Mathura.

Gupta dynasty Edit

The Gupta dynasty reigned from around 320 to 550 AD. The Gupta Empire covered most of North-central India, and what is now western India and Bangladesh. Gupta society was ordered in accordance with Hindu beliefs. The time of the Gupta Empire is seen as the Golden Age of India. Historians place the Gupta dynasty alongside the Han Dynasty, Tang Dynasty and Roman Empire as a model of a classical civilization.

Hun invasion Edit

By the first half of the fifth century, a group of people known as Huns had settled in Afghanistan. They became powerful. They made Bamiyan as their capital city. They started attacking northwestern parts of India. Skandagupta, an emperor of the Gupta dynasty fought back and kept them away for some years. At last the Huns won and could enter most parts of northern India. With this the Gupta dynasty came to an end. Most of north India became badly affected by this invasion. However, Huns could not go up to the Deccan Plateau and the southern parts of India. These parts remained peaceful. No one knows definitely about the fate of Huns after the end of the sixth century. Some historians believe that they mixed up fully with the Indian people of that time.

In the history of India, Middle kingdoms of India covers a period beginning from around the 6th-7th century. In South India, Chola kings ruled Tamil Nadu, and Chera kings ruled Kerala. They also had trading relationships with the Roman Empire to the west and Southeast Asia to the east. In north India, Rajputs ruled in many kingdoms. Some of those kingdoms continued for hundreds of years.

Harsha's empire Edit

After the collapse of the Gupta Empire, it was Harsha of Kanauj (a place now in Uttar Pradesh state of India) who united the northern parts of India in one kingdom. After his death several dynasties tried to control north India and ruled from time to time from 7th century till the 9th century as described in some of the sections below. Some of these dynasties were the Pratiharas of Malwa and later Kannauj the Palas of Bengal, and the Rashtrakutas of the Deccan.

The Pratiharas, Palas, and Rashtrakutas Edit

The Pratihara kings ruled kingdoms in Rajasthan and some other parts of northern India from the 6th century to the 11th century. The Palas ruled the eastern part of India. They ruled over areas which are now parts of the Indian states of Bihar, Jharkhand, and the west Bengal, and of Bangladesh. The Palas ruled from 8th century to the 12th century. In the southern parts of India, Rashtrakutas of Malakheda (Karnataka) ruled the Deccan during the 8th-10th centuries after the end of Chalukya rule. All these three dynasties always tried to control the entire north India. During all this time lasting for three to four hundred years, the Chola kings were growing in power and influence.

The Rajputs Edit

In the 6th century several Rajput kingdoms came into being in Rajasthan. Many other Rajput kings ruled in different parts of north India. Some of these kingdoms continue to survive for hundreds of years during different periods of the history of India.

Vijayanagar empire Edit

In 1336, two brothers named Harihara and Bukka founded the Vijayanagara Empire in an area which is now in Karnataka state of India. The most famous king of this empire was Krishnadevaraya. In 1565, rulers of this empire were defeated in a battle. But, the empire continued for about next one hundred years.

A number of kingdoms of south India had trading relations with the Arabs in the west, and with Indonesia and other countries of the east.

Islam spread across the Indian subcontinent over a period of 500 years. In the 10th and 11th centuries, Turks and Afghans invaded India and established sultanates in Delhi. In the early 16th century, descendants of Genghis Khan swept across the Khyber Pass and established the Mughal Empire, which lasted for 200 years. From the 11th to the 15th centuries, southern India was dominated by Hindu Chola and Vijayanagar Dynasties. During this time, the two systems—the prevailing Hindu and Muslim—mingled, left lasting cultural influences on each other.

Delhi sultanate. Éditer

Les Delhi sultanate was a Muslim kingdom based mostly in Delhi. It ruled large parts of the Indian subcontinent for 320 years (1206–1526) Five dynasties ruled over Delhi Sultanate. They are the mamaluk, khilji, tughlaq, sayyid and the lodi dynasties. The mamluk dynasty was started by Qutbuddin Aibak. He was a slave and thus this dynasty is also called Slave Dynasty. Qutubuddin Aibak also made Qutub minar. His son in law, Iltutmish became the ruler after Qutubuddin aibak. He completed the qutub minar.

The Kingdom of Mysore Edit

The Kingdom of Mysore was a kingdom of southern India. People known as Wodeyars founded this kingdom in the year 1400. Later on, Hyder Ali and his son, Tipu Sultan, fought with the Wodeyar rulers. They also fought with the forces of the British Raj, but were defeated. Under the British Raj, Wodeyar kings continued to rule a large part of Karnataka. When India became independent on 15th August 1947, Wodeyars’ kingdom chose to become a part of India.

The Punjab Edit

Guru Nanak founded Sikhism and his followers were called Sikhs. The power of Sikhs continued to increase in the northwestern part of India. The Sikhs became rulers of large part of the northwestern India. This is called the Sikh Kingdom or Empire. Ranjit Singh was the most famous ruler of the Sikh Empire. He expanded the borders of the Sikh Empire and at the time of his death, this empire covered areas of Punjab, and present day Kashmir and parts of Pakistan. The Sikhs and forces of the British Raj fought many wars. Till Maharaja Ranjit Singh was alive, Britishers were not able to cross the Sutlej river. After his death, the they took over the entire Punjab after battles with disorganised Sikh troops.

Durrani Empire Edit

For a short period, a person named Ahmed Shah Durrani the founder of Afghanistan ruled some parts of northwestern India. Historians have named his rule as the Durrani Empire. In 1748, he crossed the Indus River and attacked Lahore, now a part of Pakistan. He also attacked many parts of Punjab. Then, he attacked Delhi. At that time, Delhi was the capital of the Mughal Empire. He took many valuable things from India. This included the Peacock Throne of Shah Jahan and the famous diamond named Kohinoor.

Colonial period means the time when Western countries ruled India. Western countries also ruled many other countries of Asia, Africa, and South America.

Company Raj Edit

Starting in the 1600s the British East India Company began a very profitable trading empire in India, centered in Bengal. In the mid-1700s Robert Clive (1725-1774) led the Company to an expanded influence in India with victories over the French, the Bengalis, and the Mughals. With a victory at the Battle of Plassey in 1757 Clive became the first British Governor of Bengal.

In the hundred years after the battle, the East India Company conquered the entire subcontinent of India. They did this by trade, political intrigue, and direct military action. The British were very efficient administrators of their domains. But in 1857 the Indian Mutiny almost destroyed the Company's rule of India. Afterward the British government took control away from the Company. In 1858, India became a part of the British Empire and Queen Victoria became the empress of India.

The British Edit

For ninety years the British ruled India and Burma as a unified territory under the British king or queen. It was divided into eight provinces each with a governor. These provinces were Burma, Bengal, Madras, Bombay, UP, Central Provinces, Punjab, and Assam. A Governor-General (Viceroy) in Calcutta was head of the government.

The way the British conquered India was often divide and rule. In the end, many kingdoms were defeated by the British and the riches taken. For example, many of the Royal Crown Jewels were taken from previous kingdoms in India- including the Koh-I-Noor diamond (one of the worlds largest diamonds) and also stole many other large diamonds and gold.

During famines and floods many people died because the government did not help enough. Any Indian not able to pay the British taxes could be forced into prison and/or publicly beaten. Political opponents were jailed and sometimes killed for speaking out against colonial rule. After taking much of India's natural resources for hundreds of years, England was criticized for not protecting Indians during the partition of India and Pakistan. During the partition of India and Pakistan, millions of Indians and Pakistanis died.

The British also did good things. They built railroads, telegraphs and telephones, improved trade, standardized laws, and water supplies. Many of these things were done to help improve commerce in India and taxes provided to England. They created the Indian Civil Service for administering rules and regulations. They also tried to eliminate practices like burning widows.

The British ruled India primarily for the economic benefit of Britain. India produced cheap raw materials for British industry. Indians had to buy British manufactured goods and profits went back to Britain.

Indépendance Modifier

Many people in India wanted to be free from British rule. The struggle for independence was long and difficult. Many people protested against the British, and the British tortured many. They had long promoted divisions among the various Indian rulers and religions. The most important leader of the Hindu majority was Mohandas K. Gandhi. Gandhi believed in a non-violent opposition towards the British.

Because Hindus and Muslims fought each other, India was divided into two countries: Pakistan and India. Pakistan was also divided, decades later. India won its independence, along with Muslim Pakistan, and became a free country on August 15, 1947. Pakistan won independence on 14 August, some hours before India.

On 15 August 1947, British Indian Empire was partitioned into two countries, India (Hindustan) and Pakistan. With this the British Raj in the Indian subcontinent ended. On 26 January 1950, Hindustan adopted a constitution. From that day, Hindustanis became the Republic of India or Indians.

During last 60 years, Republic of India has seen different stages in its national life. Some of them are as follows:

  • It fought three wars against Pakistan, and one war against China. Wars with Pakistan were fought in 1947, 1965, and 1971. In 1999, it had a limited skirmish in Kargil. The war with China was fought in 1962. In 1971, the Republic of India also helped Bangladesh in its freedom struggle.
  • Under the leadership of Jawaharlal Nehru (the first Prime Minister of India), India had adopted a socialist economy. Some economists think it was a mixed economy. In a mixed economy, socialism and capitalism continue together. During this period, lasting for several years up to end-1980s, India could rapidly develop its infrastructure, science and technology.
  • By the early 1990s, India had changed its economic policies. It started several reforms to attract more capital from other countries. Local businessmen and industrialists also got more freedom to carry out their activities.
  • In 1974, India had already detonated its first nuclear bomb. It repeated the same in 1998. With this, it became a nuclear power.

Presently (As of 2018 [update] ), India is currently the fifth largest economy in terms of gross GDP. It is the 4th largest economy of the world when accounting for purchasing power parity. Some economists think that in coming decades, India’s economy will become still larger.


History of Indian - History

Established in either 1142 or 1451, the Five Nations Iroquois confederacy consisted of the Mohawks, the Oneidas, the Onondagas, the Cayugas, and the Senecas. When the Tuscaroras joined in 1712 the union adapted the name Haudenosaunee, which translates to mean &ldquosix separate Indian nations&rdquo. In treaties and other colonial documents they were known as the &ldquoSix Nations.&rdquo While each tribe controlled its own domestic affairs, the council at Onondaga controlled matters that referred to the nation as a whole. Similarly, despite the fact that all spoke the same language, each tribe had a distinct dialect of its own. Thus not only did the Iroquois provide a strong government and military base to protect their farmland, they also formed one of the nation&rsquos earliest and strongest diplomacies.

Though the Iroquois never specifically occupied any part of Pennsylvania, their southern conquests from their homes in New York and southern Canada established them as the ruling supremacy over all other Pennsylvanian tribes: the Andastes, the Lenni Lenape, the Shawanese, the Ganawese, the Conoys and others. As resident viceroy they appointed the great Indian ambassador, Shikellimy (see Shikellimy).

Their military victories were due in a large part to their strong intertribal relationships with one another and to their association with European allies. The Dutch began to sell firearms to the Five Nations in 1640 and this new fire power enabled them to begin conquering neighboring tribes. The Onondaga chief, Canasatego often encouraged colonists to follow the Five Nations&rsquo example. He urged creating union and friendship both internally, amongst themselves, and externally, between themselves and the Indians. He claimed that the unity established by the Five Nations and the good relations they&rsquod formed with white explorers had made them "formidable" and had given them "great weight and authority" over people and lands (Everts and Stewart, 28). Due to their practice of adopting prisoners of war, any racial distinction between each tribe or between themselves and the Algonquins was virtually nonexistent. It was the strong sense of identity that was provided through wampum belts, ceremonial chants, daily customs, and oral historical tradition, that made the Iroquois unique.


In terms of spirituality the Iroquois practiced a religion of love. They believed that the Great Spirit Tarachiawagon, which literally means &ldquoHolder of the Heavens&rdquo, cared for his people and asked that they care for one another. Furthermore, Tarachiawagon had appointed to each of the Six Nations its own dwelling place, taught them how to use the corn and fruits of the earth, and could be approached by way of the woods.


Their religion also contributed to their deep sense of brotherhood. Social grades did not exist because the tribe shared everything. Leaders were respected, but considered equals with their lowest members. Words for &ldquoyour highness&rdquo, &ldquoyour majesty&rdquo and &ldquoyour excellency&rdquo, were nonexistent the English governor was called &ldquoBrother&rdquo and Shikellamy, the &ldquogreat pro-council at Shamokin&rdquo, died in rags. This sense of brotherhood examplefies further that in their minds the true strength of the Iroquois was not exhibited through military victories, but rather through the large number of allies they had.


A further result of their love and respect was shown through their lack of crime. The Iroquois did not have police and they didn&rsquot need them. Their code of honor was seldom broken because citizens feared public disapproval. Only two crimes were named, theft and murder, and both were punishable by death. Violence committed by drunken men was overlooked because rum was believed to have power that extended beyond human will. Conrad Weiser found that as long as &ldquothe rum trader is absent&hellipone can be among them for thirty years or more and never once see two sober Indians fight or quarrel&rdquo (Wallace 21).


Voir la vidéo: Ils Ont Oublié QuIls Étaient Filmés! (Février 2023).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos