Nouveau

1er janvier 1940

1er janvier 1940


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1er janvier 1940

Guerre dans les airs

Des avions de la Luftwaffe attaquent les Shetlands. Un bombardier est abattu

Guerre d'hiver

L'attaque soviétique dans le secteur de Taipale de l'isthme de Carélie est repoussée

Les troupes finlandaises à la poursuite des forces soviétiques au nord de Suomussalmi

Guerre en mer

vapeur britannique Colline de la boîte et le vapeur norvégien Lune coulé



1er janvier 1940 - Histoire

Remarque : tous les navires et aéronefs sont britanniques ou du Dominion, sauf indication contraire - cliquez pour les abréviations.
Corrections avec remerciements à Donald Bertke

(pour plus d'informations sur le navire, accédez à la page d'accueil de l'histoire navale et saisissez le nom dans la recherche sur site)

1940

Lundi 1er janvier

Un raid aérien allemand sur Sullom Voe a causé peu de dommages aux installations portuaires ou aux navires dans le port, à cette époque le croiseur anti-aérien COVENTRY comme navire de garde, le destroyer AFRIDI pour faire le plein, le pétrolier WAR DIWAN (5551grt) et MANELA comme dépôt navire pour hydravions. COVENTRY a subi une commotion cérébrale à la suite d'un quasi-accident qui a fait tomber les machines.

_____

Le cuirassé REVENGE et les destroyers MOHAWK, MASHONA, KHARTOUM et KINGSTON arrivèrent à Plymouth. Le MASHONA s'est rendu à Chatham et est arrivé le 2 pour des réparations, tandis que les trois autres destroyers sont partis le 3 et sont revenus au Clyde le 4. REVENGE a commencé un carénage qui s'est achevé le 23.

_____

Le destroyer ILEX a quitté le Clyde pour Liverpool pour un amarrage périodique.

_____

Le croiseur marchand armé MONTCLARE a quitté la Clyde en patrouille du Nord.

_____

Le sloop HASTINGS est entré en collision avec le chalutier anti-sous-marin BRADMAN (452 ​​tjb) au large de Lowestoft à 21 h 25, tous deux atteignant Sheerness à 1200/2 avec BRADMAN escortant HASTINGS.

_____

Le convoi HN.6 de quatre navires britanniques, 17 norvégiens, huit suédois, six finlandais et un navire panaméen a quitté Bergen escorté par les destroyers EXMOUTH, ECLIPSE, ENCOUNTER, ESCAPADE. Le 3, le U.58 coula le vapeur suédois SVARTON. Sept navires du convoi se sont détachés vers la côte ouest de la Grande-Bretagne et le reste a atteint Methil sans autre incident le 4 avril.

_____

Le convoi OG.13F de 25 navires a été formé à partir de l'OB.63GF de Milford Haven escorté par les destroyers WANDERER et WITHERINGTON, et OA.63GF de Southend escorté par les navires jumeaux WOLVERINE et WHITSHED. WANDERER et WITHERINGTON étaient avec OG.13F du 1er au 3ème, lorsque WANDERER a rejoint HG.13F. Le sloop ABERDEEN et le destroyer WATCHMAN ont escorté le convoi du 30 décembre au 7 janvier. En route, 11 vapeurs de l'OG.13 ont rejoint l'OG.13F, qui est arrivé à Gibraltar le 7.

_____

Le convoi OA.64 est parti de Southend escorté par les destroyers WITCH et WREN du 1er au 3ème. Les destroyers AMBUSCADE et VANESSA se joignent du 3 au 4 lorsque le convoi se disperse.

_____

Le convoi OB.64 a quitté Liverpool escorté par le destroyer VERSATILE et le sloop DEPTFORD jusqu'au 4.

_____

U.58 a coulé le vapeur suédois LARS MAGNUS TROZELLI (1951grt) en 58󈚲N, 01󈛊W, sept membres d'équipage ont été perdus et les survivants ont été récupérés par le vapeur norvégien ASK (1541grt).

_____

Le convoi FN.62 a quitté Southend, escorté par les sloops PELICAN, WESTON, HASTINGS, et est arrivé dans la Tyne le 2.

_____

Le convoi FS.62 a quitté le Tyne, escorté par le destroyer VIVIEN, les sloops FLEETWOOD et BITTERN, et est arrivé à Southend le 2.

_____

Le destroyer MONTROSE, escortant un convoi à l'ouest d'Hartland dans le 50󈛛N, 05󈚶W, a attaqué un contact sous-marin sans succès.

_____

Le convoi SA.24 a quitté Southampton avec deux vapeurs, escorté par les sloops FOXGLOVE et ROSEMARY, et est arrivé à Brest le 3 juin.

_____

Le vapeur américain CITY OF FLINT (4963 tonneaux) a été endommagé lors d'une collision avec le vapeur BARON BLYTHSWOOD (3668 tonneaux) à Narvik, mais a pu repartir le 7 pour Baltimore.

_____

vapeur allemand JOHANN SCHULTE (5254grt) a perdu son hélice, s'est échoué près de Trondheim et son équipage a été secouru par un vapeur norvégien.

_____

Le contre-amiral S S Bonham-Carter hisse son drapeau sur le cuirassé ROYAL SOVEREIGN (ci-dessus - Quête maritime) à Devonport le 1er et relève le vice-amiral L E Holland en tant qu'amiral Halifax Force, 3rd Battle Squadron. À cette époque, la Halifax Force se composait des cuirassés RESOLUTION, REVENGE, des croiseurs légers EMERALD, ENTERPRISE et des croiseurs marchands armés ASCANIA, ALAUNIA, AUSONIA et LACONIA. Parmi ceux-ci, REVENGE et ENTERPRISE étaient en réaménagement à Home Waters. Après avoir réparé à Devonport, le ROYAL SOVEREIGN est parti le 15 pour Halifax et le cuirassé MALAYA, qui est arrivé peu de temps à Halifax, est parti le 14 pour le service de convoi avec le HX.16.

_____

Le croiseur lourd SUSSEX avait quitté Simonstown le 27 décembre et avait été transféré à la Force I dans l'océan Indien pour remplacer le navire jumeau CORNWALL. Il est arrivé à Maurice le 1er, s'est rendu à Colombo où il est arrivé le 6, et le 15 est parti en patrouille, d'où il est revenu le 18. Le 25, le SUSSEX a quitté Colombo avec le porte-avions EAGLE et le croiseur léger australien HOBART, atteignant Trincomalee le 26. Après cela, ses mouvements ont été - ont quitté Trincomalee le 28, sont arrivés à Colombo le même jour, sont partis le 1er février, sont arrivés à Aden le 8, sont allés en patrouille et sont revenus à Aden le 12, sont restés jusqu'au 18, puis sont partis pour Colombo, arrivée le 25 février.

_____

Le convoi SL.15 a quitté Freetown, escorté par le croiseur marchand armé SALOPIAN du 1er au 16, et le 14 a été rejoint par le convoi SLF.15 avec ses escortes, le croiseur marchand armé PRETORIA CASTLE le 14 et le sous-marin CLYDE le 15. Les destroyers VANOC, VERITY, VETERAN, WINCHELSEA ont relevé les AMC et le sous-marin le 16 et sont restés jusqu'à l'arrivée du SL.15 le 19.

_____

Le vapeur allemand TACOMA (8268grt) a été interné à Montevideo par les autorités uruguayennes.

mardi 2 janvier

PATROUILLE NORD

Le croiseur léger NEWCASTLE a quitté Scapa Flow pour la patrouille du Nord. Peu de temps après son départ, il a signalé un contact sous-marin dans 59-13N, 3-59W, que les destroyers FURY et FEARLESS, aidés par des avions Walrus, ont recherché. Les destroyers ISIS et IMPULSIVE se sont également joints à nous, tandis que le destroyer FAME surveillait la patrouille extérieure. La recherche a été interrompue le 3 lorsque FEARLESS est retourné à Scapa Flow pour se ravitailler et FURY a été envoyé au Clyde.

Le croiseur marchand armé CHITRAL est arrivé dans la Clyde après la patrouille du Nord.

Le croiseur marchand armé CORFU a quitté la Clyde en patrouille du Nord.

Le croiseur léger DUNEDIN a quitté Scapa Flow sur Northern Patrol et est revenu le 9.

_____

Le croiseur HAWKINS a terminé son radoub et a effectué des essais les 2e, 4e, 5e, 6e et 8e depuis Portland. Il est parti le 9 pour Freetown, est arrivé le 16, est parti le 17, est arrivé au large de Rio de la Plata le 29 et a ensuite passé le mois de février aux Malouines pour effectuer d'autres réaménagements.

_____

Les destroyers IVANHOE et INTREPID ont quitté Immingham pour contre-miner un champ de mines allemand dans le Helgoland Bight lors de l'opération EW. Sept destroyers de la 1st Destroyer Flotilla de Harwich étaient à proximité en soutien.

_____

Les destroyers ESCORT et ELECTRA sont arrivés à Invergordon.

_____

Le destroyer ECHO a quitté Rosyth pour des missions d'escorte entre Invergordon et le Tyne.

_____

Le convoi BC.21 du vapeur BARON GRAHAM a quitté le Canal de Bristol escorté par le destroyer MONTROSE et est arrivé dans la Loire le 4. Le convoi est revenu avec BARON GRAHAM, partant le 12 et arrivant à Bristol Channel le 14.

_____

sous-marin soviétique S.2 a été perdu sur une mine posée par le poseur de mines finlandais LOUHI au large de l'île Market dans le passage de Sodra-Kvarken dans le golfe de Botnie.

_____

Le sous-marin OTWAY, escorté par les chalutiers anti-sous-marins AMBER et JADE, a quitté Malte pour Gibraltar. Après la pratique anti-sous-marine et l'amarrage, elle devait procéder au Royaume-Uni en février.

_____

Le croiseur lourd CORNWALL a quitté Simonstown en patrouille et est revenu à Capetown le 11.

_____

Le croiseur léger ORION a quitté Kingston pour les Bermudes où il est arrivé le 5 pour l'amarrage et le radoub, terminés le 3 février.

mercredi 3 janvier

Le croiseur lourd DEVONSHIRE a quitté la Clyde lors de la patrouille du Nord et est revenu le 10.

Le croiseur lourd SUFFOLK et le croiseur léger CERES sont arrivés à Scapa Flow après la patrouille du Nord.

_____

Le vapeur américain MORMACSUN (4996 tonneaux) a été amené à Kirkwall pour inspection de contrebande. Les États-Unis ont tellement protesté contre l'envoi d'un navire neutre dans une zone de guerre que le gouvernement britannique a ordonné à l'Amirauté de cesser d'emmener des navires américains suspects dans des stations de contrôle de la contrebande.

_____

Les croiseurs légers EDINBURGH et GLASGOW sont arrivés à Rosyth avant le convoi HN.6.

_____

Les destroyers ESCORT et ELECTRA ont quitté Invergordon avec le pétrolier BEACONSTREET (7467grt) pour Liverpool. Après l'avoir livrée, les destroyers sont allés à Plymouth pour le réaménagement.

_____

Le sloop AUCKLAND est arrivé à Rosyth en provenance de Portsmouth pour travailler dans le convoi C.

_____

Le convoi OA.65G a quitté Southend escorté par les destroyers WHITEHALL et WIVERN du 3 au 5 lorsqu'ils se sont détachés du Lizard. (Les navires jumeaux VESPER et VISCOUNT ont escorté une partie côtière jusqu'à Liverpool du 5 au 7.) À ce moment-là, le convoi OB.65G avait quitté Liverpool escorté par les destroyers VENETIA et WINCHELSEA, puis a fusionné avec l'OA.65G pour former le convoi OG.13 le le 6ème. VENETIA et WINCHELSEA continuèrent l'escorte jusqu'au 8. Enfin, les destroyers français TARTU et VAUQUELIN ont assuré l'escorte du 6 au 11, lorsque le convoi est arrivé à Gibraltar.

_____

Le convoi FS.63 a quitté le Tyne , escorté par le destroyer WOOLSTON et les sloops GRIMSBY et WESTON, et est arrivé à Southend le 5.

_____

U.58 a coulé le vapeur suédois SVARTON (2574grt) du convoi HN.6 au nord-est du Firth of Forth en 57-48N, 1-47W. Vingt membres d'équipage ont été perdus, mais le chalutier dragueur de mines OAK (357 tonneaux) a récupéré 11 survivants qui ont ensuite été transférés sur le canot de sauvetage Fraserburgh.

_____

Le dragueur de mines à aubes BRIGHTON QUEEN est entré en collision avec le remorqueur GANNET dans le dock impérial de Rosyth à 0855/3.

_____

vapeur suédois KIRUNA (5484grt) a été perdu pour cause inconnue dans 45󈚸N, 25󈚮W.

_____

vapeur letton IRIS FAULBAUMS (1675grt) a été saisi dans un port allemand, et rebaptisé WALLY FAULBAUM en service allemand.

_____

Le croiseur léger BIRMINGHAM a quitté Hong Kong le 3. Escale à Singapour le 8 et à Colombo le 11, il arrive à Aden le 16. Atteignant Suez le 19, il est rattaché à la flotte méditerranéenne en tant que navire amiral du commandant en chef. Elle est arrivée à Malte le 21 et a été réaménagée du 22 janvier au 5 février, jour où elle est partie pour Alexandrie. A Alexandrie du 6 au 11 février, le BIRMINGHAM patrouille ensuite en Méditerranée avant de quitter Malte le 19 pour la Home Fleet. L'amiral Cunningham a hissé son drapeau et le BIRMINGHAM a quitté la Méditerranée, passant Gibraltar le 21 février et arrivant à Portsmouth le 24. Le 6 mars, il a été attaché au Commandement de Portsmouth pendant qu'il s'y réaménageait.

_____

Les destroyers australiens VENDETTA et WATERHEN ont quitté Marseille en escortant le convoi K.6 composé des navires de transport de troupes ROHNA (8602grt), TAIREA (7933grt), DEVONSHIRE (11.275grt), DILWARA (11,080grt), RAJULA (8478grt) et TALAMBA (8018grt). Ils furent relevés le 5 par les destroyers australiens STUART et VAMPIRE, et se dirigèrent vers Malte. Le convoi, moins VAMPIRE détaché à Port-Saïd le 7, arriva à Haïfa le 9, et repartit le 12, escorté par STUART. Le destroyer VOYAGER, avec le navire de réparation RESOURCE d'Alexandrie, a rejoint le convoi en mer et est arrivé à Malte le 15.

_____

Le sloop WELLINGTON, escortant un convoi de retour vers la Sierra Leone, a attaqué un contact sous-marin à 350 milles à l'ouest d'Ouessant par 47-32N, 12-34W.

_____

Le vapeur allemand BOGOTA (1230grt) a quitté Guayaquil, en Équateur, et est arrivé à Coquimbo, au Chili, le 11.

Jeudi 4 janvier

Les croiseurs marchands armés WORCESTERSHIRE et ANDANIA sont arrivés dans la Clyde après la patrouille du Nord.

_____

Le cuirassé NELSON a quitté le Loch Ewe. Le vieux vapeur allemand ILSENSTEIN a navigué du Loch Ewe devant lui pour faire exploser toutes les mines restantes. Escorté par les destroyers FAULKNOR, FOXHOUND et IMPULSIVE, le NELSON se rendit à Portsmouth, arrivant le 7 pour des réparations qui commencèrent le 14. FAULKNOR, FOXHOUND et IMPULSIVE reçurent l'ordre de rester à Portsmouth pendant deux jours, puis de retourner sur le Clyde. Les destroyers ISIS, FAME et FORESIGHT se sont rendus indépendamment en même temps à Devonport et sont retournés à la Clyde avec FAULKNOR, FOXHOUND et IMPULSIVE. NELSON était en réparation jusqu'au début du mois de juin 1940 à Portsmouth, est arrivé à Greenock le 8 juin pour être remis en état et est parti le 29 pour rejoindre la Home Fleet à Scapa Flow.

_____

Les croiseurs anti-aériens CAIRO et CALCUTTA ont terminé leur service de garde anti-aérien au Loch Ewe et sont partis, arrivant à Sheerness le 6.

_____

Le cuirassé RODNEY, le cuirassé REPULSE et les destroyers INGLEFIELD, IMOGEN, ICARUS, MOHAWK, BEDOUIN, KINGSTON, FIREDRAKE et MATABELE ont quitté Greenock en patrouille. Le destroyer FEARLESS a quitté Scapa Flow pour relever le MOHAWK, qui a été envoyé à Portsmouth pour des réparations. Les destroyers FORESIGHT et SOMALI ont également quitté Greenock le 4 pour des réparations respectivement à Plymouth et Middlesbrough. Après la patrouille, MATABELE s'est rendu à Plymouth pour un réaménagement.

_____

Le croiseur léger AURORA a quitté le Clyde après avoir été réaménagé et est arrivé à Scapa Flow le 5.

_____

Le croiseur léger ENTERPRISE a quitté Portsmouth et est arrivé à Halifax le 10.

_____

Le convoi FN.63 a quitté Southend, escorté par les sloops BITTERN et FLEETWOOD. Au sud-est du navire léger Shipwash en 51-57N, 01-48. 7E, BITTERN attaque un contact sous-marin. Le convoi est arrivé dans la Tyne le 5.

_____

Le convoi FS.64 a quitté Rosyth avec les pétroliers BRITISH UNION et BRITISH CONSOL pour le Tyne, escorté par le destroyer VIVIEN et le sloop PELICAN. Le sloop BITTERN a remplacé VIVIEN le 5 et le convoi est arrivé à Southend le 6.

_____

Remorqueur BASANÉ a coulé à Portsmouth, mais a ensuite été sauvé. Le dragueur de mines SALTBURN à côté a été endommagé à l'époque.

_____

Le sous-marin THISTLE est arrivé à Rosyth après une patrouille.

_____

Le sous-marin H.34 a quitté Dundee pour Rosyth escorté par le chalutier dragueur de mines CRANEFLY (312grt).

_____

Le sloop EGRET est entré en collision avec le vapeur SEA VALOR (1950grt) à 0808/4. Le vapeur n'a subi que des dommages mineurs, tandis que l'EGRET a été réparé à Cardiff en trois semaines.

_____

Le convoi OA.65 est parti de Southend escorté par le destroyer BROKE du 4 au 6. Le destroyer AMAZON escorte le convoi du 5 au 6, date à laquelle il se disperse.

_____

Le convoi OB.66 a quitté Liverpool escorté par les destroyers VANOC et VOLUNTEER, et après sa dispersion, les deux destroyers ont rejoint le HG.13 le 6 juin.

_____

Le convoi HXF.15 a quitté Halifax à 9 h, escorté par les destroyers canadiens FRASER et RESTIGOUCHE, qui se sont détachés le 6. L'escorte océanique était le croiseur marchand armé LETITIA, qui s'est détaché le 13. Le convoi a été rejoint à Home Waters par le destroyer WHITEHALL du 12 au 15, lorsqu'il est arrivé à Liverpool.

_____

Le porte-avions ARK ROYAL est arrivé à Dakar et le cuirassé RENOWN à Freetown pour le ravitaillement. Parti le 7, ARK ROYAL a rejoint RENOWN au large de la Sierra Leone le 8 après son départ plus tôt dans la journée avec les destroyers HERO et HASTY. Ils cherchèrent sans succès le navire de ravitaillement allemand ALTMARK dans l'Atlantique Sud jusqu'à leur arrivée à Freetown le 19. Le destroyer DAINTY a quitté Gibraltar pour Freetown et a brièvement rejoint RENOWN pour le transfert du courrier avant d'arriver le 10 à Freetown pour des tâches d'escorte.

_____

Le vapeur allemand QUITO (1230 tonneaux) a quitté Guayaquil, en Équateur, et est arrivé à Coquimbo, au Chili, le 12. Le seul navire allemand restant à Guayaquil était le vapeur CERIGO (1120grt) qui a ensuite été sabordé le 1er avril 1941 et sauvé sous le nom de 29 DE MAYO pour un usage équatorien.

vendredi 5 janvier

La patrouille du Nord du 5 au 18 a aperçu 48 navires en direction de l'est dont 30 ont été envoyés à Kirkwall pour inspection.

Le croiseur lourd NORFOLK est arrivé dans la Clyde après la patrouille du Nord.

Le croiseur léger CERES a quitté Scapa Flow sur Northern Patrol et a quitté sa station le 11 pour Belfast où il est arrivé le 13. Là, elle a été réparée et réaménagée jusqu'au 7 février.

_____

Le croiseur léger néo-zélandais ACHILLES a quitté Buenos Aires sur le 5e et le navire jumeau britannique AJAX de Montevideo après avoir fait le plein le même jour, et a rencontré les croiseurs lourds DORSETSHIRE et SHROPSHIRE au large de Rio de la Plata. ACHILLE a relevé l'AJAX en tant que navire amiral de la station d'Amérique du Sud, et s'est rendu aux Malouines, arrivant le 14. L'AJAX s'est rendu à Plymouth, arrivant le 31 et à Chatham pour des réparations qui ont duré jusqu'à la mi-juillet 1940.

_____

Le croiseur de bataille HOOD et les destroyers AFRIDI, IMPERIAL, MAORI et NUBIAN sont arrivés à Greenock.

_____

Le sous-marin UNITY est arrivé à Blyth après une patrouille.

_____

Les sous-marins TRIBUNE ont quitté Rosyth et STARFISH ont quitté Blyth pour une patrouille.

_____

Les destroyers ESCAPADE, ECLIPSE, le destroyer/navire d'escorte VEGA et le sloop LONDONDERRY ont escorté un convoi MT de Methil à Tyne. Le Sloop STORK devait faire partie de l'escorte, mais a encrassé le barrage d'Inchkeith dans le brouillard et a dû revenir pour des réparations. Après ce devoir, les deux destroyers se rendirent à Immingham pour escorter le poseur de mines PRINCESS VICTORIA.

_____

Le destroyer ECHO et le navire câblier ROYAL SCOT sont arrivés à Newcastle par le sud pour réparer le câble entre Newcastle et la Scandinavie.

_____

Le yacht armé PRINCESS de la 11th Submarine Striking Force a aperçu un sous-marin à la surface au large de Bull Point par 51-18.5N, 04-00W. Le destroyer VIVACIOUS l'a rejoint, mais le contact n'a pas été repris.

_____

Bateau à vapeur CHÂTEAU DE ROTHESAY (7016grt) a débarqué au large de Sanaig Point, Islay, l'équipage a été enlevé par le remorqueur ENGLISHMAN.

_____

Le convoi OA.67 a quitté Southend et s'est dispersé le 8. Aucune escorte n'a été répertoriée dans le rapport.

_____

Le convoi OB.67 a quitté Liverpool escorté par les destroyers WALPOLE et VERITY jusqu'au 9.

_____

Le convoi FS.65 ​​a quitté le Tyne, escorté par le destroyer VALOROUS et le sloop FLAMINGO, et est arrivé à Southend le 7.

_____

Les destroyers ESCAPADE et ECLIPSE ont quitté Methil avec un groupe de navires marchands pour le Tyne.

_____

Le sous-marin soviétique SC.311 a coulé le vapeur suédois FENRIS (484grt) au large du Sydost Brottens Light Vessel dans le golfe de Finlande. L'équipage a été secouru et l'épave du bateau à vapeur a dérivé au nord-ouest du navire léger Sydost Brotten.

_____

Le croiseur léger PENELOPE a quitté Malte, est arrivé à Gibraltar le 7 et à Portsmouth le 11. Après la remise en état, elle a quitté Portsmouth le 29 pour le devoir avec la Home Fleet.

_____

Le convoi HG.14F a quitté Gibraltar avec 15 navires, escorté par le destroyer VIDETTE du 5 au 8, le sloop BIDEFORD du 5 au 15 et le sloop ABERDEEN du 9 au 15.Le 10, HG.14F a fusionné avec SL.14 en tant que SG.14, et a été escorté par le sloop LEITH (de SL.14) du 10 au 12. Le 11, les destroyers WANDERER et WARWICK ont rejoint le convoi OG.14 et sont restés jusqu'au 15, et le WITCH a rejoint le 11 et est resté jusqu'au 15, lorsque le convoi est arrivé.

_____

Le croiseur léger NEPTUNE est arrivé à Dakar.

_____

Chalutier anti-sous-marin CORNÉLIEN DE KINGSTON (449 tonneaux, Skipper W Green RNR ) a été coulé lors d'une collision accidentelle avec le paquebot français CHELLA (8920 tonneaux) à l'est de Gibraltar. Une ou plusieurs grenades sous-marines ont explosé dans l'eau et toutes les mains - un officier et dix-sept marins, ont été perdues. CHELLA a dû se rendre à Gibraltar pour des réparations.

_____

Le convoi SLF.15 a quitté Freetown escorté par le croiseur marchand armé PRETORIA CASTLE et le sous-marin CLYDE. Le 14, le convoi fusionne avec le SL.15 et les escortes SLF.15 se détachent le 16. Le convoi arriva à Liverpool le 19, et CLYDE à Portsmouth le 21.

samedi 6 janvier

Le destroyer FOXHOUND, escortant le cuirassé endommagé NELSON, a attaqué un contact sous-marin au sud de Wolf Rock au 49󈛋N, 5󈛖. 5W.

_____

Les croiseurs marchands armés ANDANIA, CHITRAL et WORCESTERSHIRE quittèrent la Clyde pour la patrouille du Nord. Le croiseur léger COLOMBO est arrivé à Scapa Flow.

_____

Le croiseur marchand armé LAURENTIC, de retour sur la Clyde, a débarqué au sud-ouest d'Islay. Le remorqueur ENGLISHMAN transportait quelques-uns des survivants du vapeur ROTHESAY ​​CASTLE (7016 gt) et a dû les transférer sur un destroyer avant qu'il ne puisse l'aider. Cependant, LAURENTIC est descendu sans assistance et s'est dirigé vers Belfast en arrivant le 7. Elle était en réparation jusqu'au 25 mai.

_____

Le convoi ON.7 d'un navire britannique, d'un norvégien et de quatre navires finlandais a quitté Methil escorté par les destroyers ESKIMO, TARTAR, KASHMIR, KHARTOUM et le sous-marin TRITON. KASHMIR avait quitté la Clyde le 4 pour rejoindre l'escorte et était arrivé à Rosyth le 6, tandis que KHARTOUM avait quitté la Clyde le 5 et fait le plein à Scapa Flow le 6 avant de se rendre à Rosyth. ESKIMO a développé des défauts et a été relevé par le destroyer ENCOUNTER jusqu'à ce qu'il soit rejoint par le destroyer KANDAHAR qui a quitté Scapa Flow à minuit le 7. Les croiseurs légers GLASGOW et ÉDIMBOURG ont quitté Rosyth le 7 pour couvrir le convoi, qui est arrivé sain et sauf à Bergen le 9.

_____

Le convoi FN.64 a quitté Southend, escorté par le destroyer WOOLSTON et les sloops GRIMSBY et WESTON, mais a été annulé lorsque la progression a été entravée par le brouillard.

_____

Le convoi FS.66 a quitté le Tyne, escorté par le destroyer/navire d'escorte VEGA et le sloop LONDONDERRY. Le Sloop STORK était censé les rejoindre, mais (comme indiqué le 5) a encrassé le filet de barrage à Inchkeith et a dû retourner au port. VEGA est entré en collision avec le vapeur REGFOS (1548grt) le 8, mais a pu continuer avec le convoi, qui est arrivé à Southend le 8. Après des réparations temporaires à Sheerness, le VEGA est parti le 9 et s'est rendu à Rosyth, mais comme il n'y avait aucune installation disponible pour elle là-bas, il est allé à Dundee, arrivant le 12 pour des réparations qui se sont achevées le 24.

_____

Steamer CITY OF MARSEILLE (8317grt) a été endommagé sur une mine posée par U.13 (source - Seekrieg) 1½ milles au SE de la bouée noire n°1, River Tay.

_____

Pétrolier LIBERTÉ BRITANNIQUE (8485grt) a été coulé sur un champ de mines défensif britannique à deux milles au NE du Dyck Light Vessel, vingt-quatre membres d'équipage, dont un artilleur de la Marine, ont été perdus.

_____

DESTROYER ALLEMAND MINES DANS L'ESTUAIRE DE LA TAMISE

Dans la nuit du 6 au 7, les destroyers allemands de la 1ère Flottille, FRIEDRICH ECKHOLDT, ERICH STEINBRINCK et FRIEDRICH IHN, appuyés par KARL GALSTER, RICHARD BEITZEN et HERMANN SCHOEMANN ont posé des mines dans l'estuaire de la Tamise. Le destroyer GRENVILLE et six navires marchands de 21 617 tonnes sont perdus sur le terrain.

Le 6, chalutier à moteur ETA (81grt) à six milles au nord-ouest du navire léger Outer Gabbard, l'équipage a été sauvé.

Le 7, vapeur COUR DE CEDRINGTON (5160grt) à deux milles au NE du North Goodwins Light Vessel par 51-22N, 1-35E encore une fois, l'équipage a été sauvé.

Le 7, vapeur TOWNELEY (2888grt) à un mille à l'ENE de l'équipage de North East Spit Buoy ont été sauvés lorsqu'ils ont ramé jusqu'au rivage dans le canot de sauvetage Margate (?).

Le 9, vapeur CHÂTEAU DE DUNBAR (10 002 tonneaux) du convoi OA.69 en 51󈚻N, 01󈛆E neuf membres d'équipage ont été perdus et les survivants ont été secourus par le chalutier CALVI (363 tonneaux) et d'autres petits navires.

Le 9, le vapeur hollandais TRUIDE (176 tonneaux) en 51󈚿N, 01󈛖E, l'équipage a été secouru par le chalutier néerlandais FRISO (250 tonneaux) qui les a transférés sur le vapeur néerlandais TIBERIUS (1712 tonneaux).

Le 15, le vapeur KILDALE (3877grt) a été endommagé à deux milles à l'est de la bouée South Shiphead.

Le 16, paquebot belge JOSEPHINE CHARLOTTE (3422grt) en 51󈛄N, 01󈛅E, quatre membres d'équipage ont été perdus et les survivants ont été sauvés par le vapeur MICKLETON (777grt).

Le 19, destroyer GRENVILLE a été coulé à l'est de l'estuaire de la Tamise.

_____

L'U.30 posa des mines dans la baie de Liverpool, sur lesquelles quatre navires marchands furent coulés et un gravement endommagé.

_____

vapeur allemand FRANCFORT (5062grt) a été perdu en s'échouant près de Bratholmen et Felsen.

_____

Le vapeur allemand BAHIA (4118grt) quitta Bahia, arriva à Narvik le 6 février et continua jusqu'à Hambourg qu'il atteignit le 17.

_____

Le convoi HX.15 a quitté Halifax à 09h00 escorté par les destroyers canadiens FRASER et RESTIGOUCHE, qui se sont détachés le 7. L'escorte océanique était le cuirassé RESOLUTION qui s'est détaché le 18 et s'est rendu à Plymouth, arrivant le 19 pour être remis en état. Les destroyers WREN, VANESSA et VANQUISHER accompagnent le convoi du 18 au 19, lorsqu'il arrive à Liverpool.

_____

PASSAGE DU PREMIER CONVOY ANZAC VERS L'AFRIQUE DU NORD

Le premier des convois de troupes australo-néo-zélandais, US.1, a quitté Wellington avec les paquebots ORION (23 456 tonneaux), EMPRESS OF CANADA (21 517 tonneaux), STRAITHAIRD (22 284 tonneaux) et RANGITATA (16 969 tonneaux) transportant des troupes pour le service nord-africain , et escorté par le cuirassé RAMILLIES et le croiseur lourd australien CANBERRA depuis Wellington. Le croiseur léger néo-zélandais LEANDER a quitté Wellington le 4, est arrivé à Lyttleton le 5 et après avoir récupéré les paquebots DUNERA (11 162 tonneaux) et SOBIESKI (11 030 tonneaux) est reparti le même jour. Ils ont rejoint le convoi dans le détroit de Cook au large de l'île du Nord le 6.

Le 9, les paquebots ORCADES (23 456 tonneaux), STRATHNAVER (22 457 tonneaux), OTRANTO (20 032 tonneaux) et ORFORD (19 941 tonneaux) escortés par le croiseur lourd australien AUSTRALIA ont quitté Sydney et ont rejoint le convoi le 10 au large de Sydney.

Le croiseur léger LEANDER est arrivé à Sydney le 11. Le croiseur léger australien SYDNEY a rejoint le convoi le 11 et a été détaché le 12 à Jervis Bay. Le paquebot EMPRESS OF JAPAN (26 032 tonneaux) en provenance de Melbourne a rejoint le 12.

Plus tôt, le 8, le croiseur lourd KENT et le français SUFFREN ont quitté Colombo et sont arrivés à Fremantle le 17. Le 20, ils ont relevé les croiseurs australiens d'escorte, qui sont arrivés à Fremantle pour se ravitailler.

A l'arrivée du convoi à Colombo le 30, KENT et SUFFREN sont tour à tour relevés par le porte-avions Force I - EAGLE , le croiseur lourd SUSSEX (Flag Murray) et le croiseur léger australien HOBART.

La Force I effectuait des ratissages dans l'océan Indien depuis le 15, date à laquelle elle a quitté Colombo et est revenue le 18. Il repart le 25, atteint Trincomalee le 28 et navigue le 30 à la rencontre du convoi. Atteignant Colombo le 30 ensemble, la force et le convoi ont navigué pour le Moyen-Orient le 1er février.

Le destroyer WESTCOTT a quitté Singapour le 28, est arrivé à Colombo le 1er février et est reparti le même jour en tant qu'escorte de convoi. Le paquebot français ATHOS II (15 276 tonneaux) a rejoint le convoi à Colombo.

Le convoi a également été contrôlé par les sous-marins OTUS et OLYMPUS, patrouillant immergés dans le canal Nine Degree entre les Laccadives et Minicoy après avoir enquêté sur les groupes des Maldives, Addu et Chagos. L'entrée du convoi en mer Rouge le 8 février est précédée de patrouilles anti-sous-marines du destroyer australien VENDETTA, détaché de la flotte méditerranéenne, et du WESTCOTT, qui atteint Aden le 8. Les escortes du convoi ont été détachées le 10 et l'US.1 est arrivé sain et sauf à Suez le 12 février.

_____

Le vapeur allemand RIO GRANDE (6062grt) a quitté Rio Grande del Sol, au Brésil, mais est revenu le 7 pour éviter le contact avec le croiseur léger AJAX.

dimanche 7 janvier

PERTES DE SOUS-MARINS BRITANNIQUES DANS HELIGOLAND BIGHT

En patrouille dans le Helgoland Bight, à 15 miles de Helgoland, sous-marin ONDINE (Cdr AS Jackson) a été attaqué et gravement endommagé par les dragueurs de mines auxiliaires allemands M.1201 (chalutier HARVESTEHUDE, 523 tonneau), M.1204 (chalutier ANNA BUSSE, 468 tonneau) et M.1207 (chalutier FRISIA, 429 tonneau) après avoir tenté en vain de attaquer deux des chalutiers à 1100/7ème. Tôt le lendemain matin, UNDINE a été sabordé et tout l'équipage - Cdr Jackson, Lt E M Harvey, Lt C J Senior RNR, Lt J F Stewart et vingt-six matelots ont été faits prisonniers. M.1204 a fait décoller l'équipage et M.1201 a tenté de le prendre en remorque. Lorsque l'UNDINE a coulé, plusieurs membres d'équipage du M.1201 ont été perdus avec lui.

Sous-marin HIPPOCAMPE (Lt D S Massey-Dawson) de la 6e flottille a quitté Blyth le 26 décembre. Le 7, il a été coulé par un dragueur de mines de la 1ère flottille de dragage de mines lors d'une attaque de 24 heures dans la baie Helgoland. Les dommages au sous-marin au début de l'attaque ont fourni une fuite d'huile considérable pour guider le dragueur de mines attaquant. Le Lt Massey-Dawson, le Lt J W Fleming, le Lt J C Baker, le Lt W Thain RNR, l'Adjudant Ingénieur A Cockburn et trente-quatre matelots d'équipage ont été perdus (voir la liste des victimes). La 1ère Flottille de Déminage Allemande était composée à cette époque de dragueurs de mines M.1, M.3, M.4, M.7, M.8 et M.14. (Certaines sources récentes indiquent que SEAHORSE a peut-être été perdu lors de l'exploitation minière en 55󈚾N, 07󈚦E le 29 ou peut-être le 30 décembre. Selon Seekrieg, il a été coulé par M.122 et M.132.)

_____

Le destroyer NUBIAN, au départ du Clyde, a été endommagé lors d'une collision avec un navire d'examen à deux milles de Greenock. Sa tige endommagée a nécessité une mise en cale sèche au Clyde jusqu'au 24, date à laquelle elle est retournée à ses fonctions avec la Home Fleet.

_____

Le destroyer AFRIDI a quitté la Clyde pour rejoindre le navire jumeau TARTAR escortant le HN.7 depuis Scapa Flow.

_____

Le cuirassé ROYAL SOVEREIGN quitta Plymouth, escorté par les destroyers WITCH et WIVERN pour des exercices de préparation.

_____

Le convoi OB.68GF a quitté Liverpool escorté par les destroyers WANDERER et WARWICK, et le même jour l'OA.68GF, avec les destroyers VETERAN et WHITSHED, a quitté Southend. Les deux groupes ont fusionné le 10 pour former le convoi OG.14F de 29 navires, et le même jour, WANDERER et WARWICK se sont détachés du HG.14F. Le sloop ENCHANTRESS était avec OG.14F du 10 au 13, lorsqu'il s'est détaché du convoi HG.15F. Le convoi OG fut rejoint par les destroyers VELOX et VORTIGERN du 13 au 15, et arriva ce jour-là à Gibraltar.

_____

Le convoi FN.65 a quitté Southend, escorté par le destroyer VIVIEN et le sloop STORK, mais a été obligé de jeter l'ancre à Knock Deep en raison du brouillard. Il est parti le 8 et est arrivé dans la Tyne le 9. Il n'y avait pas de convoi FN.66.

_____

Les croiseurs marchands armés TRANSYLVANIA et AURANIA sont arrivés dans la Clyde après la patrouille du Nord.

_____

Le croiseur léger CERES est arrivé avec le vapeur norvégien TROMA (5029grt) capturé au large de North Rona.

_____

Le navire de dépôt de sous-marins TITANIA a quitté Rosyth pour la Tyne avec deux remorqueurs et escorté par le sloop AUCKLAND, et est arrivé avec les remorqueurs le 8.

_____

Le sous-marin TRIUMPH, après des réparations d'urgence, a quitté Rosyth escorté par le destroyer EXMOUTH pour Chatham. Au large du Humber, le destroyer GRIFFIN relève l'EXMOUTH qui revient à Rosyth en escortant le convoi FN.67.

_____

Le destroyer ESKIMO a quitté Rosyth pour un réaménagement à Southampton.

_____

L'U.32 a posé des mines au large d'Ailsa Craig dans le Firth of Clyde, mais aucun navire n'a été coulé ou endommagé.

_____

Le vapeur allemand CONSUL HORN (8384grt) a quitté Aruba et a échappé au blocus du sous-marin français AGOSTA près de St Martin. Elle a ensuite été aperçue par un hydravion américain PBY de San Juan, puis localisé par le croiseur léger ENTERPRISE le 27 à 46󈛗N, 42󈛖W, mais CONSUL HORN, déguisé en vapeur soviétique, a réussi à convaincre le croiseur britannique qu'elle était un neutre. Le CONSUL HORN arriva à Trondheim le 6 février et atteignit Hambourg le 19.

_____

Sloop auxiliaire français BARSAC (1145grt) a été perdu lorsqu'il s'est échoué sur l'île d'Onza près de Vigo.

_____

Le sous-marin RAINBOW a quitté Hong Kong le 7 pour patrouiller au large de Vladivostok du 13 au 19. A l'époque, la 1ère flottille de sous-marins avait les unités suivantes en radoub : le navire-dépôt MEDWAY à Singapour, les sous-marins PARTHIAN, PHOENIX et PANDORA à Hong Kong, REGENT, ROVER, RORQUAL et GRAMPUS à Singapour, tandis que PROTEUS était en route vers Hong Kong pour le radoub. .

RAINBOW est revenu à Hong Kong depuis Vladivostok le 25 et a confirmé les résultats de la patrouille du sous-marin REGULUS dans la même zone qu'aucun sous-marin allemand n'utilisait le port soviétique. En raison des difficultés de RAINBOW avec un fort givrage, il n'y a pas eu de patrouille à Vladivostok en février, mais PROTEUS a quitté Hong Kong à la fin du mois pour une nouvelle patrouille.

Lundi 8 janvier

Le croiseur lourd NORFOLK a quitté le Clyde pour Rosyth où il est arrivé le 10.

_____

Le croiseur lourd SUFFOLK et le croiseur marchand armé SCOTSTOUN ont quitté la Clyde en patrouille du Nord.

_____

Le croiseur léger COLOMBO a quitté Scapa Flow pour Northern Patrol, qu'il a quitté le 12 pour Devonport et est arrivé le 14. Avec son départ de Scapa Flow, le 11th Cruiser Squadron a cessé d'exister.

_____

Le croiseur anti-aérien CAIRO est arrivé à Chatham.

_____

Le destroyer WESTMINSTER a terminé sa conversion en navire d'escorte rapide. Après avoir travaillé à Portland, elle a rejoint le convoi C opérant de Rosyth, arrivant le 30.

_____

Les sous-marins SEAWOLF et SEALION ont quitté Rosyth en patrouille.

_____

Le sous-marin polonais WILK est arrivé à Rosyth après une patrouille.

_____

Les sous-marins SEAL et NARWHAL quittèrent Gosport, via les Downs où ils passèrent la nuit du 8/9, pour Rosyth. Ils sont arrivés le 10 escortés par le sloop FLAMINGO pour servir d'escorte de convoi sur les routes de convoi ON/HN. NARWHAL a quitté Rosyth le 15 avec le convoi ON.8.

_____

Le convoi OA.69 a quitté Southend escorté par le destroyer VANESSA du 9 au 11. Le destroyer WIVERN a également rejoint jusqu'à ce qu'il se détache le 11.

_____

Le convoi OB.69 a quitté Liverpool escorté par les destroyers MACKAY et WITHERINGTON jusqu'au 12. Le convoi se dispersa le lendemain 13.

_____

Le convoi FS.67 a quitté le Tyne, escorté par les sloops AUCKLAND et STORK, et est arrivé à Southend le 9.

_____

Vapeurs GITANO (3956grt) et TYNEHOME (628grt) est entré en collision dans le brouillard avec la perte de TYNEHOME. Dix survivants ont été récupérés par GITANO.

_____

U.19 a coulé le vapeur norvégien MANX (1343grt) dans 58󈛂N, 01󈛅W. Treize membres d'équipage ont été perdus et six membres d'équipage ont été sauvés.

_____

U.56 a posé des mines au large de Cross Sands près de Yarmouth sur lequel un vapeur a été perdu.

_____

Le convoi HG.14 a quitté Gibraltar avec 33 navires escortés par le destroyer KEPPEL. Le convoi a été remis à l'escorte océanique Sloop ENCHANTRESS et aux destroyers français VALMY et CHEVALIER PAUL à l'extérieur des approches de Gibraltar, et est arrivé le 17.

_____

Le croiseur de bataille RENOWN et les destroyers HERO et HASTY quittèrent Freetown et rejoignirent le porte-avions ARK ROYAL au large de la Sierra Leone. Les destroyers se détachent le 10 pour se ravitailler.

_____

Le croiseur léger NEPTUNE a quitté Dakar en patrouille, s'est arrêté et est monté à bord du Q-ship LAMBRIDGE (vapeur armé BOTLEA (5119grt)) au large de Freetown sans découvrir sa véritable identité. Après sa patrouille, NEPTUNE est arrivé à Freetown le 20.

_____

Le croiseur léger français MILE BERTIN a quitté Toulon le 8 et s'est dirigé vers Casablanca, rejoint par le destroyer PERVIER qui a quitté Bizerte le 9. Les deux navires arrivèrent à Casablanca le 12. Ils relèvent ensuite les croiseurs lourds DUPLEIX, FOCH et le destroyer CASSARD, effectuent une patrouille de surveillance au large des Canaries en route et arrivent à Dakar le 19. Le 20, ils partent pour une autre patrouille au large des Canaries. Pendant ce temps, DUPLEIX et FOCH partent pour Halifax en escorte avec un convoi début février, tandis que le CASSARD quitte Dakar le 21 et arrive à Casablanca le 25 où il est en réparation jusqu'au 14 février. Elle a ensuite quitté Casablanca et est arrivée à Toulon le 17 février. Le destroyer MILAN est resté en station

_____

Le convoi SL.16 a quitté Freetown escorté par le croiseur marchand armé ESPERANCE BAY jusqu'au 25. Le lendemain, le sloop DEPTFORD rejoint le convoi comme escorte jusqu'à son arrivée le 27.

_____

Le croiseur léger DAUNTLESS a quitté Singapour en tant qu'unité de patrouille du 5e escadron de croiseurs et est revenu le 17.

_____

Le vapeur allemand SAO PAULO (4977 tonneaux) avait quitté Pernambuco le 16 novembre 1939 et était arrivé à Cabedelo le lendemain. Parti de là le 8 janvier, elle est arrivée en toute sécurité à Cuxhaven le 3 mars.

mardi 9 janvier

Sous-marin ÉTOILE DE MER (Lt T A Turner) de la 6e flottille est arrivé dans le Helgoland Bight pour relever le sous-marin SEAHORSE qui devait retourner à Blyth. Là, il attaqua le dragueur de mines allemand M.7 de la 1ère flottille de déminage. M.7 n'a pas été endommagé, et en retour STARFISH gravement endommagé à 1000 en 55-00N, 07-18E. Elle a été sabordée pour éviter d'être capturée et l'équipage du Lt Turner, du Lt R T V Kyrke, du Sous-Lt Geoffrey Wardle, du Lt W S W Main RNR, de l'Adjudant-ingénieur C Dodsworth et de trente-quatre matelots ont été faits prisonniers.

_____

Le croiseur marchand armé VOLTAIRE quitte le Tyne pour Portsmouth et se dirige vers la Méditerranée.

_____

Le croiseur léger DUNEDIN est arrivé à Scapa Flow en provenance de Northern Patrol, et le croiseur marchand armé ASTURIAS à la Clyde. L'AMC CORFU est également arrivé à la Clyde pour travailler avec la patrouille du Nord.

_____

Le sous-marin SALMON est arrivé à Harwich après une patrouille.

_____

Le destroyer ENCOUNTER avec le pétrolier BRITISH PRUDENCE (8620grt) a quitté Invergordon pour le Tyne, et tous deux sont arrivés le 10.

_____

Les destroyers ECLIPSE et ESCAPADE sont arrivés à Invergordon avec le poseur de mines PRINCESS VICTORIA.

_____

Les destroyers SIKH et DUNCAN ont quitté Sheerness pour le Clyde après réparations .

_____

Les destroyers ESCORT et ELECTRA présentant des défauts se sont rendus à Falmouth pour réparation.

_____

Le destroyer MAORI a quitté la Clyde pour relever le navire jumeau TARTAR en HN.7.

_____

Le convoi SA.24 avec deux vapeurs a quitté Southampton escorté par le destroyer SHIKARI et est arrivé à Brest le 11.

_____

Le convoi HN.7 de deux navires britanniques, 19 norvégiens, cinq suédois, huit finlandais et quatre estoniens a quitté Bergen escorté par les destroyers KASHMIR, KHARTOUM, KANDAHAR et TARTAR. Le destroyer FORESTER quitta la Clyde le 8 et rejoignit le convoi en mer. Le destroyer AFRIDI a quitté la Clyde le 7 pour relever TARTAR, mais a été réaffecté en route et MAORI a quitté la Clyde le 9 pour relever TARTAR à la place.Les croiseurs légers GLASGOW et EDINBURGH, qui ont quitté Rosyth le 7 pour soutenir le convoi ON.7, ont assuré la couverture de ce convoi. Le 9 à 1006, SSW d'Utvaer par 60-48.5N, 04-20E, EDINBURGH largue des grenades sous-marines sur un contact sous-marin. GLASGOW a largué des grenades sous-marines à 1052 par 60-45N, 04-25E. GLASGOW, ÉDIMBOURG et le convoi HN.7 sont arrivés sains et saufs à Methil le 12. KHARTOUM a pris la section de la côte ouest de cinq navires et a escorté les pétroliers SCOTTISH AMERICAN (6999 tonneaux) et ARNDALE (8296 tonneaux) jusqu'à la Clyde.

_____

Le convoi FN.67 a quitté Southend, escorté par les destroyers VALOROUS, VEGA et le sloop LONDONDERRY . Le destroyer EXMOUTH s'est dirigé vers le nord avec le convoi jusqu'à la tombée de la nuit le 10 et est arrivé dans la Tyne le 10.

_____

Le destroyer WOOLSTON et le sloop GRIMSBY ont quitté Methil pour le Tyne pour escorter le convoi FS.68.

_____

Au sud-ouest d'Eddystone par 49󈛝.8N, 04󈛄.2W, le sloop SCARBOROUGH a établi un contact sous-marin. Le destroyer KELVIN, en route de Portland à Greenock, s'est joint pour prêter assistance, tout comme le destroyer WINDSOR de Plymouth. Les destroyers ACASTA et VISCOUNT se sont également associés pour chasser le contact, mais le tout sans succès.

_____

Le destroyer VESPER a attaqué un contact sous-marin au sud de l'île Scilly par 49󈚭N, 6󈚼W.

_____

Le sloop BIDEFORD, escortant le convoi HG.14F, a attaqué un contact sous-marin à 175 milles à l'ouest du cap Finisterre par 42-36N, 13-16W.

_____

Les bombardiers allemands du FliegerKorps X ont attaqué les navires britanniques au large de Stonehaven et ont coulé des vapeurs GOWRIE (689grt) à quatre milles à l'est de Stonehaven et CHÊNEE (1985grt) à sept milles au nord-ouest par l'ouest de la bouée du nord du Léman. L'équipage entier de GOWRIE a été secouru, mais un homme sur OAKGROVE a été perdu. Ils ont également endommagé les vapeurs danois IVAN KONDRUP (2369 tonneaux) à l'est de Stonehaven et FEDDY (955 tonneaux) à deux milles et quart à l'ESE d'Aberdeen. Le chalutier THRIFTY (139 tonneaux) a secouru les survivants d'IVAN KONDRUP.

_____

Bateau à vapeur CHEVALIER (1013grt) a été gravement endommagé par les bombardements allemands à neuf milles à l'est de Hammond Knoll Light Vessel dans 53󈚧N, 01󈛁E, et a coulé le 10 avec la perte de trois de ses membres d'équipage. Les attaques ont également endommagé le vapeur NORTHWOOD (1146 tonneaux) au large de Whitby, le vapeur RECULVER (683 tonneaux) au large de Great Yarmouth et le chalutier CHRYSOLITE (251 tonneaux) à huit milles au NW au nord du Smith Knoll Light Vessel. RECULVER a été pris en remorque par le chalutier TAMORA (275 tonneaux).

_____

vapeur grec TONIA CHANDRIS (3161grt) a été perdu lorsqu'il s'est échoué au large d'Unst. Le remorqueur ST MELLONS a été envoyé pour l'assister et l'équipage a été secouru par le canot de sauvetage Lerwick.

_____

Le destroyer WATCHMAN a été pris en charge à Gibraltar pour réparer les défauts.

mercredi 10 janvier

Le cuirassé RODNEY , le cuirassé REPULSE et les destroyers partis le 4 arrivèrent à Greenock . Le destroyer FIREDRAKE avait été détaché sur un détail et arriva à Greenock le 11.

_____

vapeur allemand BAHIA BLANCA (8558grt) a quitté Hambourg avant la guerre, est arrivé à Rio de Janeiro le 11 septembre 1939 déguisé en navire grec, puis le 6 décembre a tenté de ramener le blocus britannique en Allemagne. Le 10, échappant au blocus, il s'est heurté à la banquise du détroit de Danemark, a coulé par 66°820909N, 26°820920N et son équipage a été secouru par le chalutier islandais HAFSTEIN (313grt). Le croiseur léger NEWCASTLE, qui a quitté Scapa Flow le 2, a été détourné de la patrouille du Nord pour aider et a coulé le navire allemand avec des tirs. NEWCASTLE est revenu à Scapa Flow le 14.

_____

Les croiseurs lourds BERWICK , NORFOLK , DEVONSHIRE sont arrivés à Rosyth en provenance de Northern Patrol pour une démagnétisation.

_____

Le croiseur léger DELHI a quitté Belfast pour Scapa Flow, où il est arrivé le 11.

_____

Le croiseur marchand armé CANTON s'est échoué au large de Barra Head, sur l'île de Lewis, dans les Hébrides, et le croiseur marchand armé CALIFORNIA est resté là jusqu'à ce que les remorqueurs ENGLISHMAN et BANDIT arrivent respectivement de Campbeltown et d'Ardrossan. CANTON débarqua le 12 sans assistance et se dirigea vers la Clyde escorté par les destroyers FAME, ISIS, FORESIGHT et IMPERIAL. Les destroyers FORESTER, FORTUNE et FURY sortirent de la Clyde et rencontrèrent les destroyers FAULKNOR et FOXHOUND pour masquer le passage de CANTON. Le 12, FORESIGHT attaque un sous-marin contact au NNO d'Inishtrahull. Le 13, CANTON et BANDIT arrivèrent à Rothesay Bay en route pour la Clyde. Le 17, à la tête du Holy Loch, le CANTON est volontairement échoué lorsque ses pompes ne parviennent pas à maîtriser l'inondation.

_____

Le destroyer MATABELE est arrivé à Plymouth pour y être amarré et réaménagé.

_____

Les destroyers SIKH et DUNCAN sont arrivés dans la Clyde . Plus tard dans la journée, les destroyers IMPERIAL et DUNCAN avec les destroyers ISIS et IMPULSIVE ont quitté le Clyde pour Rosyth. Cependant, ISIS et IMPULSIVE ont été détachés en route pour aider le croiseur marchand armé CANTON (dessus). IMPERIAL, DUNCAN, ISIS et IMPULSIVE sont arrivés à Rosyth le 12.

_____

Tôt le 10, les destroyers INTREPID et IVANHOE de la 20e flottille de destroyers ont posé un petit champ de mines IE𔂫 dans des canaux à travers les champs de mines allemands dans le Helgoland Bight en 54󈚪N, 05󈛁E.

_____

Le sous-marin URSULA a quitté Blyth en patrouille.

_____

Le convoi BC.22 des paquebots BARON CARNEGIE, BATNA, COXWOLD et DAVID LIVINGTONE (Commodore) a quitté le canal de Bristol, escorté par le destroyer WESSEX, et est arrivé en toute sécurité dans la Loire le 12.

_____

Le convoi AXS 9 d'un paquebot est arrivé à Brest en provenance de Fowey, escorté par le destroyer BROKE.

_____

Le convoi FS.68 a quitté le Tyne, escorté par le destroyer WOOLSTON et le sloop GRIMSBY, et est arrivé à Southend le 11.

_____

DESTROYER ALLEMAND MINES AU LARGE DE NEWCASTLE et CROMER

Dans la nuit du 10/11, les destroyers allemands KARL GALSTER, ANTON SCHMIDT, RICHARD BEITZEN, FRIEDRICH IHN, escortés par les destroyers WILHELM HEIDKAMP et FRIEDRICH ECKHOLDT, ont posé un champ de mines au large de Newcastle. Au retour, IHN est tombé en panne et a été reconduit par BEITZEN. Le 11, le champ de mines fait sa seule victime, un chalutier LUCIDE (251grt) en 55󈚤N, 00󈛙W avec la perte d'un membre d'équipage.

Dans la nuit du 10 au 11 janvier, les destroyers allemands BRUNO HEINEMANN, WOLFGANG ZENKER, ERICH KOELLNER ont posé un champ de mines au large de Cromer. Trois navires marchands de 11 155 tonnes ont été perdus sur ce champ de mines :

Le 11, paquebot italien TRAVIATA (5123grt), à huit milles 135 de Cromer Knoll, mais tout son équipage a été secouru.

Le 12, le vapeur britannique GRANTA (2719grt), à 53󈚱N, 01󈚹E, à onze milles 123 de Cromer Knoll Light Vessel. Douze membres d'équipage ont été perdus, et le sloop STORK et les navires de pêche FULHAM IV et ROBUR VIII ont sauvé les survivants.

Le 17 janvier, le vapeur grec ASTÉRIE (3313grt), à 9,5 milles au nord-est du feu de Haisborough. Quatorze membres d'équipage ont été perdus et onze sauvés.

chalutier allemand AXEL (343 tonneaux) a été coulé dans une collision accidentelle avec le yacht de patrouille allemand GRILLE (2560 tonneaux) dans la Baltique.

Le destroyer DIAMOND a quitté Gibraltar pour Freetown et est arrivé le 15 pour des missions de patrouille.

Le croiseur léger GALATEA a quitté Malte et est arrivé à Alexandrie le 13, est reparti le lendemain et est revenu à Malte le 17.

Le croiseur marchand armé MONTCLARE est arrivé à Belfast en provenance de la patrouille du Nord.

Le destroyer FORTUNE a quitté Liverpool pour Glasgow.

Le destroyer KIMBERLEY a quitté Portland après des essais pour Greenock, où il est arrivé le 12.

Le chalutier démineur OLYMPIA (Skipper H. C. Hall RNR) et le chalutier de patrouille armé VENTURE (Lt A. S. Bennett RNVR) ont été attaqués par des bombardiers allemands au large de Haisborough. L'OLYMPIA a eu un matelot tué, et en raison des dommages causés par des quasi-accidents, les deux chalutiers ont dû être remorqués.

Le convoi OA.70G a quitté Southend escorté par les destroyers VESPER et VISCOUNT du 12 au 13, date à laquelle ils ont été détachés du Lizard. Les destroyers KEITH et ARDENT escortent le convoi du 13 au 14. Pendant ce temps, le convoi OB.70G a quitté Liverpool escorté par le destroyer VERSATILE et le sloop DEPTFORD. Les deux convois ont fusionné le 14 sous le nom OG.14 avec un total de 48 navires. VERSATILE et DEPTFORD escortent le convoi le 14, puis rejoignent le HG.14. Les destroyers français TIGRE et PANTHERE escortèrent l'OG.14 du 14 au 19 et arrivèrent à Gibraltar le 19.

Le convoi FN.68 a quitté Southend, escorté par les sloops AUCKLAND et STORK, et est arrivé dans la Tyne le 12.

Le convoi FS.69 a quitté le Tyne, escorté par le destroyer VIVIEN et le sloop PELICAN, et est arrivé à Southend le 12.

Bateau à vapeur EL OSO (7267grt) du convoi HX.14B a été coulé au large de Mersey Light, à six milles 280° de Bar Light Vessel sur une mine posée par U.30 le 9. Le destroyer d'escorte WALKER a été rejoint par le destroyer VIMY et plus tard par les destroyers FAULKNOR et FOXHOUND. Peu après minuit le 12, le chalutier anti-sous-marin KING SOL (486 tonneaux de jauge brute) a aperçu un sous-marin à la surface près du Bar Light Vessel. Elle a poursuivi le sous-marin pendant plus d'une heure, mais l'a perdu dans l'obscurité. Les destroyers VIMY, VERSATILE, sloop DEPTFORD, le yacht anti-sous-marin CUTTY SARK et deux autres chalutiers anti-sous-marin patrouillaient également dans la zone. A 03h45, VIMY attaque un contact sous-marin à 12 milles 300° du Light Vessel. Un sous-marin mouilleur de mines a été suspecté et les destroyers FAME, ISIS, FORESIGHT et IMPERIAL ont patrouillé à travers la Manche Nord pour l'intercepter.

Bateau à vapeur KEYNES (1706grt) a été attaqué par des bombardiers allemands dans 53󈚧N, 01󈛌E mais a échappé à de graves dommages. Cependant, plus tard dans la même journée, des bombardiers allemands l'ont coulé en 53󈛓N, 00󈛒E, mais tout l'équipage a été secouru.

Bateau à vapeur LÉONARD PEARCE (1571grt) a été coulé dans une collision dans le canal de Bristol au large de Bull Point.

Yacht anti-sous-marin PRINCESSE (730 tonneaux) et le vapeur BLAIRMORE (4141 tonneaux) sont entrés en collision près de la baie d'Elswell, dans le canal de Bristol. PRINCESS a coulé et son équipage a été récupéré par BLAIRMORE.

Trois navires britanniques ont été bombardés par des avions du X Air Corps allemand - chalutier CROXTON (195 tonneaux) a été coulé à 53 #820920N, 02 / 020940E, mais tout son équipage a été sauvé, le chalutier FLAVIA (202 tonneaux) a été endommagé à 90 milles au NE par l'E de Buchanness, et le vapeur PITWINES (932 tonneaux) a été endommagé à 25 milles au SE par l'E de Flamborough Diriger. .

Remarque : le X Air Corps allemand a piloté des He111 du KG26, des Ju88 du KG30 et deux escadrons de reconnaissance pilotant des He59 ou des Do17.

U.23 a coulé le vapeur norvégien FREDVILLE (1150grt) en 58󈚽N, 01󈚮W. Dix membres d'équipage ont été perdus et cinq survivants ont été sauvés par le chalutier MAY (491 tonneaux de jauge brute).

chalutier allemand DIETRICH HASSELDIECK (172grt) a été perdu dans la Baltique au large de Pakdiski sur un champ de mines posé par le sous-marin finlandais VESIHIISI le 27 décembre.

Le croiseur léger AJAX, de retour en Angleterre, est arrivé à Rio de Janeiro.

L'aspirant (A) J D W Barr et l'aviateur principal G E Uren sont morts de blessures après que leur Skua du 803 Squadron force a atterri à Tor Ness Point, Stronsay.

Le vapeur soviétique SELENGA (2492grt), transportant une cargaison de wolfram du Japon vers l'Allemagne, a été saisi peu après avoir quitté Manille par le croiseur léger LIVERPOOL, et emmené à Hong Kong.

Le croiseur anti-aérien CARLISLE a terminé sa conversion en croiseur anti-aérien à Devonport et s'est ensuite dirigé vers la Méditerranée. Après avoir travaillé à Malte du 10 février au 26 mars, elle est arrivée à Gibraltar le 29 mars pour retourner en Angleterre, où elle a été affectée au 20th Cruiser Squadron travaillant avec la Humber Force.

Les croiseurs légers DUNEDIN et DELHI ont quitté Scapa Flow en mission de patrouille du Nord, les deux étant revenus le 17.

Le croiseur marchand armé CALIFORNIA est arrivé dans la Clyde après s'être tenu à côté du croiseur marchand armé CANTON.

Croiseur léger EMERAL a quitté Portsmouth pour Halifax où il est arrivé le 18.

Le poseur de mines PRINCESS VICTORIA, escorté par les destroyers ESCAPADE et ECLIPSE, a mené l'opération PA 1. Les dragueurs de mines HARRIER et SKIPJACK accompagnaient cette force, qui est revenue à Rosyth le 13.

Le destroyer EXMOUTH a relevé le destroyer ECHO en service d'escorte avec le navire câblier ROYAL SCOT.

Le sous-marin TRIDENT est arrivé à Rosyth après une patrouille.

Le sous-marin L.23 a quitté Blyth en patrouille.

Le convoi OA.71 a quitté Southend escorté par les destroyers ACASTA et WINDSOR du 12 au 14. Les destroyers VETERAN et VERITY escortent le convoi du 14 au 16, date à laquelle il se disperse pour rejoindre le convoi SL.15. Pendant ce temps, le convoi OB.71 a quitté Liverpool, escorté par les destroyers VANOC et WINCHELSEA jusqu'au 16, lorsqu'il a également rejoint le SL.15.

Le convoi FN.69 a quitté Southend, escorté par le destroyer WOOLSTON et le sloop GRIMSBY, et est arrivé dans le Tyne le 13.

Le convoi FS.70 a quitté la Tyne, escorté par les sloops FLEETWOOD et BITTERN, et est arrivé à Southend le 13. Le convoi FS.71 a été annulé.

Le destroyer ASHANTI a effectué deux attaques sur un sous-marin de contact au NNW de Great Orme's Head, en 53-33N, 4-01W. Le yacht anti-sous-marin CUTTY SARK était également dans la zone.

Le yacht anti-sous-marin ANNA MARIE (344grt) a aperçu ce qui était considéré comme une plume de périscope au large de Bull Point, par 51-15N, 04-17W, et a largué des grenades sous-marines sur un contact présumé sous-marin. Le vapeur portugais MELLO (4020grt) a également aperçu un objet submergé près de cet endroit à peu près au même moment. Il a été déterminé plus tard que le contact était l'épave du vapeur LEONARD PEARCE coulé dans une collision le 11.

Le patrouilleur SHEMARA (834grt) et le yacht anti-sous-marin VALENA (882grt) s'exerçaient avec le sous-marin H.50 au large de Portland Bill par 50-25-50N, 2-47-40W et ont attaqué un contact sous-marin. Les bateaux anti-sous-marins à moteur 3 et 6 effectuaient également des recherches dans la zone. SHEMARA a escorté H.50 jusqu'au port.

Le pétrolier danois U.23 torpillé DANEMARK (10 517 tonneaux) à l'est de South Ronaldsay dans 58󈛟N, 02󈛙W. La partie arrière a coulé le 21, tandis que la partie avant a été renflouée et transportée à Inverkeithing pour être utilisée comme une carcasse de stockage.

Chalutier de patrouille armé VALDORA (251grt, T/Skipper A. Potterton RNR) a été coulé par un avion du X Air Corps allemand au large de Cromer avec la perte de tout son équipage d'un officier et de neuf matelots.

Trois autres navires britanniques ont également été attaqués et bombardés par des avions du X Air Corps allemand - chalutier Guillaume IVEY (202 tonneaux) a été coulé à 15 à 16 milles au nord, à un demi-mille à l'est du phare de Longstone, le vapeur BLYTHMOOR (6582 tonneaux) a été endommagé à 54󈚴N, 00󈚮W, et le chalutier PERSIAN EMPIRE (195 tonneaux) a été endommagé à sept milles à l'est au nord de Filey.

Le croiseur léger CAPETOWN était en radoub à Malte à partir de cette date et s'achevant le 30.

Le croiseur léger DURBAN a quitté Singapour en mission d'escorte et est revenu le 20.

Le convoi HXF.16 a quitté Halifax à 10 h, escorté par les destroyers canadiens OTTAWA et SAGUENAY, qui se sont détachés le 13. L'escorte océanique était le croiseur marchand armé AUSONIA, qui s'est détaché le 21. Le convoi a été escorté dans Home Waters par les destroyers MACKAY et WANDERER du convoi OB.74 et les destroyers ANTELOPE et VESPER, et est arrivé à Douvres le 21.

Tard le 13, les destroyers mouilleurs de mines IVANHOE et INTREPID de la 20e flottille de destroyers ont posé un champ de mines IE𔂬 dans les canaux allemands du champ de mines du mur ouest dans la baie Helgoland en 54󈚪N, 05󈛁E. Ils atteignirent le Humber le 14 après cette opération. L'opération IE 3 du 17 a été annulée et les destroyers se sont dirigés vers Rosyth.

Le croiseur léger DIOMEDE a quitté Plymouth pour Rosyth.

Les destroyers FAME, FORESIGHT, FURY, FORESTER sont arrivés dans la Clyde.

Le dragueur de mines NIGER a attaqué un contact sous-marin à Knock Deep en 51-39N, 1-33E.

Le sloop GRIMSBY escortant un convoi a attaqué un contact sous-marin au large de Scarborough par 54-18N, 00-12W.

Le sous-marin TRIBUNE à 19h00 a été manqué par deux torpilles en 57-58N, 10-15E. Il n'y a aucune trace allemande de cette attaque et le sous-marin SHARK s'exerçait à ce moment dans la région, mais n'a pas signalé d'attaque contre un sous-marin.

Le destroyer COSSACK a quitté Leith le 10 pour se préparer aux essais à grande vitesse. Allongé dans le courant, il a été impliqué dans une collision avec le navire câblier ROYAL SCOT, escorté par le destroyer EXMOUTH, dans le Firth of Forth le 13. COSSACK est retourné à Leith pour des réparations et a pu effectuer ses essais d'armes à feu le 15.

Le convoi FN.70 a quitté Southend, escorté par le destroyer VIVIEN et le sloop STORK, et est arrivé dans la Tyne le 14. Il n'y avait pas de convoi FN.71.

Le convoi FS.72 a quitté le Tyne, escorté par les sloops AUCKLAND et STORK, et est arrivé à Southend le 15.

Le sloop BITTERN a trouvé une mine allemande qu'elle a remorquée vers Sheerness. Il a été amarré à la bouée Nord et échoué à partir de là par le yacht de patrouille de défense du port GLALA (51 tonneaux).

sous-marin russe SC.324 attaqua sans succès un convoi finlandais composé d'ANNEBORG et de BORE I, escorté par le patrouilleur AURA II (563grt) et le patrouilleur TURSAS, par 60-23N, 19-10E. L'AURA II a largué des grenades sous-marines, ce qui l'a endommagé et il a ensuite coulé.

U.20 a coulé le vapeur suédois SYLVIE (1524grt) NE d'Aberdeen.

Le convoi du HG 15F de treize navires a quitté Gibraltar le 13 janvier, escorte :

Les destroyers BROKE, KEPPEL, WALPOLE, WALKER de Gibraltar. Aussi sloop ENCHANTRESS du convoi OG.14F

KEPPEL lorsqu'il a été endommagé dans une collision avec le destroyer français JAGUAR

convoi arrivé le 22 toujours avec AMAZON

Terminant son séjour aux Indes orientales, le porte-avions GLORIOUS a quitté Trincomalee le 29 décembre et est arrivé à Aden le 7 janvier, à Suez le 9 et à Alexandrie le 13. Elle a procédé à Malte le 15 escorté par les destroyers VENDETTA et BULLDOG et est arrivée le 17 pour le réaménagement, accompli le 25 mars. BULLDOG a également remonté à Malte, jusqu'au 24 février. Le 26 mars, le GLORIOUS, escorté par le destroyer WESTCOTT et le destroyer australien STUART, a quitté Malte pour des exercices de décollage.

Le convoi SLF.16 a quitté Freetown escorté par le croiseur marchand armé CHESHIRE, les destroyers HARDY, HOSTILE et le sous-marin SEVERN . Les destroyers et le sous-marin rentraient en service à Home Waters. HARDY et HOSTILE quittèrent le convoi le 20 et firent escale à Gibraltar. Le sloop ROCHESTER et le destroyer VISCOUNT se joignent le 24 à la relève du croiseur marchand et du sous-marin armés. Le SEVERN atteignit Portsmouth le 24, tandis que le convoi arriva au port le 27.

Le cuirassé WARSPITE et les destroyers FAULKNOR, FORESIGHT, FORESTER, FOXHOUND, FORTUNE, FEARLESS, FIREDRAKE, FAME, FURY de la 8e flottille de destroyers ont quitté Greenock en patrouille et sont arrivés à Scapa Flow le 17.

Le croiseur léger AURORA a quitté Scapa Flow le 14 pour intercepter le vapeur allemand TRAUTENFELS (6418grt) qui a été signalé à six milles des côtes norvégiennes sans gouvernail. Les croiseurs légers MANCHESTER le 15 et NEWCASTLE le 16 ont quitté Scapa Flow, tandis que les destroyers MAORI, KASHMIR, KANDAHAR et TARTAR ont quitté Rosyth, et les destroyers INGLEFIELD, ICARUS, KIMBERLEY, KELVIN et KHARTOUM ont quitté la Clyde le 15 pour soutenir AURORA.Le destroyer AFRIDI devait accompagner ce groupe de Rosyth, mais a été retenu avec des défauts. L'opération a été annulée lorsqu'on a appris que le vapeur allemand RAUENFELS (8460grt) avait pris TRAUTENFELS en remorque et l'avait emmené à Narvik.

Le croiseur marchand armé CIRCASSIA est arrivé au Clyde en provenance de Portland pour la patrouille du Nord.

Les sous-marins TRIAD et NARWHAL s'exerçaient dans le Firth of Forth. Plus tard dans la journée, TRIAD est parti en patrouille.

Le sous-marin TRUANT est arrivé à Rosyth après une patrouille.

Tous les destroyers de classe J disponibles ont été envoyés à Harwich pour soutenir l'opération ST 2, et JERVIS, JANUS, JUNO, JACKAL ont rencontré JAVELIN et JAGUAR à l'ouest d'Outer Dowsing.

Après que le sous-marin SALMON en patrouille au large de Terschelling ait signalé que la navigation se déplaçait le long des côtes entre l'Allemagne et la Hollande, des patrouilles ont été ordonnées au large des côtes néerlandaises pour intercepter ce trafic. Les destroyers GLOWWORM, GREYHOUND, GRENVILLE de la 1st Destroyer Flotilla de Harwich et les chalutiers dragueurs de mines WILLIAM WESNEY (364grt), RIVER CLYDE (276grt), STELLA LEONIS (345grt) ont opéré au large des côtes néerlandaises sur l'opération ST 1 dans la nuit du 14 au 15 . A 2250/14, vapeur allemand PHÈDRE (619grt) a été capturé au large des côtes néerlandaises près d'Ijmiuden en 52󈚵N, 04󈚷.5E par GREYHOUND après avoir été aperçu par WILLIAM WESNEY. Les vapeurs danois SVANHOLM (1321 tonneaux) et KNUD (1944 tonneaux) ont été envoyés à la station d'inspection des Downs escortés par la RIVER CLYDE, et deux navires néerlandais et un navire suédois ont été arrêtés, mais après inspection, ils ont été autorisés à continuer.

PHAEDRA a été rebaptisé EMPIRE SENTINEL pour le service britannique et en 1943 repris par la Royal Navy pour être utilisé comme navire de dispersion d'épaves RAMPANT.

Le destroyer WESSEX était dans une collision à 06h00 dans le canal de Bristol avec le vapeur français THISBE (1782grt) qui se tenait prêt. WESSEX a été troué avant le pont et une évaluation a été tuée. Les destroyers HYPERION et HOTSPUR étaient dans l'escorte du convoi avec le WESSEX, qui est arrivé à Milford Haven pour des réparations. À la fin du mois de mars, les réparations ont été retardées en raison d'une grève des charpentiers de marine, mais achevées le 8 avril.

Les destroyers HOTSPUR et HYPERION ont quitté les Bermudes le 4. À 11 h 30/14, ils ont attaqué un contact sous-marin à l'ouest de Lundy Island par 51-12N, 5-10W qui leur avait été signalé le 13 et le destroyer WESSEX qui enquêtait également. HOTSPUR et HYPERION sont arrivés à Portsmouth le 14. HYPERION y est entré à quai pour réaménagement et réparation jusqu'au 2 mars, avant de rejoindre la Home Fleet, tandis que HOTSPUR a navigué vers Chatham le 15 pour l'amarrage et le réaménagement, s'achevant le 27 février, également avant de rejoindre la Home Fleet.

Le chalutier anti-sous-marin LOCH MONTEITH (531 tjb) dans la baie de Liverpool par 53-32N, 3-55W a attaqué un contact sous-marin.

Le croiseur léger ENTERPRISE a quitté Halifax et est arrivé aux Bermudes le 17.

Le convoi HX.16 a quitté Halifax à 9 h, escorté par les destroyers canadiens OTTAWA et SAGUENAY . Les destroyers ont remis le convoi au cuirassé d'escorte océanique MALAISIE et détaché à 1800/15ème. Le cuirassé s'est détaché le 23. Les destroyers VENETIA et WINDSOR escortèrent le convoi du 25 au 28, date à laquelle le convoi atteignit Liverpool.

Le destroyer français FOUGUEUX a attaqué un contact sous-marin au large de Porto en 41-26N, 10-26W.

Les paquebots DUCHESSE OF ATHOLL (20 119 tonneaux) et ETTRICK (11 279 tonneaux) ont quitté Marseille escortés par les destroyers français SIMOUN et TEMPETE vers Malte. Ils ont ensuite quitté Malte le 16, escortés par le destroyer WATERHEN pour Alexandrie et Port-Saïd, respectivement.

Le sloop LOWESTOFT a quitté Port-Saïd pour Malte en route pour l'Angleterre. Après des réparations à Malte, il a navigué le 24 pour Gibraltar.

vapeur allemand ALBERT JANUS (1598grt) a quitté Vigo le 13 pour retourner en Allemagne. Le 14, à 75 milles à l'ouest de Vigo au large du cap Finisterre, il est intercepté par le croiseur marchand armé français VICTOR SCHOELSCHER et sabordé pour empêcher sa capture.

Le cuirassé ROYAL SOVEREIGN a quitté Devonport après avoir été réaménagé, escorté par les destroyers ACHATES, ARROW et ANTHONY pour Halifax. Le 16, l'escorte est relevée par les destroyers WINDSOR, VISCOUNT, VANQUISHER.

Le destroyer HEARTY (Lt Cdr D G F W Macintyre) a été achevé et, après avoir travaillé à Portland, a rejoint la 9e flottille de destroyers opérant avec la Home Fleet. Le 27 février, il est rebaptisé HESPERUS pour éviter toute confusion phonétique avec le destroyer leader HARDY.

Le sous-marin CACHALOT se radoubait à Chatham jusqu'au 21 mars, partant le 29 mars pour Portsmouth.

Le convoi ON.8 a quitté Methil avec six navires britanniques, trois norvégiens et un finlandais escortés par les destroyers DUNCAN (Cdr J S Salter, escorte SO), IMPULSIVE, IMPERIAL, ISIS et le sous-marin NARWHAL. Le destroyer EXMOUTH est parti le lendemain et a escorté le transport aérien affrété FOSSBECK (4918 tonneaux) et le navire câblier LASSO jusqu'à Scapa Flow. Les croiseurs légers EDINBURGH et GLASGOW quittèrent Rosyth le 17 pour couvrir ce convoi. Le 17, DUNCAN est entré en collision avec le vapeur norvégien HAUKESFJELL (2495 tonneaux) du convoi et a été gravement endommagé. Il a été remorqué par IMPULSIVE, contrôlé par EXMOUTH, jusqu'à Invergordon arrivant à Cromarty à 08h00/18. DUNCAN a été relevé par le destroyer KIMBERLEY, et après avoir remorqué le navire endommagé, l'IMPULSIVE est retourné au convoi. A Invergordon, EXMOUTH et le dragueur de mines SPHINX sont allés aux côtés de DUNCAN pour décoller des munitions afin d'alléger le navire. Le convoi est arrivé à Bergen le 19 sans interférence ennemie.

Les destroyers ECHO, ECLIPSE et ENCOUNTER ont quitté Methil en escortant un convoi MT jusqu'à la Tyne. Par mauvais temps, le convoi s'est dispersé et ECHO et ECLIPSE ont chacun pris la moitié du convoi et les ont escortés jusqu'à Methil le 16. Les trois destroyers repartirent le 17 avec ce convoi pour le Tyne et furent à nouveau contraints de revenir. Le convoi quitte finalement Methil le 18 au soir.

Le croiseur anti-aérien COVENTRY a quitté Sullom Voe pour le Humber où il est arrivé plus tard le même jour. Elle a continué à Chatham et est arrivée le 16 pour l'amarrage et les réparations. Celles-ci ont été achevées le 29 avril et elle est partie ce jour-là pour Sheerness pour prendre des munitions.

Le convoi OA.72 a quitté Southend escorté par les destroyers WHITEHALL du 13 au 15 et ANTELOPE du 14 au 15, lorsque le convoi s'est dispersé.

Le convoi OB.72 a quitté Liverpool escorté par les destroyers WANDERER et WALPOLE, et s'est dispersé le 18.

Le convoi FN.72 a quitté Southend, escorté par les sloops FLEETWOOD et BITTERN. Des coups de vent forcèrent le convoi à se réfugier dans la Humber et il arriva dans la Tyne le 18.

Le convoi FS.73 a quitté le Tyne, escorté par le destroyer VIVIEN et le sloop PELICAN, et est arrivé à Southend le 17.

Les destroyers ECHO, ECLIPSE, ENCOUNTER ont escorté un groupe de navires marchands de Methil à la Tyne. Le convoi FS.74 a été annulé.

Le croiseur marchand armé WOLFE s'est échoué.

Les destroyers GRIFFIN et GRAFTON et le BLYSKAWICA polonais ont balayé les côtes néerlandaises lors de l'opération ST 2 dans la nuit du 15 au 16, soutenus par les destroyers JERVIS, JUNO, JANUS, JACKAL, JAVELIN et JUPITER. GRAFTON a envoyé le vapeur letton RASMA (3204grt) pour inspection.

U.44 a coulé le vapeur norvégien FAGERHEIM (1590grt) 80 milles au SW d'Ouessant par 47-20N, 6-16E, vapeur hollandais ARENDSKERK (7906grt) dans 46󈛛N, 06󈛆W et vapeur grec PANACHANDROS (4661grt) à l'ouest de Brest. FAGERHEIM a perdu 14 membres d'équipage et ses survivants ont été récupérés par le vapeur grec IRIS. Tout l'équipage d'ARENDSKERK a été récupéré par le charbonnier italien FEDORA (5016grt).

Le navire marchand GRACIA (5642grt) du convoi OB.71 a été gravement endommagé sur une mine posée par U.30 le 9 à cinq milles au WSW du Bar Light Vessel. Le destroyer VOLUNTEER a attaqué un contact sous-marin dans la baie de Liverpool alors qu'il enquêtait sur les dommages et a largué des grenades sous-marines par 53-30N, 3-28W.

Chalutier NOUVEAU HAVRE (162grt) a été coulé sur une mine à dix-huit milles au SSE de Lowestoft.

Le convoi de CAVALERIE a quitté Malte (à vérifier) le 15, atteignit Marseille le 18, repartit le 23, arriva à Malte le 25, puis se rendit à Haïfa. Le convoi était composé des paquebots DILWARA (11 0880 tonneaux), ROHNA (8602 tonneaux), DEVONSHIRE (11 275 tonneaux), TALAMBA (8018 tonneaux), LANCASHIRE (9557 tonneaux) et RAJULA (8478 tonneaux). LANCASHIRE n'est pas allé à Haïfa, mais s'est rendu indépendamment à Bombay après avoir quitté Malte. Le destroyer australien VOYAGER a quitté Malte avec le convoi le 15, le sister-ship VAMPIRE a rejoint le lendemain, et ils sont restés avec le convoi jusqu'à son arrivée à Marseille. Le VAMPIRE et le VOYAGER rejoignirent le convoi le 23 en quittant Marseille, et le destroyer VENDETTA rejoignit Malte le 25.

Le croiseur léger AJAX, rentrant en Angleterre de l'Atlantique Sud pour des réparations, rencontra la Force H, le croiseur de bataille RENOWN et le porte-avions ARK ROYAL, au milieu de l'Atlantique Sud et arriva à Freetown le 19.

Mi-janvier, divers

La démagnétisation des navires britanniques a commencé à la mi-janvier. Au 9 mars, 321 navires de guerre et 312 navires marchands avaient été équipés de câbles de démagnétisation et 219 navires de guerre supplémentaires et 290 navires marchands supplémentaires étaient disponibles pour des installations de démagnétisation.


1er janvier 1940 - Histoire

Listes des pertes de la Royal Navy et des marines du Dominion, 2eme guerre mondiale
Recherche et compilation par Don Kindell, tous droits réservés

1er - 31 JANVIER 1940 - dans la date, l'ordre du nom du navire/de l'unité et de l'amp

(1) Informations sur les victimes dans l'ordre - Nom, prénom, initiale(s), grade et partie du service autre que RN (RNR, RNVR, RFR, etc.), numéro de service (qualifications uniquement, également si Dominion ou Indian Marines), (sur les livres d'un autre navire/établissement à terre, O/P au passage), Destin

(4) Les événements militaires et maritimes de fond ont été ajoutés (dans les cases grises) . Plus d'informations peuvent être trouvées dans Histoires de navires, marines au jour le jour et Journaux de guerre. Vous pouvez également accéder à la page d'accueil de l'histoire navale et saisir le nom du navire dans la recherche sur site..

Canard
DAVIS, William C, matelot de 2e classe, D/217059, maladie, décédé

Moreton (RAN)
WYE, Henry W J, matelot de 2e classe, B 1885 (RANR), maladie, décédé

Château de Pretoria
HARMAN, Samuel, officier marinier, C/J 238553, noyé

Vénétie
PRICE, William, Stoker 1c, D/KX 17213, décédé

Vernon
LOWE, Arthur F, officier marinier, P/J 17702, maladie, décédé

Stuart (RAN)
ELLIS, John F, matelot de 2e classe, S 3058 (RANR), maladie, décédé

Cérès, croiseur léger
HANLON, John, Stoker 1c, D/K 20964, MPK

Canard
METHERALL, William C, Stoker 1c, D/K 8891, est décédé

Ely (type de navire inconnu)
HARRISON, Robert H A, chef mécanicien, T.124, est décédé

FAA, 759 Sqn, Raven, accident d'avion
SHEPHERD, George H, Act/Petty OfficerAirman, C/JX 137529, tué

Kingston Cornelian , perte de navire
ADAMS, James, matelot, RNR (PS), LT/5897 D, tué
ANDERSON, William G, 2e main, RNR (PS), C/X 18706 A, MPK
BARLETT, John D, signaleur, RNVR, C/LD/X 3837, MPK
BARTLETT, John D, signaleur, RNVR, C/LD/X 3837, MPK
BLACKBURN, George T, Stoker, RNR (PS), LT/X 10110 S, MPK
BRUCE, Norman D, Matelot, RNR (PS), LT/X 19024 A, MPK
CRIMLIS, Ronald, Matelot, RNR (PS), LT/X 21217 A, MPK
DENNANT, Arthur G, matelot Cook, RNPS, LT/JX 165944, MPK
DUNLOP, James, Stoker, RNR (PS), LT/X 10274 S, MPK
FISH, Lawrence, Seaman, RNR (PS), LT/X 23179 A, ​​MPK
GREEN, William, Skipper, RNR, MPK
HAYTER, William H, matelot, RNR (PS), LT/X 19471 A, MPK
HOSSACK, James, matelot, RNR (PS), LT/X 7895 C, MPK
MACKAY, Donald H, matelot, RNR (PS), LT/X 18129 A, MPK
MAGUIRE, John, Matelot de 1re classe, RNR (PS), LT/X 9436 B, MPK
MCDONNELL, John, mécanicien, RNPS, LT/KX 97926, MPK
NORMAN, Arthur E, matelot de 2e classe, P/J 48868, MPK
PEARCE, Philip M, Signaleur ordinaire, RNVR, P/LD/X 4313, MPK
SMITH, James, mécanicien, RNR, LT/X 5953 ES, MPK

Vagabond
MILLS, Harold S, officier marinier, C/J 91272, décédé

Blaireau
FYFE, George, taille-bordures, T.124, MPK

Denbighshire, bateau à vapeur
HOWES, James F, Marine, CH/25936, (Président III, O/P), décédé

Hertfordshire
HARRISS, Albert A, matelot de 1re classe, C/J 16519, est décédé

Crécerelle
WESTLAKE, Ernest W W, monteur d'air principal, P/FX 76107, est décédé

hippocampe , sous-marin, perdu

ARMSTRONG, Eric, Act/Yeoman of Signals, C/J 98393, MPK
BAKER, John C, lieutenant, MPK
BAZLEY, Herbert G, télégraphiste, D/JX 135256, MPK
CAIN, Arthur P, matelot de 2e classe, C/JX 151568, MPK
CLATWORTHTY, Ulric W, Maître, D/J 105929, MPK
COCKBURN, Alexander, adjudant-ingénieur, MPK
COIT, George E, chauffeur principal, C/KX 62287, MPK
COMBE, John J, télégraphiste, D/JX 134088, MPK
COMER, John F, chauffeur principal, C/KX 82255, MPK
DUNWELL, Jack, Matelot de 1re classe, D/JX 134887, MPK
ELDRIDGE, Walter J E, signaleur, RFR, C/J 85635, MPK
EYRE, Frank, matelot de 1re classe/acteur intérimaire, D/JX 140396, MPK
FLEMING, John W, Lieutenant, MPK
HINES, Reginald H, Stoker 1c, D/KX 88993, MPK
HYDE, John H, Stoker 2c, D/KX 82154, MPK
JENKINSON, James W, télégraphiste, D/J 79620, MPK
KEWELL, John R, chauffeur principal, P/KX 82275, MPK
LAWRENSON, Desmond R, Artificier de la salle des machines 4c, P/MX 48910, MPK
LEE, Philip S, Stoker Petty Officer, D/KX 79096, MPK
MARSHALL, John E, Stoker 1c, P/KX 79207, MPK
MASSY-DAWSON, Dennis S, Lieutenant, MPK
MAYNE, Richard C, matelot de 2e classe, D/JX 137405, MPK
MORGAN, Alfred B, matelot de 1re classe, C/JX 137966, MPK
PACKER, William M H, Artificier de la salle des machines 3c, D/MX 46952, MPK
PERHAM, Donald, Stoker 1c, D/KX 86366, MPK
PHIPPS, Joseph C, Act/Leader Stoker, P/KX 84275, MPK
PUGHE, Arthur, télégraphiste de l'officier marinier, D/J 109802, MPK
Skilling, Albert AV, officier marinier, P/J 103896, MPK
SMITH, Archibald C S, Artificier de la salle des machines 1c, C/MX 47764, MPK
STANTON, Sydney C, matelot de 2e classe, RFR, D/J 11337, MPK
STEVENTON, Alec, Act/Leader Stoker, P/KX 84268, MPK
SUMERS, Ernest R S, Artificier électrique 3c, D/MX 46567, MPK
THAIN, Guillaume, Lieutenant, RNR, MPK
WATSON, Ernest, Stoker 1c, RFR, D/SS 121121, MPK
WESSON, Richard R, matelot de 2e classe, D/J 109893, MPK
WESTBURY, Eustace G, matelot de 2e classe, D/J 110045, MPK
WHITE, John H, officier marinier, D/J 10995, MPK
WILSON, Leonard J, Artificier de la salle des machines 4c, D/MX 48678, MPK
WINDLEY, Harry S, matelot de 2e classe, C/JX 137778, MPK

Canonnier
SWANN, Robert M, Stoker, RNR (PS), LT/X 102955, noyé, décédé

Haideri (RIN)
ABDUL, Satar M, salle des machines Serang, 70229 (RIN), décédé

Nelson, cuirassé
BUCKLEY, Cecil A, Garçon 1c, P/JX 154023 , accident , DOW

Rodney, cuirassé
MOSTYN, Hon John L L, aspirant, accident, tué

Danaé, croiseur léger
HIXON, Alfred J, matelot de 2e classe, P/J 92879, est décédé

Château de Dunluce, maladie
CARTER, Reginald, lieutenant, RNVR, est décédé

FAA, 803 Sqn, Merlin, crash aérien
BARR, John D W, Aspirant (A), DOW

Faucon
RUBIE, Harry, Stoker 1c, C/K 66668, est décédé

Olympie, bombardement
MCULLOUGH, Samuel, matelot de 2e classe, D/JX 159461, tué

Berwick, croiseur lourd
BROWN, Leslie A, Ordnance Artificer 4c, P MX 54993 , maladie , décédé

Valdora , perte de navire
HARRIS, Ben, 1er mécanicien, T.124, MPK
HARRIS, Ben, mécanicien, T.124, tué
LEA, John T, Pompier, T.124, MPK
MCCALL, Arthur, 3e main, T.124, MPK
PICKETT, Douglas, matelot, T.124, MPK
POTTERTON, Albert, Ty/Skipper, RNR, MPK
POTTERTON, Rowland, pompier, T.124, MPK
RUMBELOW, Dick, 2e main, T.124, MPK
SMITH, Osborne, 2e mécanicien, T.124, MPK
SWABY, Thomas, Matelot, T.124, MPK
WELDON, Tom, Cook, T.124, MPK

Afrikander
WAITE, Richard, matelot de 3e classe, D/SSX 27207, est décédé

Canard
MORRIS, Robert G, Stoker 2c, D/KX 99760, décédé

Westminster
SELL, Donald S, matelot de 3e classe, RNVR, D/BD/X 1643, est décédé

Drake II
HEWITT, Hector W, cuisinier, D/MX 51462, accident, tué

La victoire
LLEWELLYN, Llewellyn S E, capitaine de corvette, Rtd, est décédé

Wessex, collision
TAYLOR, Ronald A, signaleur, P/JX 136115, tué

Hotspur
CUNNINGHAM, George, Stoker, C/KX 89083, noyé

Iverdangle, bateau à vapeur
TANDY, Henry A, premier maître, P/J 21089, (président III, O/P), tué

Auckland
BEATTIE, Kenneth A, capitaine, maladie, décédé

Gange
BUTLER, Robert F, garçon 1c, JX 162148, maladie, décédé

Polzella, bateau à vapeur
DUNLEVY, Robert J, premier maître, P/J 14938, (président III, O/P), tué

Cerbère (RAN)
BURTON, Stanley P B, matelot de 2e classe, 14228 (RAN), maladie, décédé

Chitral
PAIX, Alfred G, Capitaine, Rtd, est décédé

FAA, 712 Sqn, Norfolk, croiseur lourd, crash aérien
BAXTER, John, aviateur en chef, FX 76321, tué
PAPE, Edward F, lieutenant (A), tué

Gloucester III
PUNTER, William J, matelot de 2e classe, C/J 39443, est décédé

RAF, 803 Sqn, Wick, crash aérien
UREN, George E, aviateur en chef, FX 77469, tué

Birmingham, croiseur léger
RINGDAHL, Knut E O, Lieutenant Chirurgien, RNVR, maladie, décédé

Cardiff, croiseur léger
CORBETT, Louis J, Chirurgien Lieutenant Commandant, maladie, décédé

Grenville , destroyer, perte de navire

ALLDAY, Henry A, Act/Engine Room Artificer 4c, P/MX 59335, MPK
AUSTIN, Malcolm C, matelot de 2e classe, P/SSX 19991, tué
AVERY, Ronald V, matelot de 2e classe, P/JX 138787, MPK
BASTICK, Eric J, matelot de 2e classe, P/JX 144407, MPK
BATTEN, Ernest J, Stoker 1c, P/KX 85927, MPK
BEAUMONT, Franck, Cuisinier (S), P/MX 49819, MPK
BICK, Ernest A, matelot de 1re classe, P/J 94072, tué
BRIDE, Harold R M, Stoker 1c, P/KX 92818, MPK
BURKE, Cuthbert T, Artificier en chef de la salle des machines 1c, P/MX 55924, MPK
CARTER, Thomas, Act/Cuisinier, P/MX 59531, MPK
CHANNELL, Leonard W, Signaleur ordinaire, P/JX 153602, MPK
COLLINS, William L E, matelot de 2e classe, P/J 84772, MPK
CURRIE, Ronald C L, matelot de 1re classe, P/JX 134482, MPK
DARRAGH, William, matelot de 2e classe, P/SSX 14757, MPK
DENNING, William C P, Ordnance Artificer 1c, P/M 7373, tué
DEWAR, Arthur J, matelot de 1re classe, P/JX 130332, MPK
DRAPER, Edmund A, signaleur principal, P/JX 131949, MPK
DUCS, Arthur S, matelot de 3e classe, P/JX 24099, MPK
FETTES, Gordon, Signaleur ordinaire, P/JX 154112, MPK
GOODALL, Robert L, Act/Leader Stoker, P/KX 82773, tué
HARDIMAN, George S, Stoker 1c, P/KX 92864, MPK
HOLLIER, Reginald C J, matelot de 3e classe, P/SSX 22201, MPK
HORSCROFT, James W, Stoker 1c, RFR, P/KX 77995 B 20192, MPK
HOULTON, John J, directeur de la cantine, NAAFI, MPK
HYDE, Charles, matelot de 2e classe, P/XX 23099, MPK
IRLANDE, Herbert R H, chauffeur principal, P/KX 81258, MPK
JEFFERY, Albert H, chauffeur principal, P/K 63460, MPK
JENKINS, John W, Stoker 1c, P/KX 93119, MPK
JOHNSON, Joseph E, matelot de 2e classe, P/JX 143937, MPK
JOHNSTONE, Alfred, matelot de 2e classe, P/J 34231, MPK
JONES, Arthur B, matelot de 2e classe, P/SSX 23096, MPK
JONES, John W, matelot de 2e classe, P/J 93775, tué
LIDDLE, Leslie A, télégraphiste, P/JX 140017, MPK
LILBURN, John, Acteur/Signaleur principal, C/JX 133153, MPK
LOUGE, Patrick J W, Stoker 1c, P/SSX 95589, MPK
LUKE, John, Stoker 1c, P/KX 78877, MPK
LYONS, Lindsay C, Rédacteur sous-officier, P/MX 47044, MPK
MCDOUGALL, John, charpentier de marine 2c, P/MX 47275, MPK
MCENAMY, James K, matelot de 2e classe, P/SSX 21748, MPK
MCSHEA, William E, artificier de la salle des machines 2c, P/MX 45278, MPK
MEDCRAFT, Hubert D, télégraphiste, P/J 78770, MPK
MENGHAM, Richard G, Stoker Petty Officer, P/K 58068, MPK
METCALFE, George R, matelot de 2e classe, P/SSX 15293, MPK
MOORE, Robert, intendant, P/LX 22483, MPK
NEEDHAM, Jack, télégraphiste, P/JX 142259, MPK
NEWMAN, John W J, Artificier de la salle des machines 3c, P/MX 49954, MPK
NICHOLSON, Thomas, matelot de 2e classe, P/JX 145286, MPK
PALMER, Albert A, télégraphiste, P/JX 142196, MPK
PARSONS, Ronald W, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1327, MPK
PATTISON, George A, officier marinier Stoker, P/K 50326, MPK
PECKHAM, Bertram R V, matelot de 2e classe, P/JX 130670, MPK
PENNY, William F, chauffeur principal, P/K 6027, MPK
PETERS, Stanley, matelot de 1re classe/acteur intérimaire, P/J 113281, MPK
PRANGNELL, Donald T W, matelot de 3e classe, P/SSX 24099, MPK
PRIDDLE, Reginald Z, Stoker Petty Officer, P/K 57211, tué
QUINCE, Reginald F, matelot de 3e classe, C/SSX 27905, MPK
RAMSAY, Henry J, Premier maître, P/JX 148160, MPK
ROOKE, James R, télégraphiste, C/JX 136104, MPK
ROSEAMAN, Albert E, matelot de 1re classe, P/JX 158061, MPK
ROWELL, John H, Stoker 1c, P/KX 90374, MPK
RUFFLE, Horace, Matelot de 2e classe, P/JX 158512, MPK
SCOTT, Arthur W T, Signaleur ordinaire, P/JX 151366, MPK
SMART, Ernest J, matelot de 2e classe, P/J 108823, MPK
SMITH, Alan B F, matelot de 2e classe, P/SSX 24652, MPK
SMITH, George W, matelot de 1re classe, P/SSX 15341, tué
TEGG, Thomas E, Stoker Petty Officer, P/KX 94152, tué
TOWNLEY, William, Stoker 1c, RFR, P/KX 98671 B 10985, MPK
TUTT, Arthur J F, matelot de 2e classe, P/J 112552, MPK
URRY, James, premier maître, P/J 49817, MPK
WARNER, Harold, officier marinier Stoker, P/K 56597, MPK
WATERMAN, John J, Stoker 1c, P/KX 91984, MPK
WESTERBY, Horace J, officier marinier, P/JX 126292, MPK
WHARTON, Herbert D, matelot de 2e classe, RFR, P/JX 164881 B 16264, MPK
WILKINS, Denis A, Stoker 1c, P/KX 91337, MPK
WILKINSON, Edward, matelot de 2e classe, P/JX 140435, MPK

Trophée
DERRETT, Joseph, Skipper, T.124, décédé

Victoire I
GIBBONS, Percy A F, premier maître, P/J 90583, est décédé

Exeter, croiseur lourd, bataille de River Plate
RUSSELL, Wilfred A, Marine, PLY/X 214, DOW

duc de fer
ROGERS, Herbert J, officier marinier, P/236577, décédé

Ville de Stoke
BELL, John B, Skipper, RNR, accident, décédé

Exmouth, destroyer, perte de navire
A'COURT, Ernest R, Artificier de la salle des machines 2c, P/MX 45590, MPK
ANDREW, John W, délégué syndical, P/LX 22073, MPK
ANDREWS, Walter J, matelot de 2e classe, P/J 44476, MPK
ANTHONY, Charles A, matelot de 2e classe, RFR, P/J 99073, MPK
ASHMAN, Frank E, Stoker 1c, RFR, P/SS 120390, MPK
BAILEY, William E, matelot de 2e classe, RFR, P/J 100936, MPK
BAKER, Harold N, matelot de 2e classe, P/J 46349, tué
BALL, Frederick G, Act/Leader Stoker, P/K 56124, MPK
BARRY, Alfred E, Stoker 1c, RFR, P/K 61618, MPK
TROC, Henry G T, Acteur/Artilleur, MPK
BATCHELOR, Leonard C, Act/Stoker Petty Officer, P/KX 79395, MPK
BATES, Egbert G, matelot de 2e classe, P/KX 129658, MPK
BENSON, Richard S, capitaine, MPK
BENSTEAD, Walter F, télégraphiste, RFR, P/J 106988, MPK
BESSANT, Percy C, Stoker 1c, P/KX 77671, MPK
BICKNELL, Stanley S, matelot de 3e classe, P/SSX 26427, MPK
BLAKEBOROUGH, Wilfred, matelot de 3e classe, P/SSX 24922, MPK
BOGGIS, Alan J, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1247, MPK
BOOTH, Edward J, officier marinier, P/J 101597, MPK
BOSOMWORTH, Donald W, matelot de 2e classe, P/JX 139999, MPK
BOWEN, Derek D, Py/Ty/Paymaster Sous-lieutenant, RNVR, MPK
BRIGHTMAN, Herbert, Matelot de 1re classe, P/JX 163418, MPK
LARGE, Jesse, Stoker 2c, RNSR, P/SR 8129, MPK
BROOKFIELD, William, matelot de 2e classe, P/SSX 16211, MPK
BROWN, Alfred H, matelot de 2e classe, RFR, P/J 106687, MPK
BROWN, James McG, matelot de 1re classe, P/JX 142314, MPK
BRUNNING, Frederick W, matelot de 2e classe, RFR, P/J 98025, MPK
BUDD, William F, Stoker 1c, RFR, P/KX 77966, MPK
BUDDEN, Alfred H, mitrailleur commissionné, MPK
BURT, Frank W, matelot de 2e classe, P/SSX 15059, MPK
BUTLER, Albert S, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1293, MPK
BUTTERFIELD, Robert W, Stoker 1c, P/SS 118282, MPK
CAMPBELL, Donald, matelot, RNR, P/X 21516, MPK
CATTELL, William E, officier marinier Stoker, P/K 61789, MPK
CHAMBERLIN, Lawrence V, Acte/Artificier électrique 4c, P/MX 55596, MPK
CLOWES, Edward N, matelot de 2e classe, RFR, P/J 93336, MPK
COOMBER, Leonard A, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1094, MPK
CROMBIE, Charles H, Lieutenant, MPK
CROSS, Stanley, Artificier de la salle des machines 2c, RNR, P/X 909 E, MPK
DARTON, Leslie C, Stoker 1c, P/K 67152, MPK
DAVEY, George S, matelot de 2e classe, RFR, P/JX 126615, MPK
DAVIES, Eric A, Maître de l'approvisionnement, P/MX 45466, MPK
DAVIES, Ernest V J, Premier maître, P/J 88067, MPK
DIBDEN, Frederick A, matelot de 2e classe, RFR, P/J 58018, MPK
DODSON, Arthur W, matelot de 2e classe, RFR, P/J 45312, MPK
DOWNS, Leonard E, Chef de file, RFR, P/K 64660, MPK
DUNCAN, William F P, cuisinier (O), P/MX 55937, MPK
DUNN, William H, Stoker 1c, RFR, P/K 63600, MPK
EDGE, Francis G, Matelot de 1re classe, P/JX 133053, MPK
ELKINS, Frederick A, Stoker 1c, RFR, P/K 21728, MPK
EVANS, Horace W J, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1068, MPK
EVANS, William A, télégraphiste de premier plan, P/J 41374, MPK
GAMBRELL, Daniel A, Leading Stoker (Stylos), P/K 10359, MPK
GATES, Frederick J, matelot de 3e classe, P/SSX 28127, MPK
GIBSON, John L, Officier's Cook 1c, P/L 13858, MPK
GILL, Ian W M, lieutenant, MPK
GOLDER, Frederick, officier marinier, P/J 83307, tué
GORE-BOOTH, Brian, sous-lieutenant, MPK
GOUGH, Ralph B, télégraphiste, RNW(W)R, P/WRX 621, MPK
GOUGH, Samuel, Stoker 1c, RFR, P/K 116619, MPK
GRAVES, Stanley F, Premier maître Stoker, P/K 56741, MPK
GRIMES, Harry, signaleur, P/JX 143507, MPK
GUSTAR, Leonard, Artificier en chef de la salle des machines 2c, P/M 35318, MPK
GUTTRIDGE, William A, charpentier de marine 1c, P/M 15169, MPK
HADLEY, Harold, premier maître de télégraphiste, P/J 42351, MPK
HALES, Cyril J, Stoker 1c, P/K 60826, MPK
HALL, Arnold B, télégraphiste, RNW(W)R, P/WX 797, MPK
HANNAH, John W, Stoker 1c, P/KX 92709, MPK
HAROLD, Martin, matelot de 2e classe, P/SSX 15904, MPK
HAWKINS, Caesar C, Lieutenant, MPK
HAWKINS, William D, signaleur, P/JX 137284, MPK
HAWLEY, George F, matelot de 2e classe, RFR, P/J 14978, MPK
HAYES, Henry J, matelot de 1re classe, P/J 110376, MPK
HEAP, Ronald, matelot de 2e classe, P/JX 141281, MPK
HIGGINS, William, maître de cuisine, P/MX 45412, MPK
HISCOCK, Gordon T, Stoker Petty Officer, P/K 22508, MPK
HODDER, William E, matelot de 3e classe, RNVR, P/SD/X 1324, MPK
HOLFORD, Bernard A, matelot de 3e classe, P/SSX 31000, MPK
HOLLIWELL, Laurence H, matelot de 2e classe, P/SSX 15332, MPK
HUDSON, Albert E, Artificier de la salle des machines 4c, P/MX 61683, MPK
HURLEY, Joseph, officier marinier Stoker, P/KX 75764, MPK
HURREN, Reginald B, matelot de 3e classe, P/SSX 30744, MPK
HUTCHESON, Allan G, Artificier de la salle des machines 4c, RNR, P/X 2908 EA, MPK
HUTCHINSON, William H, Stoker 1c, RFR, P/SS 117669, MPK
HYDE, John N, matelot de 2e classe, RFR, P/J 87392, MPK
JAMIESON, James, matelot de 3e classe, RNVR, P/CD/X 2239, MPK
JERRED, William H, matelot de 2e classe, P/J 94077, MPK
JOHNSTON, Aaron R, Matelot de 1re classe, P/J 110674, MPK
KEDGE, Herbert R, Stoker 1c, RFR, P/SS 121574, MPK
KEIGHRON, John, signaleur, RNVR, P/CD/X 787, MPK
KELLY, Thomas J, matelot de 3e classe, P/SSX 31003, tué
KIRK, Edgar S, Steward, P/LX 22121, MPK
LANG, Frederick M, préposé principal au poste de malade, P/MX 45313, MPK
LINDFIELD, Arthur G B, rédacteur en chef du premier maître, P/M 38109, MPK
LOVEDAY, John, Lieutenant, MPK
LOWE, Frederick W, matelot de 3e classe, P/SSX 31002, tué
LOWERY, Thomas W, matelot de 2e classe, RFR, P/J 36776, MPK
MACASKILL, Malcolm, matelot de 2e classe, RNR, P/X 10329, MPK
MACDONALD, Hector, matelot de 2e classe, RNR, P/X 18631, MPK
MACKAY, Hector, matelot de 2e classe, RNR, P/5969 D, MPK
MACLEOD, John D, matelot de 2e classe, RNR, P/X 20251, MPK
MAXWELL-SMITH, George A M, chirurgien lieutenant, MPK
MCCARTER, Robert J G, matelot de 3e classe, RNVR, P/CD/X 2225, MPK
MCCULLOUGH, Robert J, matelot de 3e classe, P/JX 165491, MPK
MCDONALD, Norman, matelot de 2e classe, RNR, P/X 20299, tué
MCQUILLAN, James, officier marinier, P/JX 160767, MPK
MILLER, George W H, Yeoman of Signals, P/J 45929, MPK
MITCHELL, Henry T, matelot de 3e classe, P/SSX 31005, MPK
MITCHELL, Sidney G, télégraphiste, P/J 62775, MPK
MORGAN, Gury E, matelot de 2e classe, RFR, P/SS 5422, MPK
MORGAN, John A, matelot de 2e classe, P/JX 126115, MPK
MORRISON, John, matelot de 2e classe, RNR, P/X 7199 C, MPK
MORTON, Cyril J, adjudant ingénieur, MPK
MYLES, James W, matelot de 2e classe, RNVR, P/ESD/X 1094, MPK
NASH, Robert W, Stoker Petty Officer, P/K 64669, MPK
NEAL, William A, artificier de la salle des machines 4c, P/MX 48224, MPK
NEWBY, Frank, matelot de 2e classe, P/JX 131504, MPK
NEWMAN, James, Maître d'hôtel Steward (Stylos), P/L 6822, MPK
NOUGHER, Arthur E, matelot de 2e classe, P/JX 148565, MPK
O'BRIEN, Joe, officier marinier, P/JX 131841, tué
OLIVE, John R, lieutenant, MPK
OWEN, Richard G, Act/Stoker Petty Officer, P/K 57981, MPK
PAYNE, Percy L, Stoker Petty Officer, RFR, P/K 595414, MPK
PEAD, Walter, premier signaleur, P/J 37737, MPK
PHENNAH, Brynmor, Stoker 1c, P/KX 93466, MPK
PITT, James H, Stoker 2c, P/KX 95670, MPK
PRAGNELL, Eric B, Acteur/Signaleur principal, P/JX 137590, MPK
PRETTY, Donald, matelot de 2e classe, P/JX 148969, MPK
PYE, Charles, Signaleur, RFR, P/J 98376, MPK
RANDALL, Sidney, matelot de 3e classe, P/SSX 31006, MPK
RAYNER, Albert C, officier marinier, P/J 97061, MPK
LIRE, Percy C, Stoker 1c, P/KX 92519, MPK
RICHARDS, Frederick, Stoker Petty Officer, RFR, P/K 57560, MPK
RICKARD, James C, matelot de 2e classe, P/JX 140693, MPK
RIDDELL, David R, télégraphiste, P/SSX 20820, MPK
ROBERTS, James G F W, Lieutenant, MPK
ROBINSON, Jack, matelot de 3e classe, P/SSX 24654, MPK
ROLLITT, Charles F, matelot de 3e classe, P/SSX 31007, MPK
RUSSELL, Herbert, matelot de 2e classe, RFR, P/J 15380, MPK
RUSSELL, John D, signaleur, RNVR, P/CD/X 1564, MPK
SAIT, Henry J, officier marinier d'approvisionnement, P/MX 49720, MPK
SCOTT, Sidney, Stoker 1c, RFR, P/KX 76633, MPK
SERGANT, George J, matelot de 2e classe, RFR, P/J 22590, MPK
SHARP, Albert E, chef Yeoman des transmissions, P/J 48472, MPK
SHARP, Donald J, Matelot de 1re classe, P/J 93086, MPK
SHEPPERD, John T, intendant principal, P/L 12573, MPK
SHORTHOUSE, Herbert, Stoker 1c, P/KX 90633, MPK
SIDDALS, Eric, Cuisinier (S), P/MX 56035, MPK
SKIDMORE, Alfred G, matelot de 2e classe, P/JX 138068, tué
SMITH, Arthur, matelot de 2e classe, RFR, P/J 104504, MPK
SMITH, Cyril, matelot de 3e classe, P/SSX 26292, MPK
SMITH, Percival C, Gérant de cantine, NAAFI, MPK
SMITH, Sydney, Stoker 1c, RFR, P/KX 75378, MPK
STENNETT, Leonard B, premier signaleur, P/J 34806, MPK
STEPHEN, George P, matelot de 3e classe, P/JX 156701, MPK
STEVENS, Owen, officier marinier Stoker, P/K 59425, MPK
STREET, Cecil G A, matelot de 2e classe, RFR, P/J 96329, MPK
STREVENS, Gordon F, matelot de 2e classe, P/J 112398, MPK
SUTHERLAND, Leslie, lieutenant-payeur, MPK
TARRY, Herbert, Stoker 1c, RFR, P/K 56593, MPK
TAYLOR, James E, chauffeur principal, RFR, P/KX 75697, MPK
THOMPSON, Albert, Maître d'hôtel Steward (Stylos), P/L 1620, MPK
TINGLE, Albert, matelot de 3e classe, P/SSX 24414, MPK
TOPP, Frederick, matelot de 3e classe, P/SSX 20975, MPK
TRITTON, Kenneth A F, matelot de 3e classe, P/SSX 31052, MPK
TURNER, Sydney, Yeoman of Signals, P/J 9807, MPK
TURTON, Samuel, artificier de l'artillerie 4c, P/MX 53240, MPK
UPHILL, Reginald W, électricien en chef 2c, P/M 32773, MPK
VAUGHAN, Ifor W, matelot de 1re classe, P/SSX 15023, MPK
VAUGHAN, Wallace, Stoker 1c, P/KX 78787, MPK
VINCENT, Sidney EC, matelot de 2e classe, P/J 69599, MPK
WALKER, Harry, Matelot de 1re classe, P/J 42977, MPK
WATSON, Frederick R, Stoker 1c, RFR, P/SS 122273, MPK
WATSON, Peter L, Py/Aspirant, RNR, MPK
WATTS, John R, Stoker 1c, RFR, P/K 118008, MPK
WEBB, Henry J, Act/Maître de maison, P/J 103350, MPK
SEMAINES, Leslie F, Matelot de 1re classe, P/JX 134192, MPK
WHEDDON, Alfred J, matelot de 2e classe, RFR, P/J 92160, MPK
WHELAN, William R, matelot de 3e classe, P/JX 168145, MPK
WHITELOCK, Sydney G, Stoker 1c, RFR, P/K 60326, MPK
WHITTLE, Francis J, officier marinier, P/J 103452, MPK
WILD, Arthur L, matelot de 2e classe, P/JX 144559, MPK
WILSON, John W, télégraphiste, P/SSX 16633, MPK
SAGESSE, John W, télégraphiste, RFR, P/J 72243, MPK
WISHART, Henry G C, matelot de 1re classe, P/JX 138322, MPK
WOODHAM, Alfred G, matelot de 2e classe, P/J 96641, tué
WOODING, Daniel, Signaleur, RFR, P/J 44289, MPK
WRIGHT, Albert, matelot de 3e classe, P/SSX 27857, MPK
JEUNE, Cyril A, Stoker 1c, P/KX 94630, MPK
ZEBEDEE, Allan J, Stoker 1c, P/K 65753, MPK

Léda
STEVENS, Frederick G, Stoker 1c, P/K 65044, décédé

Ramillies, cuirassé
IDDON, Herbert, garçon 1c, P/JX 154183, décédé

Victoire II
SYMONDS, Henry C, Stoker Petty Officer, P/K 11143, est décédé

Guerrier II
THEAKER, Thomas, Stoker, NAP 78598, est décédé

Argus, porte-avions
COX, William J, Stoker 1c, P/KX 78712, est décédé

Carthage
BOWER, George H, officier marinier, D/219511, est décédé

Hôpital infirmière autorisée Chatham
FINCH, Joseph C, Sick Berth Attendant, C/MX 62145, est décédé

Woolston
BURNETT, Edwin S, artificier de la salle des machines 1c, C/M 465, maladie, décédé

Pénélope, croiseur léger
WOLERNDALE, Richard E S, Stoker 1c, P/K 57984, est décédé

Emeraude, croiseur léger
JENKINSON, George A, steward en chef, C/LX 20889, noyé

Neptune, croiseur léger
NEWLAND, Sydney A, télégraphiste ordinaire, D/JX 153616, est décédé

Royal Arthur
THEAKER, Frank, matelot de 3e classe, JX 176509, décédé

Eau d'Avon
MARTIN, John, matelot de 3e classe, C/SR 76237, décédé

FAA, 819 Sqn, Peregrine, crash aérien
WILLIAMSON, Gerald V, Ty/Sous-lieutenant (A), RNVR, tué

Pour beaucoup
REEVE, Arthur J, signaleur, RNVR, D/MD/X 1398, est décédé

Impérialiste
BAKER, John K, matelot, RNR, LT/X 18157 A, est décédé

embruns de l'océan
WOOD, Samuel E, officier mécanicien en chef, T.124, maladie, décédé

Jupiter
THOMAS, Arthur H H, artificier de la salle des machines, D/MX 59385, noyé

Vernon
HAKE, Joseph S, matelot de 2e classe, P/JX 148412, maladie, décédé

La victoire
WILLIAMS, Gwilym P, Lieutenant, RNR, maladie, décédé

Duc de guerre
RICKETT, Arthur, Stoker 1c, C/SS 124715, décédé

Incendies
COLLINS, Frederick C, maître de cuisine, C/MX 46441, est décédé

Alachasse (RCN)
ROBERTS, William F, Cook, A/909 (RCNR), décédé

Canard
BROWN, Sidney W, matelot de 2e classe, D/JX 131017, malade, décédé

Fureur
HILL, William C, artificier de la salle des machines 2c, P/M 29370, noyé

Petit panier
ALDER, Frederick H, matelot de 2e classe, RFR, C/J 31988 B 20836, décédé

Accord RM
PERHAM, Henry, Musicien, CH/23069, maladie, décédé

Président II
WILSON, Ronald A, signaleur ordinaire, RNVR, C/LD/X 4287, est décédé

Valena
GILLINGHAM, Albert M, matelot de 2e classe, T.124, est décédé

Niger
WYLIE, Isaac, matelot de 2e classe, D/SSX 16421, noyé

Sheffield, croiseur léger
PENN, John W V, Stoker 1c, C/KX 95299, noyé

Creofeld, bateau à vapeur
TRODD, Samuel G, Marine, PO/E 21597, (Président III, O/P), tué

Saint-Ange
HOTHAM, Charles E, capitaine, est décédé

Résumé des pertes de guerre d'expédition

9 navires britanniques, alliés et neutres de 36 000 tonnes dans l'Atlantique toutes causes confondues 1 sous-marin allemand.


21 juin 1941

Une loi du Congrès (55 Stat. 252) autorisait le président à imposer des règles régissant l'entrée et la sortie des États-Unis en temps de guerre ou pendant une urgence nationale proclamée. En vertu de la loi, les marins marchands ont été tenus pour la première fois de porter des passeports.

Le 25 novembre 1941, l'ordonnance ministérielle 1003 décrivait ces règles de voyage, qui devaient entrer en vigueur le 15 janvier 1942. Toutes les personnes entrant ou sortant des États-Unis et de leurs territoires devaient avoir un passeport valide, à l'exception : des personnes voyageant entre les États-Unis continentaux États et territoires d'outre-mer, personnes voyageant au Canada, au Mexique ou dans les îles des Antilles et membres des forces armées.


Catastrophe de Snaefell, île de Man, 1er janvier 1940

Vers 11 h 25 le 1er janvier 1940, un Handley Page Hampden P1260 About Links 1 de l'escadron RAF 7 lors d'un exercice de navigation depuis sa base d'Upper Heyford a heurté, par mauvais temps, le sommet brumeux de Snaefell, à 2 036 pieds, le point le plus élevé. sur l'île de Man.

Alors que l'avion qui se désintégrait rapidement a rebondi sur le flanc de la montagne, un membre de l'équipage, le caporal Ted Brightmore, a été miraculeusement éjecté avant que l'avion n'explose.

Après que le Cpl Brightmore, gravement brûlé, se soit battu dans la neige, atteignant finalement la maison de ferme de Mme Jessie Cottier à environ trois kilomètres de là, une équipe de recherche et de sauvetage de la base aérienne de l'île de Man, RAF Jurby, comprenant Harry Jacobson, a été mobilisée pour retrouver l'avion abattu. . Avec l'aide de la même Mme Cottier, qui dirigeait l'équipe de sauvetage, l'équipe a pu localiser l'épave du bombardier, qui jonchait le flanc de la montagne, et a trouvé les corps carbonisés des trois membres d'équipage qui n'avaient pas survécu au crash :

  • P/O Horace McGregor - Pilote
  • Sgt Thomas Dennis - Navigateur
  • Sgt Robert Bailey - Navigateur U/T

Quelques semaines plus tard, alors que Harry Jacobson récupérait dans l'infirmerie du camp de la pneumonie qu'il avait contractée cette nuit-là 2 , Ted Brightmore fut amené et placé dans le lit suivant.

Mais ensuite, à la suite de la lettre de Brightmore à Harry en 1990, le couple s'est à nouveau rencontré 55 ans plus tard, en 1995, lorsqu'ils ont rendu ensemble une visite à Snaefell - où ils ont également pu rencontrer à nouveau Jessie Cottier, alors âgée de 92 ans. . Le directeur de Snaefell Mountain Railway a autorisé le train à s'arrêter près du sommet, où ils ont déposé une couronne et où des morceaux de l'avion étaient restés.

2 Et dont il souffre encore aujourd'hui

© Le droit d'auteur du contenu contribué à cette archive appartient à l'auteur. Découvrez comment vous pouvez l'utiliser.

Cette histoire a été placée dans les catégories suivantes.

La plupart des contenus de ce site sont créés par nos utilisateurs, qui sont des membres du public. Les opinions exprimées sont les leurs et, sauf indication contraire, ne sont pas celles de la BBC. La BBC n'est pas responsable du contenu des sites externes référencés. Dans le cas où vous considérez que quelque chose sur cette page enfreint le règlement intérieur du site, veuillez cliquer ici. Pour tout autre commentaire, veuillez nous contacter.


Ce qui s'est passé en 1940 Nouvelles et événements importants, technologie clé et culture populaire

Ce qui s'est passé en 1940 Les principales nouvelles incluent l'Allemagne et l'Italie prennent le contrôle de la majeure partie de l'Europe occidentale, Winston Churchill devient Premier ministre et inspire le peuple britannique , L'Allemagne commence son Blitz sur Londres, les émeutes raciales à Chicago, Harlem, Los Angeles et Detroit, les films populaires incluent Autant en emporte le vent et le grand dictateur, les bas en nylon sont mis en vente. ",

1940 Avec le réarmement des forces américaines, la Grande Dépression commençait enfin à s'atténuer, et les Américains gagnaient plus et achetaient plus, ce qui leur permettait d'acheter des biens et d'alimenter davantage l'économie. Mais en dehors de l'Amérique, les choses n'allaient pas bien car l'Allemagne envahissait la France, ce qui signifiait qu'entre l'Allemagne et l'Italie, la plupart de l'Europe occidentale était contrôlée par eux, à l'exception de l'Angleterre. Aux États-Unis, le sentiment de bien-être de laisser la dépression derrière lui a alimenté la réalisation de grands films, dont "Autant en emporte le vent" et le "Grand dictateur", et les sons de jazz étaient la musique populaire du jour de Benny Goodman et Count Basie entre autres. Les bas en nylon inventés l'année précédente faisaient fureur chez les femmes, FDR a été élu pour un troisième mandat mais les Américains commençaient à croire qu'ils devaient aider la Grande-Bretagne dans sa lutte pour la survie avec l'Allemagne et le premier projet de paix a eu lieu en septembre, ce qui avait des connotations inquiétantes. pour le futur. La Grande-Bretagne était bombardée sans cesse et beaucoup pensaient qu'il n'était peut-être que temps avant que l'Amérique ne soit impliquée. Et un travailleur dans les nouvelles usines apparaissant peut gagner jusqu'à 1 250 $ par an
Jump To World Leaders -- Calendrier -- Technologie -- Culture populaire -- Nouvelles et événements -- Né cette année -- Coût de la vie


Chronologie de l'Holocauste de 1940

Les Gouvernement général en Pologne, décrète que les Juifs ne peuvent pas publier de nécrologies.

Les juifs tremblants de Varsovie, en Pologne, sont forcés de brûler des livres juifs comme combustible.

La Gestapo et les SS abattent et tuent 300 détenus d'un asile d'aliénés polonais à Hordyszcze.

14-16 janvier

La marche forcée de 880 prisonniers de guerre polonais - tous juifs - fait plus de 600 morts par balle.

18-24 janvier

255 Juifs polonais arrêtés au hasard à Varsovie sont emmenés dans la forêt de Palmiry à l'extérieur de la ville et fusillés.

propriété juive en Gouvernement général doit être enregistré.

La ville polonaise d'Oswiecim (Auschwitz) est choisie comme site d'un nouveau camp de concentration nazi.

L'ambassade britannique à Bucarest fait pression sur le gouvernement roumain pour empêcher ses navires de transporter des réfugiés juifs.

Il est interdit aux Juifs de Varsovie, en Pologne, de visiter les bibliothèques publiques de la ville.

Premières déportations de Poméranie (Stettin, Stralsund, Schneidemuehl) vers Lublin, Pologne.

18 février

Deux adolescentes juives sont enlevées à Varsovie, en Pologne, et violées dans un cimetière juif par deux sous-officiers allemands.

19 février

L'utilisation du camp de concentration de Dachau, en Allemagne, comme centre d'entraînement pour les Waffen-SS conclut. Les prisonniers transférés au camp de Mauthausen, en Autriche, en septembre 1939, sont renvoyés et Dachau revient à son utilisation initiale de camp de concentration.

21 février

Des nazis à Varsovie, en Pologne, jettent une femme juive d'un tramway en mouvement.

Les 160 Juifs du port baltique de Schneidemühl, en Pologne, sont transportés à Lublin, en Pologne, dans des wagons de marchandises scellés, puis sont forcés de marcher vers de petits villages à 20 kilomètres de là.

Printemps 1940

Les premières déportations de Tsiganes allemands commencent, de l'ouest et du nord-ouest de l'Allemagne.

Le feld-maréchal allemand Hermann Göring arrête les déportations de Juifs vers Lublin, en Pologne, après les plaintes de Hans Frank, gouverneur général de la Pologne occupée, au sujet de leur "dumping".

Les Institut für deutsche Ostarbeit (Institut pour le travail allemand en Orient) est fondé pour étudier les juifs polonais.

Shanghai, en Chine, accepte des milliers de réfugiés juifs.

Les troupes soviétiques massacrent 26 000 officiers polonais dans la forêt de Katyn près de Smolensk, en Russie. De nombreux Juifs sont parmi les victimes.

L'Allemagne envahit le Danemark et la Norvège. Le Danemark se rend dans les quatre heures. Les Danois et les Norvégiens tentent d'empêcher les nazis de nuire aux Juifs.

Ordre secret du haut commandement des forces armées : licencier les personnes de sang mêlé et les maris de femmes juives.

Le responsable SS Odilo Globocnik annonce un plan visant à augmenter le recours au travail forcé juif et à établir des camps de travail séparés pour les hommes et les femmes juifs.

Les Juifs captifs de Stutthof, en Pologne, sont forcés de sauter dans des latrines ouvertes, beaucoup sont noyés ou battus à mort.

Le responsable du ministère britannique des Affaires étrangères, HF Downie, soutient que les Juifs sont des « ennemis tout comme les Allemands, mais d'une manière plus insidieuse », et que « nos deux groupes d'ennemis [les nazis et les juifs] sont liés par des secrets et liens maléfiques.”

Les nazis ont bouclé le premier ghetto de Lodz, en Pologne, enfermant 230 000 Juifs à l'intérieur.

Les Juifs polonais et baltes commencent à s'enfuir à Jérusalem et à travers l'Union soviétique vers le Japon, les Indes néerlandaises, l'Australie, le Canada et les États-Unis. Au total, seuls quelques milliers de Juifs de la région parviennent à s'échapper.

Rudolf Höss, adjudant au camp de concentration de Sachsenhausen, en Allemagne, reçoit l'ordre de transformer l'ancienne caserne de l'armée polonaise à Auschwitz, en Pologne, en camp d'extermination. Il devient commandant d'Auschwitz.

La Norvège se rend à l'armée allemande.

Au péril de sa vie, Oster (avec la pleine connaissance de Canaris) a averti à plusieurs reprises les Pays-Bas de l'offensive occidentale imminente d'Hitler. Oster donne aux attachés militaires néerlandais et belges le jour et l'heure exacts de l'invasion imminente. Ses avertissements sont ignorés.

Chamberlain démissionne Churchill devient le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni. « J'avais l'impression de marcher avec le Destin », a-t-il déclaré, « et que toute ma vie passée n'avait été qu'une préparation pour cette heure et pour cette épreuve. » Churchill déclare une politique d'"absolue" silence” envers la Résistance allemande. Mais le Pape propose secrètement de servir d'intermédiaire aux conspirateurs. Le conspirateur Dr. Otto Mueller est envoyé au Vatican pour transmettre des messages au gouvernement britannique via l'évêque Anthony Bell de Chichester.

Le poète et essayiste T.S. Eliot écrit que les Juifs sont les principales « forces du mal » du monde moderne.

Des milliers de Juifs réfugiés d'Allemagne, d'Autriche et de Tchécoslovaquie sont piégés derrière les lignes allemandes alors que les forces nazies traversent la Hollande. L'armée néerlandaise se rend.

Les nazis lancent le plan d'opération de pacification extraordinaire pour éliminer les intellectuels polonais.

Arthur Seyss-Inquart est nommé commissaire du Reich pour les Pays-Bas.

Le camp de concentration d'Auschwitz (Auschwitz I) commence à fonctionner en dehors de la ville polonaise d'Oswiecim. Parce que la plupart des Juifs d'Europe vivent en Pologne et en Europe de l'Est, les six camps de concentration appelés camps de la mort y seront établis : Auschwitz-Birkenau, Chelmno, Belzec, Treblinka, Sobiboacuter et Majdanek.

Frustré par l'immigration « illégale » en Palestine, le haut-commissaire britannique pour la Palestine, Sir Harold MacMichael, insiste pour que la Hongrie accepte le retour de deux Juifs qui avaient quitté la Hongrie et se sont installés en Palestine en 1934 avec des visas touristiques. Le gouvernement hongrois répond qu'il y a un "nombre excessif" de Juifs dans leur pays et que l'objectif du gouvernement est "d'encourager le plus grand nombre possible à émigrer".

26 mai-4 juin

Les Alliés évacuent 338 000 soldats français et britanniques de Dunkerque à travers la Manche britannique et vers la sécurité de la Grande-Bretagne.

Une centaine de prisonniers de guerre britanniques sont assassinés par les troupes allemandes au Paradis, en France.

Mai-décembre 1940

Des milliers de Juifs polonais sont envoyés vers l'est comme travailleurs forcés pour construire des fortifications le long de la nouvelle frontière soviétique.

Mai 1940-mars 1941

Le camp de concentration de Neuengamme, en Allemagne, passe au statut de camp principal.

Les troupes françaises et britanniques sont évacuées de Dunkerque, en France.

Les troupes allemandes battent le Danemark et la Norvège.

L'Italie annonce qu'elle est entrée en guerre, en tant qu'alliée junior de l'Allemagne. L'Italie déclare la guerre à la Grande-Bretagne et à la France.

Paris tombe aux mains des Allemands. Le célèbre romancier et réfugié juif allemand Ernst Weiss se suicide dans la ville.

Les transports commencent à arriver à Auschwitz — Le premier train arrive dans une ancienne caserne militaire d'une petite ville appelée Oswiecim, située à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Cracovie. Cette première déportation vers Auschwitz a transporté 728 prisonniers politiques polonais, dont des enseignants, des prêtres et d'autres Polonais non juifs. À partir d'un si petit début, selon les mots de la philosophe juive allemande Hannah Arendt, « littéralement la fin du monde ». Le nombre de Juifs tués dans le camp est inconnu. Les estimations vont de 2 500 000, selon une étude contemporaine, à un peu plus d'un million, selon Adolf Eichmann. Rudolf Hoess, le commandant pendant la majeure partie de l'existence d'Auschwitz, était d'accord avec le total d'Eichmann, mais a ensuite réduit le nombre à 1 135 000.

La France réclame un armistice avec l'Allemagne.

Le chef de l'Etat français, Marchal Pétain, réclame la paix.

Le Premier ministre Winston Churchill promet que ce sera l'heure la plus raffinée de la Grande-Bretagne.

Le correspondant de la radio américaine William L. Shirer diffuse les détails de la capitulation de la France devant l'Allemagne.

L'armée française se rend à Rethondes dans le même wagon où la France a forcé l'Allemagne à se rendre en 1918. Le maréchal Pétain signe un armistice avec l'Allemagne. « La bataille de France est terminée », a déclaré Churchill à la Chambre des communes. “Je m'attends à ce que la bataille d'Angleterre soit sur le point de commencer.”

Le secrétaire d'État adjoint américain Breckinridge Long décide de faire obstacle à l'octroi de visas aux Juifs cherchant à entrer aux États-Unis. Il cherche indéfiniment à "retarder et effectivement arrêter une telle immigration en ordonnant aux consuls américains" de mettre tous les obstacles sur le chemin [pour] reporter et reporter et reporter l'octroi de visas. quatre prochaines années.

Les autorités allemandes ordonnent que le ghetto de Lodz soit bouclé, confinant au moins 160 000 personnes dans le ghetto. Désormais, tous les Juifs vivant à Lodz devaient résider dans le ghetto et ne pouvaient quitter l'Allemagne sans autorisation.

Les forces allemandes occupent les îles anglo-normandes, la seule partie des îles britanniques à être occupée.

Le comité America First est formé. C'est le groupe isolationniste américain le plus important, et il est également infiltré par les nazis, qui s'efforcent d'empêcher l'intervention américaine en Europe. Plusieurs éminents Américains s'expriment en faveur du comité. Beaucoup au Congrès attaquent les Juifs d'Hollywood comme tentant d'impliquer l'Amérique dans l'opposition à Hitler.

De sanglantes émeutes antijuives éclatent dans des villes de toute la Roumanie.

Dans une lettre adressée au ministre allemand de l'Intérieur Wilhelm Frick, l'évêque Theophil Wurm, chef de l'Église luthérienne provinciale de Württemberg, en Allemagne, s'oppose aux meurtres « euthanasie » à l'institution voisine de Grafaneck pour enfants infirmes.

En Hollande, un groupe de propagande collaborationniste, Nederlandse Unie (Union néerlandaise), est établie.

Un ghetto juif est établi à Bedzin, en Pologne.

La bataille d'Angleterre commence lorsque les Allemands Luftwaffe (Air Force) attaque des cibles britanniques. Pendant trois mois, l'Allemand Luftwaffe et la Royal Air Force britannique (RAF) s'affrontent dans le ciel de la Grande-Bretagne, Londres et d'autres villes prenant un poud incroyable. En octobre, la RAF inflige aux Allemands leur première défaite. En faisant l'éloge de la RAF, Churchill fait remarquer que "jamais dans le domaine des conflits humains n'a été autant possédé par autant à si peu".

Le Royaume-Uni refuse l'offre de paix allemande pour la reconnaissance de la domination en Europe occidentale.

Le plan du conspirateur Fritz Dietlof von der Schulenberg de faire fusiller Hitler à Paris lors d'un défilé de revue ne se concrétise pas. Hitler effectue une visite spontanée à Paris au petit matin du 23 juillet.

Hitler ordonne les préparatifs préliminaires d'une attaque contre la Russie.

août 1940

Le Congrès des États-Unis adopte une loi autorisant des milliers d'enfants britanniques à entrer aux États-Unis au-delà des quotas d'immigration. La loi est largement soutenue par l'opinion publique américaine. Exploitant une lacune de la loi américaine sur l'immigration jamais utilisée pour les enfants réfugiés juifs, le président Franklin Roosevelt appelle ces enfants britanniques des "visiteurs", c'est-à-dire des immigrants qui prévoient de retourner un jour en Grande-Bretagne. Le Congrès modifie le Neutrality Act pour permettre aux navires américains d'évacuer ces enfants.

400 Juifs atteints de diarrhée hémorragique au camp de travail Józeefów, Pologne, sont exécutés.

Ordres d'Hitler Aufbau Ost, l'accumulation de communications et de transports militaires en Pologne, préparatoire à une invasion allemande de l'Union soviétique.

Des lois racistes anti-juives ont été adoptées en Roumanie.

Adolf Eichmann propose de transformer l'île de Madagascar en un immense ghetto juif, où les Juifs mourront.

Le premier raid aérien britannique est lancé contre Berlin.

Le philosophe juif allemand Walter Benjamin se suicide en Espagne, après que les autorités locales aient menacé de le renvoyer en Allemagne.

Le gouvernement collaborationniste de la France, dirigé par le maréchal Philippe Péacutetain, invalide le décret français du 21 mars 1939 interdisant l'incitation à la haine raciale.

Septembre 1940

L'officier clandestin polonais Witold Pilecki pénètre dans le camp principal d'Auschwitz avec l'intention d'organiser des groupes de résistance secrets à l'intérieur du camp.

Le gouvernement national légionnaire du dictateur Ion Antonescu prend le pouvoir en Roumanie.

En Belgique, une unité militaire collaborationniste, Algemeene Schutscharen Vlaanderen (Général flamand SS), est établi.

Le président Roosevelt cède cinquante destroyers de la Première Guerre mondiale à Churchill en échange de l'utilisation de bases navales dans les colonies britanniques. Pour les généraux américains, l'accord était un désastre, car les navires de guerre étaient rares. Pour Roosevelt, l'accord semblait aider l'allié américain tout en ne mettant pas en péril le président se tenant dans un Congrès à l'esprit d'isolement. Pour Churchill, l'accord enchevêtrait davantage les intérêts américains et britanniques. « Je n'ai aucun doute, a déclaré Churchill à la Chambre des communes, que Herr Hitler n'aimera pas ce transfert de destroyers, et je n'ai aucun doute qu'il paiera les États-Unis, s'il en a l'occasion. .”

1er septembre

Les autorités soviétiques ordonnent au consul japonais Sempo Sugihara de quitter Kovno, en Lituanie, où il a délivré 3 500 visas de sortie aux Juifs.

5 septembre

Les autorités d'occupation allemandes au Luxembourg introduisent les lois de Nuremberg. Toutes les entreprises juives sont saisies et remises aux "aryens".

L'évêque Theophil Wurm, chef de l'Église luthérienne provinciale de Württemberg, en Allemagne, envoie une deuxième lettre au ministre allemand de l'Intérieur Wilhelm Frick exprimant ses objections aux meurtres « euthanasie ».

11 septembre

Le bateau des réfugiés juifs Quanza s'arrête pour faire le plein à Norfolk, en Virginie, après s'être vu refuser l'entrée aux États-Unis à New York et au Mexique à Vera Cruz. Un passager, un Juif allemand, est ramené au navire par des gardes de l'armée américaine après avoir sauté par-dessus bord près du rivage de Hampton Roads, en Virginie.

En Hollande, une unité militaire collaborationniste, Nederlandsche SS (SS néerlandais), est établie.

15 septembre

Allemagne’s Luftwaffe subit des pertes importantes au-dessus de Londres, donnant enfin à la Royal Air Force (RAF) britannique l'avantage dans la bataille d'Angleterre.

16 septembre

Le Congrès des États-Unis approuve le Selective Service Act de 1940, la première conscription en temps de paix dans l'histoire de la nation. Adoptée au cours d'une année électorale, la loi contenait de nombreux compromis. Par exemple, la loi prévoyait que pas plus de 900 000 hommes devaient être entraînés à la fois. De plus, le service était limité à 12 mois. Les deux stipulations changeront dans les années à venir.

23 septembre

Le chef SS Heinrich Himmler autorise un SS spécial Reichsbank compte pour détenir de l'or (y compris l'or extrait des dents), de l'argent, des bijoux et des devises étrangères volés aux Juifs internés. Le compte est détenu par le fictif “Max Heiliger.”

24 septembre

Le film antisémite du réalisateur Veit Harlan Jud Süss premières à Berlin.

L'Allemagne, l'Italie et le Japon concluent un pacte tripartite, formant ainsi l'axe Berlin-Rome-Tokyo. La Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie s'y joindront bientôt.

octobre 1940

6500 Juifs sont déportés des régions allemandes du Palatinat, de Bade et de la Sarre vers des camps d'internement au pied des Pyrénées françaises.

Les Juifs sont obligés de payer et de construire un mur autour du ghetto de Varsovie.

Le théoricien du Reich Alfred Rosenberg écrit un article, « Juifs à Madagascar », qui suggère la déportation massive de Juifs vers l'île au large des côtes africaines.

Les autorités allemandes interdisent aux Juifs norvégiens d'enseigner et de participer à d'autres professions.

De jeunes hommes juifs reviennent du camp de Belzec, en Pologne, à Szczebrzeszyn, en Pologne, après qu'une rançon de 20 000 zlotys ait été versée aux ravisseurs nazis.

Vichy (Occupée) La France adopte une législation antisémite. Les lois antijuives de Vichy, les premières Statut des Juifs, sont calquées sur les lois allemandes de Nuremberg et, comme elles, sont largement acceptées. Adoptées en prévision de la pression nazie, les lois ont pour objectif principal de forcer les Juifs à quitter la fonction publique, l'enseignement, les emplois financiers, les relations publiques et les médias.

La loi allemande donne à Vichy France le pouvoir d'emprisonner les Juifs même à l'intérieur de la zone non occupée.

Hitler annonce que l'opération Sea Lion (le plan pour prendre le contrôle de Britian) sera reportée sine die.

En ce jour des expiations juifs, des haut-parleurs allemands à Varsovie, en Pologne, annoncent que tous les Juifs de la ville doivent déménager dans le ghetto juif d'ici la fin du mois.

Les nazis déplacent les non-Juifs d'une section désignée de Varsovie, en Pologne, et importent des Juifs pour les remplacer.

Ordonnance pour l'établissement du ghetto de Varsovie.

Plus de 7 000 Juifs de la région de la Sarre en Allemagne sont internés au camp de Gurs, en France.

Aktion Burckel” : Déportation de Juifs d'Alsace, de Lorraine, de Sarre et de Bade vers le sud de la France, puis en 1942, à Auschwitz.

Les entreprises juives des Pays-Bas occupés doivent être enregistrées.

Hitler rencontre Franco à la frontière franco-espagnole pour le persuader d'entrer en guerre, mais échoue. Auparavant, le chef de l'Abwehr Canaris avait secrètement fait pression sur Franco pour qu'il reste neutre.

Une directive allemande émise depuis Cracovie, en Pologne, interdit la délivrance de visas de sortie aux Juifs polonais.

Les occupants allemands en Belgique adoptent une législation antisémite, y compris l'enregistrement de la propriété juive.

L'Italie envahit la Grèce. Plus de 12.000 Juifs grecs aident à stopper l'offensive italienne.

novembre 1940

Le président Roosevelt bat le républicain Wendell Wilkie aux élections générales et remporte un troisième mandat sans précédent.

11 novembre

Cinquante-cinq intellectuels polonais non juifs sont assassinés à Dachau.

Les autorités allemandes en Pologne déclarent officiellement l'existence du ghetto de Varsovie.

Fermeture hermétique du ghetto de Varsovie. C'était le plus grand ghetto en superficie et en population. Les Allemands ont confiné plus de 350 000 Juifs - environ 30 pour cent de la population de la ville - dans environ 2,4 pour cent de la superficie totale de la ville.

17 novembre

A Berlin, le lieutenant-colonel Kazys Skirpa, ancien ambassadeur de Lituanie en Allemagne, établit le Lietuviu Aktyvistu Frontas (Lithuanian Activist Front), une organisation fasciste collaborationniste dédiée au nationalisme et à l'antisémitisme.

19 novembre

Un Polonais chrétien à Varsovie est tué par des Allemands après avoir jeté un paquet de pain par-dessus le mur dans le ghetto juif.

25 novembre

Le bateau Patrie, transportant 2000 immigrants juifs, est accidentellement coulé par le groupe juif radical La Hagana. Environ 250 Juifs à bord sont tués.

26 novembre

Le secrétaire d'État britannique aux Colonies, Lord Lloyd, appelle ceux qui s'efforcent de sauver des vies juives en les transportant illégalement en Palestine « des gens infects qui ont dû être exterminés ».

28 novembre

Le pseudo-documentaire et film antisémite du réalisateur Fritz Hipple Der Ewige Jude (Le Juif éternel) premières à Berlin.

“Oneg Shabbat” archives clandestines établies.

Le Vatican condamne les meurtres par miséricorde nazis d'Aryens inaptes comme étant contraires à la loi naturelle et divine.

En Hollande, un groupe de propagande collaborationniste, Verbond van Nederlandse Journalistes (Union des journalistes néerlandais), est créée.

Un responsable du gouvernement britannique, Sir John Schuckburgh, écrit que "les Juifs n'ont aucun sens de l'humour et aucun sens des proportions".

Dans une lettre décrite comme "le message le plus soigneusement rédigé et remanié de toute la correspondance Churchill-Roosevelt", le Premier ministre Churchill plaide pour l'aide américaine. Il note que Cash-and-Carry finirait par s'avérer "fatal" à la fois pour la Grande-Bretagne et les Américains, car "nous pourrions tomber d'ailleurs dans le temps nécessaire aux États-Unis pour terminer leurs préparatifs défensifs. « Lors d'une conférence de presse, Roosevelt annonce que « la meilleure défense immédiate des États-Unis est le succès de la Grande-Bretagne à se défendre ». Cela conduirait à la politique connue sous le nom de prêt-bail. Simultanément, Roosevelt envoie son émissaire le plus fidèle, Harry Hopkins, à Londres. Hopkins soulage l'esprit de Churchill jusqu'à un certain point. « Là, il était assis », a écrit Churchill à propos de Hopkins, « mince, frêle, malade, mais absolument rayonnant d'une compréhension raffinée de la Cause [la défaite d'Hitler] à l'exclusion de tout autre but, loyauté ou objectif. » #8221 Churchill surnommé Harry Hopkins, “Lord Root of the Matter.”

Un soldat allemand saute d'une voiture dans le ghetto de Varsovie et frappe un garçon juif à la tête avec une barre de fer, le tuant.

12 décembre

Les Salvador, un navire parti de Varna, en Bulgarie, il y a un mois, coule dans la mer de Marmara. 200 réfugiés juifs, dont 70 enfants, se noient. T. M. Snow, chef de la section des réfugiés du ministère britannique des Affaires étrangères, note qu'« il n'aurait pas pu y avoir de catastrophe plus opportune du point de vue de l'arrêt de ce trafic [de réfugiés juifs] [vers la Palestine].

17 décembre

Des gardes SS ivres du camp de travail de Sachsenhausen réveillent des Juifs pendant une nuit glaciale et leur ordonnent de se rouler dans la neige.

Fin 1940-début 1941

Le ghetto juif de Piotrköacutew, en Pologne, est frappé par une épidémie de typhus.

1940 : Autres événements importants

Six centres d'«euthanasie» sont créés en Allemagne pour assassiner les Juifs, les malades mentaux, les personnes âgées, les malades physiques et les handicapés.

Le politicien social-démocrate juif Ernst Heilmann décède dans le camp de concentration de Buchenwald, en Allemagne.

Le président Franklin Roosevelt remet la question de l'immigration juive aux États-Unis entre les mains antisémites du secrétaire d'État adjoint Breckinridge Long et de ses associés au département d'État. Allié politique du président, Long s'oppose à "l'humanitarisme excessif" à l'égard des Juifs. Entaché d'une xénophobie générale et d'une prédilection pour Mussolini et le fascisme italien (Long était ambassadeur en Italie), Long semble particulièrement affligé à la perspective de voir davantage de Juifs entrer aux États-Unis.

Leslie Hore-Belisha, secrétaire d'État à la guerre de Grande-Bretagne et juif, démissionne, en grande partie à cause des sentiments anti-juifs parmi les membres du gouvernement britannique. Le secrétaire aux Affaires étrangères Lord Halifax et le sous-secrétaire du ministère des Affaires étrangères Alexander Cadogan notent que la judéité de Hore-Belisha le rendait inapte au poste de ministre de l'Information, déclarant que "le contrôle juif de notre propagande serait [un] désastre majeur".


8 janvier[modifier | modifier la source]

  • Scout de l'Atlantique (Royaume-Uni) : le cargo s'est échoué à 2 milles marins (3,7 km) au nord-est du Cap Gris Nez, Pas-de-Calais, France et a fait naufrage. Il a été renfloué et échoué à Boulogne, où l'épave a été démantelée en 1949. ⎪]
  • Mannois (   Norvège) : Seconde Guerre mondiale : le cargo a été torpillé et coulé dans la mer du Nord à l'est de Caithness, Royaume-Uni (58°30′N 1°33′W  /  58,5°N 1,55 °W  / 58,5 -1,55 ) par U-19 (   Kriegsmarine) avec la perte de treize de ses dix-neuf membres d'équipage. Α]⎫]
  • Tynehome (   Royaume-Uni) : le caboteur est entré en collision avec Gitan (   Royaume-Uni) et a coulé. Dix survivants ont été secourus par Gitan. Α]

Brevets, marques et droits d'auteur

De la marque déposée des bonbons Willy Wonka à la sortie de la chanson "Thriller" de Michael Jackson, de nombreuses inventions et créations ont été brevetées, déposées et protégées par le droit d'auteur en janvier à travers l'histoire. Découvrez quels articles ménagers et inventions célèbres ont été officiellement lancés au cours de ce mois.

  • 1975 — L'Office des brevets des États-Unis a été rebaptisé « Office des brevets et des marques des États-Unis » pour intégrer sa nouvelle fonction de centre de dépôt de marques.
  • 1967 — Harry Thomason a reçu un brevet pour un appareil de refroidissement et de chauffage d'une maison utilisant l'énergie solaire.
  • 1783 — Le Connecticut est devenu le premier État à adopter une loi sur le droit d'auteur. Il s'intitulait « Act for the Encouragement of Literature and Genius » et a été adopté avec l'aide du Dr Noah Webster.
  • 1895 — La loi sur l'impression et la reliure de 1895 interdit le droit d'auteur de toute publication gouvernementale.
  • 1857 — William Kelly fait breveter le haut fourneau pour la fabrication de l'acier.
  • 1929 — "In Old Arizona", le premier long métrage parlant en plein air, est réalisé.
  • 1939 — La chanson d'Arlen et Harburg "Over the Rainbow" est protégée par le droit d'auteur.
  • 1954 — Le premier sous-marin atomique, l'USS Nautilus, est lancé. Il a été baptisé par la Première Dame Mamie Eisenhower.
  • 1895 — Le savon "Lifebuoy" est une marque déposée.
  • 1931 — La société de diffusion néerlandaise VARA a commencé des émissions de télévision expérimentales à partir de Diamantbeurs, Amsterdam.
  • 1849 — Un brevet est accordé pour une machine à fabriquer des enveloppes.
  • 1943 — Le film "Casablanca" était protégé par le droit d'auteur.
  • 1871 — Charles Goodyear Jr. reçoit un brevet pour le Goodyear Welt, une machine à coudre des bottes et des chaussures.
  • 1935 — La première bière en conserve, la "Krueger Cream Ale", est vendue par la Kruger Brewing Company de Richmond, en Virginie.
  • 1870 — Gustavus Dows a breveté une forme moderne de la fontaine à soda.
  • 1881 - Michael Brassill obtient un brevet pour un chandelier.
  • 1875 — La première fraise dentaire électrique est brevetée par George Green.
  • 1909 — La marque Milk-Bone est une marque déposée.
  • 1807 — Le Pall Mall de Londres devient la première rue éclairée au gaz.
  • 1873 — Le brevet n° 135 245 a été obtenu par le chimiste français Louis Pasteur pour un procédé de brassage de la bière et de l'ale.
  • 1895 — Charles Steinmetz fait breveter un « système de distribution par courant alternatif » (A/C power).
  • 1924 — Carl Taylor de Cleveland a breveté une machine qui fabriquait des cornets de crème glacée.
  • 1851 — Gail Borden annonce son invention du lait évaporé.
  • 1893 — La marque Coca-Cola pour « boissons nutritives ou toniques » a été enregistrée.
  • 1983 — Le "Thriller" de Michael Jackson est protégé par le droit d'auteur.

Sécurité sociale

1er janvier 1940 Les prestations mensuelles sont devenues payables pour la première fois au titre de l'assurance-vieillesse et survivants aux travailleurs retraités âgés et à leurs ayants droit ainsi qu'aux survivants des travailleurs assurés décédés. Le Fonds fiduciaire fédéral d'assurance vieillesse et survivants a été créé en tant que compte distinct au Trésor des États-Unis pour détenir les montants accumulés dans le cadre du programme d'assurance vieillesse et survivants. Dispositions de base en matière d'audition et d'examen instituées par le Conseil de la sécurité sociale chargé d'établir des procédures, de tenir des auditions et de recueillir des témoignages concernant la détermination des droits aux prestations d'assurance-vieillesse et survivants (Office of Appeals Council).

18-20 janvier 1940 La Conférence de la Maison Blanche sur les enfants dans une démocratie a eu lieu. L'aide aux enfants à charge a été discutée.

Le 31 janvier 1940, Ida M. Fuller est devenue la première personne à recevoir un chèque d'allocations de vieillesse mensuelle en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité sociale. Elle a payé 24,75 $ entre 1937 et 1939 sur un revenu de 2 484 $. Son premier chèque, daté du 31 janvier, était de 22,54 $.

13 février 1940 Un Conseil d'appel, composé de trois membres, a été nommé par le Conseil de la sécurité sociale pour diriger et superviser la tenue des audiences sur les demandes de prestations d'assurance-vieillesse et survivants et pour revoir les décisions des arbitres, sous réserve de révision par le tribunaux. Joseph McElvain a été nommé directeur. Le personnel du Conseil d'appel comprenait un juge-arbitre pour l'ensemble du programme d'assurance-vieillesse et survivants et un juge-arbitre pour chacune des douze régions.

17 mai 1940 Le Conseil de la sécurité sociale a établi des règlements relatifs au droit et au calcul des prestations, à l'ajustement des trop-payés et des moins-payés, aux procédures et aux pénalités.

Juin 1940 Tous les États, le District de Columbia, l'Alaska, Hawaï et Porto Rico participaient activement aux programmes fournissant des services de protection de l'enfance en vertu de la Loi sur la sécurité sociale.

30 juin 1940 L'Agence fédérale de sécurité dans le cadre du plan de réorganisation du président n° IV a été élargie pour inclure la Food and Drug Administration, transférée du ministère de l'Agriculture, et l'hôpital St. Elizabeth, l'hôpital Freedman, l'institution Columbia pour les sourds et Howard Université, transféré du ministère de l'Intérieur.

Juillet 1940 Le Rapport sur le travail migratoire, présenté au Président par le Comité interministériel de coordination des activités de santé et de bien-être, recommandait l'extension des programmes d'assurance sociale au travail agricole.

2 juillet 1940 La Loi sur l'assurance-chômage des chemins de fer est modifiée. Un amendement a été prolongé jusqu'au 1er juillet 1942, date finale à laquelle certains États pouvaient prendre des mesures pour transférer de leurs comptes dans le fonds d'affectation spéciale pour le chômage au compte d'assurance-chômage des chemins de fer les montants prévus en vertu de l'article 13 (d) de la Loi sur l'assurance-chômage des chemins de fer. . En vertu de cet amendement, le Conseil de la sécurité sociale était autorisé à continuer le paiement des dépenses administratives pour l'indemnisation du chômage dans tout État dont la plus haute juridiction avait déclaré inconstitutionnelle la législation de l'État autorisant le transfert de fonds.

11 juillet 1940 Le Bureau de la sécurité de l'emploi est désigné organisme de défense.

13 août 1940 La Coal Mining Coverage Act est approuvée. Elle prévoyait une couverture plus uniforme de certaines personnes employées dans les mines de charbon en ce qui concerne les prestations d'assurance sociale au titre de la loi sur la sécurité sociale.

Le 5 septembre 1940, Isidore S. Falk est nommé directeur du Bureau of Research and Statistics, en remplacement d'Ewan Clague qui servait depuis 1937.

14 septembre 1940 Le président a recommandé au Congrès une législation visant à protéger les droits d'assurance sociale des travailleurs appelés au service militaire.

8 octobre 1940 La loi fédérale sur l'impôt sur le chômage a été modifiée par la deuxième loi sur les revenus de 1940 pour permettre aux employeurs de créditer, sur cet impôt pour 1936, 1937, 1938 ou 1939, les cotisations qu'ils ont payées en vertu des lois sur l'indemnisation du chômage de l'État à tout moment dans les 60 jours après la date de promulgation.

8 octobre 1940 Le Conseil de la sécurité sociale a établi des règlements relatifs aux déterminations et aux décisions, à l'audition et à l'examen des questions touchant les paiements et à la révision des registres des salaires, à la certification des paiements et à la représentation des parties.

10 octobre 1940 La Loi sur l'assurance-chômage des chemins de fer a été modifiée pour modifier la structure des prestations, les définitions de l'emploi et de l'année de prestations, les dispositions d'exclusion et les procédures administratives.

21 octobre 1940 Le Conseil de recours de la Caisse de sécurité sociale, après avoir examiné une décision arbitrale contestée relative à une demande de prestations de vieillesse et de survivants, rend sa première décision.

28 novembre 1940 Le Conseil de la défense nationale, avec l'approbation du président, a désigné l'administrateur fédéral de la sécurité comme coordinateur de tous les domaines d'activité liés à la santé, à la médecine, au bien-être, à la nutrition, aux loisirs et aux activités connexes affectant la défense nationale. La Commission sanitaire et médicale a été transférée à l'Agence fédérale de sécurité.

Du 8 au 11 décembre 1940 Arthur J. Altmeyer se rend à Lima, au Pérou, pour développer la coopération panaméricaine en matière de sécurité sociale. À la suite de la réunion, un Comité interaméricain temporaire de sécurité sociale a été formé.

23 décembre 1940 Les principes et normes d'assistance publique pour une procédure d'audition équitable ont été adoptés par le Conseil de la sécurité sociale pour parvenir à une interprétation uniforme de l'exigence de la loi sur la sécurité sociale selon laquelle la possibilité d'une audition équitable aux demandeurs ou bénéficiaires insatisfaits doit être fournie dans le cadre des plans approuvés par l'État, et pour aider Agences de l'État dans la clarification et la révision des procédures.

1940 Au cours de l'année, les premiers versements de la sécurité sociale des États-Unis ont été versés à 100 bénéficiaires vivant à l'étranger.

6 janvier 1941 Le message du président sur l'état de l'Union recommandait d'étendre la couverture des deux programmes d'assurance sociale, d'élargir les possibilités de soins médicaux et d'élaborer des plans pour un meilleur système d'emploi afin d'assurer du travail aux personnes ayant besoin d'un emploi rémunéré.

14 janvier 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a adopté des normes minimales révisées pour les prestations de chômage partiel, à compter du 1er juin 1941, pour l'administration par les agences de sécurité de l'emploi de l'État.

4 février 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une déclaration de politique, relative à la prise en compte des revenus et des ressources dans la détermination du besoin d'un demandeur d'assistance publique et pour guider les agences de l'État en se conformant aux exigences requises par les amendements à la Loi sur la sécurité sociale.

7 février 1941 Le Comité de coordination de la réhabilitation est créé au sein de l'Agence fédérale de sécurité, par ordre de l'Administrateur. Il était chargé de poursuivre l'élaboration d'un programme de coordination entre les divers services fédéraux engagés en coopération avec les gouvernements des États dans le domaine général des services aux handicapés.

11 février 1941 La nomination du Comité consultatif interministériel a été annoncée par l'administration de l'Agence fédérale de sécurité pour l'assister et le conseiller en sa qualité de coordonnateur de la santé, du bien-être et des activités de défense connexes. Les directeurs régionaux du Conseil de la sécurité sociale ont nommé comme coordonnateurs régionaux de la défense pour agir en tant que présidents de 12 conseils consultatifs régionaux, chacun composé de représentants régionaux de toutes les agences fédérales concernées.

12 février 1941 Le Comité de Sécurité Familiale, sous la présidence du Directeur du Bureau d'Assistance Publique du Conseil de Sécurité Sociale, a été créé par le Coordonnateur de la Santé, du Bien-être et des Activités de Défense Connexes pour agir à titre consultatif auprès du Coordonnateur.

26 février 1941 Le Bureau d'Assistance Publique est désigné organisme de défense.

17 mars 1941 Le rapport du National Resources Planning Board est soumis au président.

11 avril 1941 Le Conseil de la sécurité sociale est désigné organisme de défense.

25 avril 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a adopté une déclaration de normes pour la protection des informations concernant les demandeurs et les bénéficiaires de l'aide publique, à l'intention des organismes d'État.

1er juin 1941 Des normes minimales révisées pour l'administration des allocations de chômage partiel ont été adoptées par le Conseil de la sécurité sociale et sont entrées en vigueur à cette date.

20 juin 1941 Un comité sénatorial spécial chargé d'enquêter sur le système des pensions de vieillesse a été autorisé à faire une étude complète des dispositions relatives à l'aide aux personnes âgées et à l'assurance-vieillesse et survivants de la Loi sur la sécurité sociale, telle qu'amendée, et des voies et moyens pour la réalisation anticipée d'une pension minimale pour toutes les personnes âgées sans activité lucrative.

1er juillet 1941 Les dispositions des modifications de la loi sur la sécurité sociale de 1939 sont entrées en vigueur, exigeant qu'un organisme d'État qui administre le programme, pour déterminer le besoin, prenne en considération tout autre revenu et ressources d'un demandeur d'aide, et fournisse des garanties à restreindre l'utilisation ou la divulgation de renseignements concernant les demandeurs et les bénéficiaires à des fins directement liées à l'administration du programme. Sont également entrées en vigueur à cette date les dispositions exigeant que les lois des États incluent une disposition selon laquelle les fonds fédéraux reçus sous forme de subventions administratives soient dépensés uniquement aux fins et dans les montants jugés nécessaires par le Conseil de sécurité sociale pour une administration appropriée et efficace, et que les fonds perdus ou dépensés à des fins autres que celles jugées nécessaires par le Conseil ou pour des montants supérieurs à ceux jugés nécessaires par le Conseil soit remplacé dans un délai raisonnable.

2 juillet 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une modification de l'article 403 702 (b) du règlement n° 3 concernant la preuve de l'âge d'un demandeur de prestations d'assurance-vieillesse et survivants. En vertu de cet amendement, une preuve secondaire de l'âge a été déclarée admissible par le simple fait de montrer que la preuve primaire n'était pas facilement disponible.

21 juillet 1941 L'exploitation des bureaux de service de l'emploi de l'Arizona a été reprise par le Conseil de la sécurité sociale en vertu d'un accord entre le Conseil et la Commission de la sécurité de l'emploi de l'Arizona. Ainsi, la Commission d'État devait verser des indemnités de chômage par l'intermédiaire des bureaux des services de l'emploi gérés par le Conseil.

29 juillet 1941 Le Conseil de sécurité sociale a approuvé un projet d'accord de réciprocité avec le Dominion du Canada pour le traitement des cotisations et des prestations de chômage ainsi que des procédures pour la transmission de l'accord et l'adoption officielle par les deux gouvernements.

7 août 1941 La reconduction de George E. Bigge en tant que membre du Conseil de la sécurité sociale a été confirmée par le Sénat pour un mandat se terminant le 13 août 1947.

14 août 1941 Dans la Charte de l'Atlantique, Roosevelt et Churchill ont inclus parmi les principes communs des politiques nationales des deux pays le désir "d'amener la collaboration la plus complète entre toutes les nations dans le domaine économique dans le but d'assurer, pour tous, une meilleure main-d'œuvre normes, promotion économique et sécurité sociale.

3 septembre 1941 Le Bureau des services de défense, de santé et de protection sociale a été créé par le président pour remplacer le Bureau du coordonnateur de la santé, de la protection sociale et des activités de défense connexes (28 novembre 1940).

15 septembre 1941 Le programme de décentralisation substantielle des fonctions juridictionnelles du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants est entré en vigueur. Les bureaux extérieurs assumaient l'entière responsabilité du rapprochement des salaires, de l'élaboration des demandes et du calcul des montants des prestations. Leurs déterminations étaient soumises à l'examen du bureau central.

20 septembre 1941 La loi fédérale sur l'impôt sur le chômage et la loi sur la sécurité sociale ont été modifiées par la loi sur le revenu de 1941 pour permettre aux employeurs de créditer sur l'impôt fédéral sur le chômage pour les années civiles 1936-1940, les cotisations qu'ils ont payées en vertu des lois sur l'indemnisation du chômage des États , avant le 60e jour suivant la date de promulgation de la loi fiscale de 1941, si cette demande a été faite dans les six mois suivant cette date.

23 septembre 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé des modifications aux articles 403.601 et 403.811 du Règlement n° 3 prévoyant (1) qu'une déduction de pénalité sur les prestations qui n'a pas été effectuée au moment de la cessation des prestations ne sera pas considérée comme un trop-payé et ne pas exiger la déduction des prestations de survivant ou la restitution de la succession du bénéficiaire et (2) que les personnes employées par des partenariats composés entièrement de parents désignés dans l'exception relative à l'emploi familial de la loi sur la sécurité sociale devaient être exclues de la couverture lorsque la relation de l'individu avec chaque partenaire était comme indiqué dans l'exception.

30 septembre 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une révision de l'article 403.834(c) du règlement n° 3, aux termes duquel, lorsque le mari a été ordonné par un tribunal compétent de contribuer à l'entretien de sa femme, cette ordonnance doit être considéré comme pleinement en vigueur à moins qu'il n'ait expiré ou qu'il ait été vidé.

4 novembre 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a adopté une politique autorisant la participation financière fédérale aux paiements basés sur les plans de l'État qui incluent des subventions permettant à un bénéficiaire de couvrir le coût des soins dans un hôpital public, à condition que ces soins ne soient pas disponibles pour les bénéficiaires de l'aide publique sans frais, les paiements ne sont pas conditionnels et les soins ne devraient pas s'étendre au-delà de 90 jours.

7 novembre 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a décidé que les salaires versés pour un emploi en 1937, avec un État membre agréé du Federal Home Loan Bank System ou des banques d'État membres du Federal Reserve System, devaient être inclus dans la détermination du statut d'assuré et du montant des prestations dans toutes les demandes de prestations en cours et futures.

24 novembre 1941 La Cour suprême des États-Unis a déclaré inconstitutionnelle la législation californienne interdisant à tout individu d'aider des personnes non-résidentes indigentes à entrer dans l'État.

Le 1er décembre 1941, Oscar C. Pogge a été nommé directeur par intérim du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants. Il a succédé à John J. Corson, qui a été nommé au poste nouvellement créé de directeur du Service de l'emploi des États-Unis.

4 décembre 1941 Le Comité sur les politiques de travail et de secours à long terme du Conseil national de planification des ressources a transmis au président un rapport complet "Politiques de sécurité, de travail et de secours". Ce rapport préconisait l'ajout d'un système d'assurance qui fournirait des prestations d'invalidité et de maladie .

8 décembre 1941 La semaine de travail est prolongée à 48 heures, après l'attaque de Pearl Harbor.

19 décembre 1941 L'opération nationale du service de l'emploi des États-Unis, à compter du 1er janvier 1942, a été demandée par le président. Des télégrammes ont été envoyés au gouverneur de chaque État et territoire déclarant que le programme de guerre nécessitait la création d'une organisation unique dirigée par le centre pour assurer l'utilisation efficace de toutes les ressources en main-d'œuvre.

31 décembre 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé des modifications à l'article 403.702(b), (a) et (d) du Règlement n° 3 concernant la certification des dossiers par les employés du Conseil. En vertu de cet amendement, les employés désignés des bureaux extérieurs de la Commission étaient autorisés, dans des cas précis, à certifier le contenu des dossiers dans des situations où une telle certification pourrait être faite par le dépositaire de ces dossiers.

31 décembre 1941 Le Conseil de la sécurité sociale a certifié au secrétaire au Trésor les 51 juridictions comme ayant approuvé des lois sur l'indemnisation du chômage permettant aux employeurs de créditer 90 pour cent de l'impôt fédéral sur le chômage pour l'année d'imposition 1941 les montants payés en tant que cotisations en vertu des lois de l'État.

1941 Le Conseil de la sécurité sociale a recommandé pour la première fois l'ajout de prestations d'invalidité dans son "Rapport annuel au Congrès pour 1941."

1er janvier 1942 Les États confièrent au Conseil de la sécurité sociale le fonctionnement des bureaux de placement administrés par l'État afin d'exploiter au maximum l'offre de main-d'œuvre du pays.

5 janvier 1942 La constitutionnalité de la couverture en vertu de la loi d'indemnisation du chômage de Pennsylvanie des employeurs engagés dans le commerce interétatique a été confirmée par la Cour suprême des États-Unis, car une telle couverture n'empiétait pas sur la juridiction fédérale mais était autorisée par la loi fédérale.

Le 12 janvier 1942, le décret exécutif n° 9017 a créé le Conseil du travail de guerre pour minimiser les grèves et les lock-out.

13 janvier 1942 Le Conseil de la sécurité sociale accepte de partager les dépenses administratives des organismes d'assistance publique de l'État engagées dans des services de nature exploratoire et organisationnelle à des fins de guerre ou de défense, même si cette activité peut ne pas avoir été directement liée au programme d'assistance sur lequel le employé travaillait normalement.

6 février 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une modification de l'article 403.831 du règlement n° 3 pour permettre à un demandeur d'avoir droit aux prestations d'assurance veuve, si elle est la mère de l'enfant d'un salarié assuré ou si elle était mariée à un salarié par an avant sa mort, sans exiger également qu'elle remplisse les conditions supplémentaires d'"épouse" telles que définies ailleurs dans la loi.

Le 6 février 1942, le président Roosevelt a donné l'ordre à l'Agence fédérale de sécurité de créer les programmes d'indemnités de guerre civile et d'aide à la guerre civile et d'aider les étrangers ennemis (principalement, de les déplacer vers des sites d'internement). L'ordonnance du président a alloué 5 000 000 $ du fonds d'urgence du président à ces fins. Le Conseil de la sécurité sociale s'est vu déléguer cette responsabilité par la FSA.

9 février 1942 Le Conseil de la sécurité sociale s'est vu confier certaines responsabilités dans le programme d'aide aux étrangers ennemis chassés de la côte ouest.

10 février 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a autorisé les organismes d'assistance publique de l'État à communiquer aux conseils de service sélectif les informations relatives à la dépendance obtenues auprès du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants.

26 février 1942 Le Conseil de la sécurité sociale est autorisé à administrer les prestations mensuelles, l'assistance et les services aux civils touchés par l'action ennemie. L'hospitalisation et les soins médicaux sont confiés au Service de santé publique.

3 mars 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a délégué au Bureau de l'assurance vieillesse et survivants la responsabilité d'administrer un système temporaire pour fournir des prestations mensuelles aux personnes à charge résidant dans la zone continentale des États-Unis ou aux civils touchés par une action ennemie se déroulant en dehors de la zone continentale des États-Unis.

11 mars 1942 L'administrateur fédéral de la sécurité autorisa le Conseil de la sécurité sociale à utiliser des fonds pour les paiements d'assistance aux civils nécessiteux évacués d'Hawaï ou d'Alaska.

17 mars 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a statué : (1) que la détermination initiale des allocations de prestations, lorsqu'elle est basée sur une erreur évidente de fait ou de droit, doit être rouverte rétroactivement et les paiements déjà effectués récupérés ou ajustés à moins que le recouvrement ou l'ajustement ne soit annulé en vertu de l'article 204(b) et (2) que la détermination initiale des allocations de prestations, lorsqu'elle n'est pas fondée sur une erreur évidente de fait ou de droit et n'est pas totalement arbitraire ou déraisonnable mais ne représente plus la position du Conseil, doit en tout état de cause être rouverte prospectivement uniquement et ne sera pas rouvert du tout si le bénéficiaire, qui s'est fié à la détermination initiale, serait irrémédiablement endommagé par une telle réouverture.

20 mars 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a certifié les premières prestations de guerre civiles, principalement pour les personnes à charge des travailleurs de Guam et de l'île de Wake.

6 avril 1942 La Cour suprême des États-Unis a confirmé la validité de la disposition "contrôle commun" de la loi sur l'indemnisation du chômage du Mississippi en rejetant l'appel d'un employeur du Mississippi contre une décision de la Cour suprême du Mississippi qui avait jugé un employeur responsable des cotisations au titre de l'assurance chômage de l'État loi sur l'indemnisation parce qu'il avait exercé le contrôle de deux entreprises comptant au total dix salariés.

12 avril 1942 Un accord est entré en vigueur entre les États-Unis et le Canada pour coordonner et intégrer l'assurance-chômage des deux pays afin d'éviter le dédoublement des cotisations et des prestations.

18 avril 1942 La Commission de la main-d'œuvre de guerre a été créée par décret avec l'administrateur fédéral de la sécurité comme président.

28 avril 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé la divulgation d'informations à des fins liées à la guerre par les agences d'assistance publique de l'État sous des garanties appropriées et en tenant compte de leurs propres lois et normes.

Le 29 avril 1942, le Rhode Island est devenu le premier État à promulguer une loi sur l'indemnisation en cas de maladie, prévoyant des prestations de maladie en espèces pour les travailleurs couverts par la loi sur l'indemnisation du chômage de l'État.

Le 5 mai 1942, Arthur J. Altmeyer, président du Conseil de la sécurité sociale, est nommé directeur exécutif de la Commission de la main-d'œuvre de guerre. Il a continué ses fonctions au Conseil de la sécurité sociale.

16 mai 1942 L'administration des coopératives de crédit fédérales a été transférée par décret présidentiel de la Farm Credit Administration à la Federal Deposit Insurance Corporation.

22 mai 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a modifié l'article 403.202 ou le règlement n° 3 pour déterminer les droits aux prestations d'assurance vieillesse et survivants, chaque trimestre pour lequel une personne recevait un salaire d'au moins 50 $ dans un emploi couvert serait compté aux fins de déterminer le statut « actuellement assuré », nonobstant la limite de 3 000 $.

1er juin 1942 Le bureau central du Bureau of Old-Age and Survivors Insurance déménage de Washington, DC, à Baltimore, Maryland. . Un Bureau du personnel du Bureau a été créé comme un incident à la décentralisation en temps de guerre du Bureau à Baltimore.

5 juin 1942 Dans les cas impliquant une question de couverture en vertu de la Loi sur la retraite des chemins de fer ou du programme d'assurance-vieillesse et survivants, le Conseil de la sécurité sociale a décidé de verser des prestations mensuelles d'assurance-vieillesse et survivants à moins que le Conseil de retraite des chemins de fer ne fasse un paiement sur la base du même dossier de salaire. Des paiements forfaitaires ne seraient versés que si le Railroad Retirement Board n'effectuait pas un tel paiement.

23 juin 1942 La Loi sur les allocations aux personnes à charge des militaires de 1942 a été approuvée. Il prévoyait des allocations familiales pour les personnes à charge des hommes enrôlés de l'armée, de la marine, du corps des marines et des garde-côtes.

26 juin 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a accepté une demande du département du Trésor de déplacer la date de paiement des chèques de sécurité sociale du premier du mois au cinquième. Il s'agissait d'une action de mobilisation de guerre conçue pour réduire les demandes du gouvernement sur le système de la Réserve fédérale à un moment où il essayait de faire face à de nombreuses nouvelles demandes de paiements liés à la guerre.

1er juillet 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a autorisé une assistance continue, si nécessaire, sur une base mensuelle, pour les personnes recevant une aide temporaire au titre de l'assistance civile temporaire et des allocations ennemi-étranger.

1er juillet 1942 Le Bureau of Old-Age and Survivors Insurance a ouvert un bureau régional à New York.

3 juillet 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une formule qui imputerait aux programmes autres que ceux des titres I, IV et X de la loi sur la sécurité sociale la partie des coûts du système de mérite engagés pour la tenue d'examens, l'établissement et la tenue de registres éligibles et certifier des personnes à partir de ces registres qui était attribuable à des employés travaillant à temps plein sur de tels programmes.

14 juillet 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une interprétation des conditions de résidence dans le cadre des programmes d'assistance publique indiquant que la loi sur la sécurité sociale ne faisait référence qu'à la résidence, et non à l'établissement ou au domicile, dans la mesure où ces conditions sont plus restrictives que la résidence. Le Conseil a décidé qu'un État ne peut pas mettre fin à l'assistance parce qu'un bénéficiaire était temporairement absent d'un État ou parce qu'un bénéficiaire s'est déplacé d'une localité à une autre à l'intérieur d'un État.

24 juillet 1942 Le premier bureau extérieur de la War Manpower Commission ouvre ses portes à Baltimore, une zone critique pour l'approvisionnement en main-d'œuvre.

1er août 1942 Le Bureau of Old-Age and Survivors Insurance a ouvert un bureau régional à Chicago, Illinois.

Le 1er août 1942, Oscar C. Pogge est nommé directeur du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants.

28 août 1942 Des subventions d'urgence aux États ont été autorisées pour des programmes de garderie pour les enfants de mères qui travaillent dans le cadre de plans approuvés par le Children's Bureau et le Office of Education, administrés par la Works Projects Administration.

Le 1er septembre 1942 Le Bureau of Old-Age and Survivors Insurance a ouvert des bureaux régionaux à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, et à San Francisco, en Californie. Le Conseil de la sécurité sociale a ordonné le transfert du bureau régional de la région VII de Birmingham, Alabama, à Atlanta, Géorgie, à compter du 1er octobre 1942, il a également autorisé le transfert de l'État de l'Arizona de la région XI à la région XII.

4 septembre 1942 Un comité de la politique des femmes est créé pour aider la Commission de la main-d'œuvre de guerre.

10 septembre 1942 La Conférence interaméricaine de la sécurité sociale s'ouvre à Santiago, au Chili, sous les auspices du gouvernement chilien, avec le président du Conseil de la sécurité sociale, Arthur J. Altmeyer, comme président de la délégation des États-Unis. Un Comité interaméricain permanent de la sécurité sociale a été créé.

17 septembre 1942 Le président de la War Manpower Commission annonce la nomination de trois nouveaux directeurs régionaux. L'ancien directeur régional de la Région II du Conseil de la sécurité sociale a été nommé directeur régional de la Commission pour la région analogue, l'État de New York. Les deux autres directeurs ont été nommés pour la région I--Nouvelle-Angleterre, et la région X--Texas, Nouveau-Mexique et Louisiane.

17 septembre 1942 Le Service de l'emploi des États-Unis, la National Youth Administration, le service de formation par apprentissage et le service de formation au sein de l'industrie ont été transférés à la War Manpower Commission, par décret, consolidant ainsi toute autorité sur l'emploi et la formation professionnelle au sein de la Commission.

Septembre 1942 Le siège de la Région VII est déplacé de Birmingham à Atlanta pour coïncider avec le siège de la War Manpower Commission. En outre, l'Arizona a été transféré de la région XI à la région XII.

Le 3 octobre 1942, le décret exécutif n° 9250 confiait l'administration du programme de stabilisation des salaires au War Labour Board.

Le 5 octobre 1942, le président Roosevelt étend les programmes de prestations de guerre civiles pour inclure la défense civile et les travailleurs connexes résidant aux États-Unis.

9 octobre 1942 Le président a demandé au Congrès d'établir au sein de l'Agence fédérale de sécurité un service de réadaptation unique en tant qu'autorité centrale chargée de coordonner et d'étendre les services étatiques et fédéraux de réadaptation des civils et du personnel militaire.

Le 15 octobre 1942, l'Arkansas a inauguré un plan de services aux enfants de mères qui travaillent. (Au 31 décembre, des programmes similaires étaient en cours dans sept autres États.

21 octobre 1942 Le Revenue Act de 1942 a reporté l'augmentation du taux de cotisation prévue pour 1943 en vertu de la Federal Insurance Contributions Act (le taux a été gelé à un pour cent jusqu'en 1943).

5 novembre 1942 Conformément à la demande du Président, l'Administrateur fédéral de la sécurité a autorisé le Conseil de la sécurité sociale (1) à verser des prestations d'invalidité aux civils qui avaient été blessés dans l'exercice de certaines activités de défense civile ou qui avaient subi des blessures à la suite de action ennemie survenue après le 6 décembre 1941 (des prestations de survivant devaient être versées aux survivants de ces travailleurs de la défense et d'autres civils qui sont morts de ces blessures), et (2) pour étendre le programme temporaire d'aide aux civils pendant la guerre.

25 novembre 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé les recommandations suivantes pour le traitement des revenus des allocataires salariés : Que les Etats soient encouragés (1) à déterminer, sur une base raisonnable, le montant minimum que tout allocataire de l'assistance publique qui est un bénéficiaire effectif ou le travailleur potentiel peut être considéré comme devant couvrir les dépenses liées à l'emploi (2) pour inclure le montant ainsi déterminé dans les exigences de tous les travailleurs employés ou potentiels qui sont bénéficiaires de l'aide publique et (3) pour prendre des dispositions supplémentaires pour les besoins liés à l'emploi qui peut dépasser le minimum.

1er décembre 1942 Le Service de l'emploi des États-Unis a été transféré à la War Manpower Commission

Le 1er décembre 1942, le rapport de Sir William Beveridge, « Assurance sociale et services connexes », a été soumis au Parlement le 1er décembre 1942.Il demandait: (1) un régime d'assurance sociale globale pour les prestations en espèces (2) un régime général d'allocations pour enfants à la fois lorsque le parent responsable percevait un revenu et lorsqu'il ne percevait pas de revenu et (3) un programme complet de soins médicaux de toutes sortes pour tous.

Le 2 décembre 1942, la loi publique n° 784 a été promulguée qui a codifié et modifié les programmes d'indemnités de guerre pour les civils.

Le 4 décembre 1942, le président Roosevelt ordonna la liquidation de la W.P.A. et la fin des opérations du projet avant le 1er février 1943, ou dès que possible par la suite.

Le 7 décembre 1942, Arthur J. Altmeyer a démissionné de son poste de directeur exécutif de la War Manpower Commission et a assumé le poste de membre représentant l'Agence fédérale de sécurité.

18 décembre 1942 Le Conseil de la sécurité sociale a modifié l'article 403.711(a) et (b) du Règlement n° 3 pour autoriser les arbitres du Conseil d'appel à prolonger le délai dans lequel une demande d'audience pouvait être déposée et à autoriser les arbitres à réviser leurs propres décisions lorsqu'il apparaissait clairement qu'il y avait une erreur de fait ou de droit dans une décision ou qu'une décision avait été obtenue par fraude ou fausse déclaration.

7 janvier 1943 Un monde d'après-guerre qui fournirait "une assurance contre les maux de tous les risques économiques majeurs - une assurance qui s'étendra du berceau à la tombe" a été envisagé par le président Roosevelt dans son message sur l'état de l'Union, comme l'un des deux grands objectifs au-delà de la victoire de la guerre.

10 mars 1943 Une proposition de couverture de sécurité sociale pour les forces armées et pour un système complet de sécurité sociale d'après-guerre a été envoyée au Congrès par le président Roosevelt.

26 mars 1943 La première prestation d'invalidité dans le cadre du Programme d'indemnités de guerre civiles a été versée à un travailleur civil de la défense.

18 janvier 1943 La Cour suprême, confirmant la condamnation de l'American Medical Association et de la District of Columbia Medical Society pour violation de la loi antitrust Sherman, a déclaré qu'une entreprise coopérative organisée pour fournir des services médicaux à ses membres est engagée dans des affaires ou du commerce et que les organismes professionnels peuvent être poursuivis pour entrave à de telles activités.

Le 19 janvier 1943, la loi mexicaine sur l'assurance sociale est promulguée. Elle autorisa un programme d'assurance obligatoire contre les risques d'accidents du travail et de maladies professionnelles, maladie, maternité, invalidité, vieillesse et décès pour tous les travailleurs employés dans l'industrie minière, les transports et le commerce, et leurs ayants droit. Les travailleurs non couverts peuvent s'assurer sur une base volontaire, et tous les travailleurs peuvent cotiser à une assurance complémentaire.

20 janvier 1943 En Uruguay, la couverture d'assurance contre les risques de vieillesse, de chômage, d'invalidité et de décès du salarié est étendue à tous les travailleurs agricoles, y compris les employeurs.

1er mars 1943 Une décision a été rendue selon laquelle une entreprise ordonnée par le National Labor Relations Board de réintégrer les employés avec arriéré de salaire ne pouvait pas déduire les allocations de chômage reçues par les employés pendant qu'ils étaient inactifs.

10 mars 1943 Une proposition de couverture de sécurité sociale pour les forces armées et d'un système complet de sécurité sociale d'après-guerre est envoyée au Congrès par le président Roosevelt.

16 mars 1943 Deux propositions détaillées pour la sécurité sociale au Canada ont été soumises à un comité spécial de la Chambre des communes par Ian McKenzie, ministre des Pensions. Le premier était un projet de mesure visant à fournir un système national obligatoire d'assurance maladie, l'autre, un rapport sur un système complet de sécurité sociale pour assurer un revenu minimum standard à chaque famille.

18 mars 1943 Un programme de soins médicaux et hospitaliers pour les épouses et les nourrissons des hommes enrôlés dans les quatre grades les plus bas des forces armées a été autorisé à être administré par le Bureau de l'enfance, par le biais de subventions fédérales aux départements de santé des États.

20 mars 1943 Une loi du Commonwealth instituant un fonds national de bien-être est sanctionnée en Australie. La loi prévoyait que les fonds du fonds soient utilisés pour les services de santé, les allocations de chômage ou de maladie, les allocations familiales ou d'autres services sociaux, y compris les allocations de maternité et les indemnités funéraires pour les retraités.

24 mars 1943 Une loi a été adoptée pour permettre à la War Shipping Administration, en tant qu'employeur des marins servant sur des navires appartenant ou affrétés aux États-Unis, de payer l'impôt sur les salaires de l'employeur pour les prestations de vieillesse sans tenir compte de la limite de 3 000 $ imposée à le montant des salaires soumis à cet impôt.

26 mars 1943 La première prestation d'invalidité dans le cadre du Programme d'indemnités de guerre civiles a été versée à un travailleur civil de la défense.

29 avril 1943 Le Bureau des services de défense, de santé et de bien-être a été aboli par le décret exécutif n° 9338. Ses fonctions, devoirs et pouvoirs ont été transférés à l'Agence fédérale de sécurité. En vertu de cet arrêté, l'administrateur fédéral de la sécurité a créé au sein de son bureau un bureau des services de guerre communautaires et un comité de la condition physique.

Le 24 mai 1943, Oscar C. Pogge a démissionné de son poste de directeur du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants, lorsque John J. Corson a été reconduit dans ses fonctions.

3 juin 1943 Le premier projet de loi "Wagner-Murray-Dingell" est présenté. Le projet de loi prévoyait des changements majeurs dans la loi sur la sécurité sociale, y compris les prestations d'invalidité, et la création d'un programme national d'assurance maladie obligatoire pour tous. Le programme aurait dû être financé par une taxe sur les salaires. Le Congrès n'a pris aucune décision sur la proposition.

9 juin 1943 Adoption d'une loi autorisant les États à continuer de verser aux bénéficiaires de l'assistance vieillesse le taux payé en juillet 1943, sans tenir compte de toute augmentation des ressources provenant des salaires gagnés dans l'emploi agricole.

9 juin 1943 L'American Medical Association a créé le Council on Medical Services and Public Relations pour étudier les aspects économiques de la santé à l'échelle nationale et pour développer des plans alternatifs aux plans d'assurance maladie obligatoires introduits au Congrès.

30 juin 1943 Avec liquidation des projets de la W.P.A. et programme de travail des étudiants de l'Administration nationale de la jeunesse, Participation financière fédérale à l'aide publique limitée à l'aide publique en vertu de la loi sur la sécurité sociale.

5 juillet 1943 Renouvellement du mandat de Mme Ellen S. Woodward du Mississippi en tant que membre du Conseil de la sécurité sociale confirmée par le Sénat pour le mandat expirant le 13 août 1949.

6 juillet 1943 Des modifications à la loi sur la réadaptation professionnelle ont créé le Bureau de la réadaptation professionnelle au sein de l'Agence fédérale de sécurité.

6 juillet 1943 Le programme existant de réadaptation professionnelle a été considérablement élargi pour inclure le fonctionnement selon les principes de l'État approuvés par l'administrateur fédéral de la sécurité. Les subventions fédérales aux États devaient couvrir tous les coûts administratifs, les coûts de tous les services pour les civils invalides de guerre et la moitié des coûts des services aux autres civils.

8 juillet 1943 Règlement émis par le Département du Trésor pour un traitement fiscal préférentiel des retraites des employés, des primes en actions et des fiducies de participation aux bénéfices, à condition que les plans qui différencient les employés au-dessus et en dessous d'un niveau de revenu donné soient intégrés à la sécurité sociale système pour éviter des avantages disproportionnés aux employés les mieux rémunérés.

12 juillet 1943 Une décision du Conseil de la sécurité sociale a été rendue qui stipulait : lorsqu'une agence d'État fonctionnait selon un système de mérite de l'État établi par une loi, les sommes affectées en vertu de la Loi sur la sécurité sociale pour les subventions aux États pour l'exercice 1943-1944 pouvaient ne pas être retenu par le Conseil de sécurité sociale pour le Bureau de l'enfance parce que ces agences désapprouvaient le personnel de l'agence d'État, la manière de leur sélection ou leurs taux de rémunération.

25 juillet 1943 Une nouvelle loi est entrée en vigueur en Equateur rendant l'assurance sociale obligatoire pour tous les employés publics et privés. Les risques couverts comprenaient la maladie, la maternité, l'invalidité, la survie, la vieillesse, les accidents du travail et les maladies professionnelles.

4 septembre 1943 La création d'un bureau de réadaptation professionnelle au sein de l'Agence fédérale de sécurité est annoncée.

13 septembre 1943 Hugh F. McKenna est nommé directeur adjoint de la Division des opérations sur le terrain, Bureau de l'assurance vieillesse et survivants.

Le 1er octobre 1943, les régions II et III du Conseil de la sécurité sociale ont été regroupées à New York. Cette action s'inscrivait dans le cadre des efforts déployés par le Conseil de la sécurité sociale pour réaliser toutes les économies possibles sur les coûts administratifs.

25 octobre 1943 Le président du Conseil de la sécurité sociale a exposé les principes et les politiques à considérer pour inclure les militaires dans l'assurance vieillesse et survivants et établir un système d'allocations de chômage de démobilisation.

9 novembre 1943 Un accord établissant l'Administration des Nations Unies pour les secours et la réhabilitation a été signé par 44 représentants des Nations Unies et d'autres nations affiliées.

Le 22 novembre 1943, les agences fédérales ont reçu l'ordre d'utiliser les numéros de compte de la sécurité sociale pour identifier les employés du gouvernement chaque fois qu'elles ont établi un nouveau système permanent d'identification numérique des employés. (Ordonnance exécutive n° 9397.)

Le 22 décembre 1943, le Congrès a reporté de 60 jours l'augmentation des cotisations fédérales d'assurance prévue pour le 1er janvier 1944.

1er janvier 1944 La loi mexicaine sur l'assurance sociale est entrée en vigueur dans le District fédéral. Elle a établi un système d'assurance obligatoire couvrant les risques d'accident du travail et de maladie professionnelle, maladie et maternité, invalidité, vieillesse et décès, ainsi que des prestations l'assurance de certains groupes non inclus dans le régime obligatoire.

Le 11 janvier 1944, le président Roosevelt a décrit dans son message sur l'état de l'Union, une « déclaration des droits économiques », qui comprenait « le droit à des soins médicaux adéquats et la possibilité d'atteindre et de jouir d'une bonne santé ». Cependant, il n'a fait aucune proposition ultérieure. pour l'assurance maladie.

19 janvier 1944 L'Office de la sécurité sociale, dans sa Huitième rapport annuel au Congrès, a spécifiquement demandé que le programme national d'assurance maladie obligatoire soit intégré au système de sécurité sociale.

14 février 1944 Un amendement au titre I de la loi sur la sécurité sociale prévoyait que les États pouvaient continuer à verser, avec la participation fédérale, l'assistance vieillesse au taux de juillet 1943 sans considérer les revenus supplémentaires tirés par les allocataires effectuant des travaux agricoles dans le cadre de leurs ressources pour déterminer les besoins.

17 février 1944 Un livre blanc du gouvernement sur le National Health Service recommandait un programme de santé complet pour la Grande-Bretagne, comprenant des services de médecins généralistes, de spécialistes, d'hôpitaux et de cliniques, afin de fournir tous les conseils médicaux, traitements et soins requis par la population britannique.

23 février 1944 Un programme d'allocations familiales sur une base non contributive est lancé en Irlande.

24 février 1944 Une administration de reconversion et de réemploi est établie au Bureau de la mobilisation de guerre.

25 février 1944 La loi sur le revenu de 1943 a prolongé tout au long de 1944 le report de l'augmentation prévue des taux de cotisation au programme d'assurance-vieillesse et survivants. Le titre II de la loi sur la sécurité sociale a été modifié pour autoriser l'affectation des recettes générales au fonds fiduciaire de tout montant supplémentaire nécessaire au financement des prestations. (Ceci, l'amendement Vandenberg-Murray, était en vigueur jusqu'en 1950.)

1er avril 1944 Les pensions étaient autorisées pour tous les enfants physiquement ou mentalement démunis d'anciens combattants décédés, quel que soit l'âge de l'enfant à la date du dépôt de la demande ou au moment du décès de l'ancien combattant, à condition que l'enfant soit invalide à l'âge de 16 ans et que le l'invalidité s'est poursuivie jusqu'à la date de la demande.

4 avril 1944 La loi sur l'exclusion des équipages des navires de guerre étrangers est approuvée (P.L. 17, 78th Congress). Il a modifié le titre II de la loi sur la sécurité sociale, prévoyant une couverture pour les officiers et les membres d'équipage qui étaient employés au nom des États-Unis par l'intermédiaire de la War Shipping Administration.

5 avril 1944 Le tribunal de district des États-Unis, district oriental du Michigan, a jugé que l'argent versé à une veuve, après le décès de son mari salarié, en vertu d'un arriéré de salaire par le Conseil national des relations du travail entré après le décès du salarié décès, ne constituait pas un salaire au sens de la loi initiale sur la sécurité sociale, car il ne s'agissait pas d'une rémunération pour un emploi.

Le 13 avril 1944, Elizabeth A. Mulholland a assumé le poste de directrice du personnel du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants.

24 avril 1944 En statuant que les vendeurs de journaux sont des employés au sens du National Labor Relations Act, la Cour suprême des États-Unis a déclaré que le sens de "employé" tel qu'il est utilisé dans la loi doit, dans des situations douteuses, être déterminé largement par des faits économiques sous-jacents plutôt que techniquement et exclusivement par des classifications juridiques préalablement établies. Si la Cour décidait que le résultat de l'application en bloc des conceptions traditionnelles de la common law comme contrôlant exclusivement les limitations de la portée de l'effectivité des lois serait difficilement compatible avec les termes et les objectifs généraux de la loi.

11 mai 1944 Un amendement au Règlement sur les anciens combattants numéro I (a) a autorisé que le statut ouvrant droit à pension existait pour les personnes et les personnes à charge des personnes qui ont contracté une invalidité ou un décès dans l'exercice de leurs fonctions avant l'intronisation définitive ou l'acceptation pour le service militaire ou naval actif au cours de la période de Le 27 août 1940 se poursuivra jusqu'à la fin de la guerre.

Le 22 mai 1944, Oscar C. Pogge est nommé directeur du Bureau de l'assurance vieillesse et survivants, en remplacement de John J. Corson.

26 mai 1944 Un livre blanc du gouvernement britannique sur la politique de l'emploi décrit un programme visant à maintenir un niveau élevé et stable d'emploi d'après-guerre grâce au maintien des dépenses totales pour les biens et services, la stabilité des prix et des salaires, et la mobilité de la main-d'œuvre entre les professions et les localités.

27 mai 1944 Les dispositions relatives aux pensions pour les veuves et les enfants des anciens combattants de la Première Guerre mondiale, qui avaient une invalidité liée au service au moment de leur décès, ont été étendues aux veuves et aux enfants des anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et aux pensions ou indemnités de service. le handicap lié a augmenté de 15 pour cent pour la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et certains cas en temps de paix.

Le 29 mai 1944, le Michigan a ajouté une disposition pour les allocations aux personnes à charge à sa loi sur l'assurance-chômage de l'État, seule une autre juridiction (D.C.) avait inclus une telle disposition dans sa loi d'origine.

7 juin 1944 La Cour d'appel du huitième circuit a statué qu'un bénéficiaire qui était membre du comité exécutif d'une société était un employé et que ses prestations étaient soumises à des déductions lorsque son salaire dépassait 14,99 $ par mois.

22 juin 1944 Le G.I. La Déclaration des droits, la Loi de réajustement des militaires de 1944, a été approuvée. Il comprenait des dispositions pour des allocations d'éducation et de formation, des services de placement spéciaux et des allocations de réajustement pendant que l'ancien combattant cherchait un emploi.

27 juin 1944 Le Conseil de la sécurité sociale a révisé sa politique en ce qui concerne la réouverture des déterminations des allocations de prestations et a limité les conditions dans lesquelles les déterminations favorables pouvaient être réouvertes et corrigées rétroactivement.

Le 1er juillet 1944, le titre VI de la loi sur la sécurité sociale a été abrogé par la loi sur les services de santé publique, qui a également élargi les programmes de santé publique fédéraux-étatiques et a augmenté le montant annuel des subventions pour les services de santé publique.

Le 1er août 1944, le Canada a promulgué la Loi sur les allocations familiales de 1944. La loi, entrée en vigueur le 1er juillet 1945, prévoyait des allocations familiales pour tous les enfants à charge de moins de 17 ans, à payer sur les recettes générales et sans condition de ressources. Il s'agissait de la première des propositions globales de sécurité sociale pour un programme étendu à être mis en place.

14 août 1944 Un million de prestations d'assurance-vieillesse étaient en vigueur.

25 septembre 1944 Le gouvernement britannique publie un livre blanc sur l'assurance sociale. Le programme, qui représentait les recommandations du gouvernement pour mettre en œuvre la plupart des propositions énoncées dans le plan Beveridge, étendrait la portée du système existant en augmentant tous les types de prestations existants et en couvrant obligatoirement l'ensemble de la population. Le gouvernement propose un programme complet d'assurance sociale, complété par des allocations familiales, et un système connexe pour couvrir les risques d'invalidité et de décès par accident du travail.

3 octobre 1944 Le War Mobilization and Reconversion Act de 1944 a modifié le Social Security Act en créant un compte de chômage fédéral dans le Fonds fiduciaire de chômage et a ajouté le titre XII, prévoyant des avances aux fonds de chômage de l'État lorsque les fonds approchaient de l'insolvabilité.

Le 9 octobre 1944, le programme vénézuélien d'assurance maladie, maternité et accidents du travail est entré en vigueur.

31 octobre 1944 Le Conseil de la sécurité sociale a autorisé le recalcul du salaire mensuel moyen après arbitrage, à la demande d'un bénéficiaire principal, pour inclure les salaires supplémentaires pour les services rendus postérieurement à l'attribution initiale.

14 novembre 1944 Le Ministry of the National Insurance Act, 1944, est devenu loi en Grande-Bretagne. Elle prévoyait le transfert à un ministre de l'assurance nationale des « fonctions du ministre de la santé et du secrétaire d'État en matière d'assurance maladie nationale, de pensions de vieillesse, de veuves, d'orphelins et de vieillesse contributifs et pensions du ministre du Travail et du Service national en matière d'assurance-chômage et d'assistance-chômage et les fonctions du secrétaire d'État en matière d'indemnisation des accidents du travail.

22 novembre 1944 En Argentine, une loi a été adoptée instituant une assurance vieillesse, invalidité et survivants pour les employés de commerce.

16 décembre 1944 Les taux de cotisation à l'assurance-vieillesse et survivants ont été gelés pour 1945 à un pour cent chacun pour les employeurs et les employés.

28 décembre 1944 Un arrêté législatif belge améliore le système d'assurance sociale existant et instaure un système d'assurance maladie et invalidité obligatoire, qui entrera pleinement en vigueur le 1er avril 1945.

Le 6 janvier 1945, le président Roosevelt, dans son message sur l'état de l'Union, a de nouveau fait référence au droit à « de bons soins médicaux », mais n'a fait aucune recommandation spécifique.

16 janvier 1945 Le Bureau of Old-Age and Survivors Insurance a ouvert le bureau de Wilkes-Barre, en Pennsylvanie.

13 février 1945 La Grèce initie un fonds expérimental d'assurance-chômage pour les salariés et les salariés de l'industrie.

26 mars 1945 Le comité des voies et moyens de la Chambre vota des fonds pour une étude de la loi sur la sécurité sociale, avec une référence particulière à l'assurance-vieillesse et survivants et aux problèmes connexes de couverture, de prestations et d'impôts. Le comité des voies et moyens a nommé un personnel technique dans le but de développer des informations en vue d'une révision de la loi sur la sécurité sociale.

28 mars 1945 Un projet de loi de crédits de carence signé par le président comprenait l'amendement de cas, qui prévoyait que certains salaires versés aux bénéficiaires de pensions de vieillesse ne devaient pas être déduits de leur allocation, afin de leur permettre de s'engager dans des soins infirmiers à temps partiel.

25 avril 1945 Un décret gouvernemental réglementant l'application de l'assurance sociale au Paraguay a été modifié pour étendre les services médicaux, chirurgicaux, pharmaceutiques et hospitaliers, y compris les soins médicaux avant, pendant et après l'accouchement, aux familles des personnes assurées.

30 avril 1945 Le règlement n° 3 du Conseil de la sécurité sociale a été modifié pour permettre à un bénéficiaire d'assurance primaire de faire recalculer ses prestations pour inclure les salaires qui lui ont été versés pendant et après le trimestre auquel il a eu droit.

7 mai 1945 La loi organique des services sociaux est adoptée au Brésil. Il était destiné à fournir à toutes les personnes dans le pays, à l'exception des fonctionnaires et des membres des forces armées, tous les services essentiels d'assurance sociale et d'assistance.

Le 28 mai 1945, le président Truman a appelé le Congrès à élargir la couverture de l'indemnisation du chômage pour inclure les employés fédéraux, les travailleurs maritimes et d'autres travailleurs, leurs prestations devant être financées par le gouvernement fédéral mais administrées par les États. En outre, il a recommandé que le Congrès complète, sur les fonds fédéraux, les prestations existantes jusqu'à un maximum d'au moins 25 $ pour un demandeur ayant des personnes à charge, et jusqu'à 26 semaines pour les travailleurs restés au chômage.

15 juin 1945 Le versement d'allocations en espèces aux familles britanniques "au profit de toute la famille" est assuré par la promulgation de la loi sur les allocations familiales.

30 juin 1945 Un décret présidentiel, entré en vigueur le 1er janvier 1946, a institué l'assurance sociale obligatoire en Colombie pour les employés et les salariés du secteur public.

1er juillet 1945 La journée de travail des employés de la Sécurité sociale est réduite à 44 heures, 8 heures par jour et 4 heures supplémentaires le samedi.

1er juillet 1945 La loi sur les prestations de chômage et de maladie est entrée en vigueur en Australie.

3 juillet 1945 Le Labour-Federal Security Appropriation Act, 1946, prévoyait que la compétence sur les services de l'emploi devait être rendue aux États dans les trois mois suivant la cessation des hostilités.

18 juillet 1945 Le Sénat a confirmé le renouvellement du mandat d'Arthur J. Altmeyer en tant que président du Conseil de la sécurité sociale pour un mandat de six ans expirant le 13 août 1951.

19 juillet 1945 Le maire de Berlin annonce un nouveau système d'assurance sociale pour les habitants de Berlin avec une protection contre les risques de vieillesse, d'invalidité et de chômage et une assurance hospitalisation et des médicaments gratuits pour les assurés. L'employeur et l'employé contribueraient tous les deux à dix pour cent des revenus de l'employé au fonds d'assurance de la ville.

1er août 1945 Une résolution (SJ Res. 89) recommandant la formation d'une organisation internationale de la santé a été présentée par les sénateurs Pepper, Ball, Capper, Murray, Smith et Wagner.

8 août 1945 Un projet de loi est signé autorisant les agences fédérales à fournir des services médicaux et dentaires mineurs aux employés.

5 septembre 1945 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé une proposition visant à mettre fin, le 30 juin 1946, au programme d'aide aux étrangers ennemis et autres restreints par l'action gouvernementale.

Le 6 septembre 1945, le président Truman, dans un message spécial au Congrès, a proposé une Déclaration des droits économiques contenant certains droits qui devaient être assurés à chaque citoyen américain, y compris les objectifs de santé de la nation.

14 septembre 1945 Paul McNutt, l'administrateur de l'Agence fédérale de sécurité, part pour devenir haut-commissaire des Philippines.

19 septembre 1945 La Commission de la main-d'œuvre de guerre a été supprimée et toutes ses fonctions ont été transférées au ministère du Travail. Cela comprenait le Service de l'emploi des États-Unis.

20 septembre 1945 Les règlements sur les anciens combattants ont été modifiés afin d'augmenter les taux de pension pour certaines invalidités liées au service, généralement à parité avec les taux payables pour des invalidités similaires en vertu de la Loi sur les anciens combattants de la Première Guerre mondiale, 1924, telle que modifiée.

2 octobre 1945 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé des modifications au règlement n° 3, prolongeant la période de dépôt de la preuve de la dépendance des parents en vertu de l'article 202 (f), pour le dépôt d'une demande de paiement forfaitaire en cas de décès en vertu de l'article 202 (g), et pour engager une procédure d'écart de salaire en vertu de l'article 205 (c) dans certains types de cas dans lesquels le salarié ou le demandeur était un militaire.

11 octobre 1945 Watson B. Miller a été confirmé par le Sénat pour succéder à Paul V. McNutt en tant qu'administrateur fédéral de la sécurité. M. Miller était administrateur adjoint depuis le début de 1941.

16 octobre 1945 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé la création d'un bureau régional à Kansas City et a accepté de recommander la redistribution du territoire du bureau régional, ce qui nécessiterait de changer l'emplacement du bureau de la Nouvelle-Orléans.

23 octobre 1945 L'Internal Revenue Code et la Social Security Act ont été modifiés pour étendre la couverture à tous les employés de la Bonneville Power Administration qui n'étaient pas couverts par la Federal Civil Service Retirement Act et n'avaient aucune protection de retraite.

29 octobre 1945 Le gouvernement militaire américain annonce le rétablissement d'un vaste programme d'assurance sociale en Allemagne de l'Ouest.

8 novembre 1945 Les taux de cotisation du Bureau de l'assurance-vieillesse et survivants ont été gelés pour 1946 à un pour cent chacun pour les employeurs et les employés.

13 novembre 1945 La Cour suprême des États-Unis a statué que le Better Business Bureau (D.C.) n'était pas exonéré du paiement des taxes de sécurité sociale.

19 novembre 1945 Dans un message spécial au Congrès, le président Truman a proposé un plan d'assurance médicale complet et prépayé pour tous via le système de sécurité sociale. Le plan aurait couvert les médecins, les hôpitaux, les soins infirmiers, les laboratoires et les services dentaires pour les personnes couvertes par le programme de sécurité sociale, il aurait également fourni des prestations financées par les recettes fédérales aux personnes dans le besoin. Un projet de loi Wagner-Murray-Dingell révisé prévoyant l'assurance-maladie nationale a été immédiatement présenté.

21 décembre 1945 Le Civil Service Retirement Act de 1930, tel qu'amendé, a été modifié pour accorder un crédit de retraite, en calculant la durée de service, aux personnes qui ont quitté le service public pour entrer dans les forces armées des États-Unis.

29 décembre 1945 La Loi sur l'exclusion des organisations internationales a étendu certains privilèges, exemptions et immunités aux organisations internationales ainsi qu'à leurs dirigeants et employés. La loi a modifié le titre II de la loi sur la sécurité sociale.

Le 31 décembre 1945, le décret exécutif n° 9672 a mis fin au Conseil national du travail de guerre.

1946 Le Comité pour la santé de la nation est organisé pour promouvoir l'adoption du projet de loi Wagner-Murray-Dingell.

1946 Le Health Insurance Council a été formé par huit associations professionnelles dans le domaine de l'assurance pour servir d'agence de liaison entre les dispensateurs de services de santé, tels que les médecins et les hôpitaux, et les assureurs.

1946 L'Association of Medical Care Plans, avec le Blue Shield comme emblème, est créée en tant qu'agence nationale de coordination pour les régimes d'assurance-maladie parrainés par les médecins.

17 janvier 1946 Le personnel technique de la sécurité sociale du comité des voies et moyens de la Chambre a présenté son rapport (Problèmes de sécurité sociale) sur les modifications nécessaires de la loi sur la sécurité sociale. Les résultats de cette étude du personnel ont été incorporés dans un document généralement appelé le rapport Calhoun.

20 février 1946 La loi sur l'emploi de 1946 (plus tard appelée loi sur le plein emploi) a été promulguée "pour déclarer une politique nationale continue sur l'emploi, la production et le pouvoir d'achat".

25 février 1946 La Cour suprême des États-Unis a statué que les arriérés de salaire accordés, en vertu de la National Labor Relations Act, à un individu qui était, avant son congédiement, un employé en vertu de la Social Security Act doivent être traités comme des « salaires » en vertu de la loi sur le calcul du salaire de l'individu. prestations d'assurance vieillesse et survivants.

Le 5 mars 1946, la Californie est devenue le deuxième État à adopter une loi prévoyant des prestations de maladie en espèces pour les travailleurs couverts par la loi sur l'assurance-chômage de l'État.

1er avril 1946 Le bureau régional de Kansas City, dont une partie était séparée de la Nouvelle-Orléans, a ouvert ses portes.

3 mai 1946 Le projet de loi Taft-Smith-Ball, S. 2143, autorisant les subventions aux États pour les soins médicaux aux pauvres a été introduit comme alternative au projet de loi d'administration. Le projet de loi a été approuvé par l'American Medical Association. Aucune mesure n'a été prise sur ce projet de loi.

Le 11 juin 1946, le Congrès a adopté l'Administrative Procedures Act (loi sur les procédures administratives) pour prévoir un contrôle judiciaire des actions des agences administratives.

21 juin 1946 Le Conseil économique et social des Nations Unies a créé une Commission sociale permanente.

28 juin 1946 Le Conseil de la sécurité sociale a approuvé le changement du nom des bureaux de l'Alaska et d'Hawaï de « territorial » à « régional » et a désigné l'Alaska comme région XIII et Hawaï comme région XIV.

3 juillet 1946 La loi nationale sur la santé mentale autorisa la création d'un institut national de la santé mentale et augmenta les subventions fédérales aux États pour les services de santé publique, avec un accent particulier sur les problèmes de santé mentale.

16 juillet 1946 Dans le cadre du plan présidentiel de réorganisation n° 2 de 1946, le Conseil de la sécurité sociale a été aboli et ses fonctions transférées à la FSA et l'Administration de la sécurité sociale a été créée pour poursuivre les programmes du Conseil de la sécurité sociale et ceux du Bureau de l'enfance. Le Bureau des enfants (alors au ministère du Travail) a été transféré (à l'exception de ses fonctions de travail des enfants) à l'Agence fédérale de sécurité par le même plan. Le Bureau du Commissaire à la sécurité sociale a été créé et Arthur J. Altmeyer a été nommé à ce poste. George E. Bigge, membre du conseil d'administration, a été nommé directeur des relations fédérales-étatiques à l'Agence fédérale de sécurité. William L. Mitchell est devenu le sous-commissaire de la sécurité sociale. Ellen S. Woodward, le troisième membre du Conseil, a été nommée à la tête des relations inter-agences au sein de l'Agence fédérale de sécurité.

22 juillet 1946 La constitution de l'Organisation mondiale de la santé est signée par les représentants de 61 nations.

31 juillet 1946 Les modifications apportées à la Loi sur la retraite des chemins de fer et à la Loi sur l'assurance-chômage des chemins de fer ont établi des prestations mensuelles de survivant et des prestations de maladie et de maternité pour les employés de l'industrie. La loi sur la sécurité sociale, en effet, a été modifiée par la disposition rendant les salaires dans les chemins de fer applicables aux prestations de survivant dans le cadre du programme d'assurance vieillesse et survivants.

2 août 1946 Le Comité sénatorial des finances a été chargé de faire une étude complète du programme de sécurité sociale et des dispositions pour son extension.

8 août 1946 L'Alien Property Custodian Coverage Act est approuvé. Il a modifié le titre II de la loi sur la sécurité sociale.

10 août 1946 La loi sur la sécurité sociale a été modifiée pour fournir: des prestations mensuelles au titre de l'assurance vieillesse et survivants pour les survivants de certains anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale une couverture aux employés maritimes privés au titre de l'assurance-chômage de l'État des prestations de chômage temporaires aux marins ayant un emploi fédéral en temps de guerre. En outre, la permission a été donnée aux États, avec les cotisations des employés en vertu de leurs lois sur l'assurance-chômage, d'utiliser ces fonds pour les prestations d'assurance-invalidité temporaire, il devait y avoir une plus grande participation fédérale aux paiements d'assistance publique pendant une période déterminée et des subventions plus importantes devaient être fournies pour les mères et la santé et la protection de l'enfance, ainsi que l'extension de ces programmes aux îles Vierges. En outre, le taux de l'impôt sur les salaires a été gelé à 1% pour les employeurs et les employés pour 1947.

13 août 1946 La Loi sur l'arpentage et la construction des hôpitaux est signée. Elle autorisait le Service de santé publique à accorder des subventions aux États pour l'étude de leurs besoins en hôpitaux et centres de santé publique, pour la planification de la construction d'installations supplémentaires et pour l'aide au financement de cette construction. Le programme était connu sous le nom de Hill-Burton, du nom de ses deux principaux partisans.

1er octobre 1946 Les augmentations de la participation financière fédérale aux paiements d'aide publique sont entrées en vigueur.

Le 6 novembre 1946, Arthur J. Altmeyer a été nommé pour un mandat de deux ans en tant que représentant des États-Unis à la Commission sociale des Nations Unies du Conseil social et économique. (La nomination a été confirmée par le Sénat le 17 janvier 1947.)

15 novembre 1946 Les bureaux publics de l'emploi sont rendus à l'administration et au contrôle de l'État, conformément à la législation promulguée le 26 juillet.

Décembre 1946 Le Comité interministériel sur la politique internationale de protection sociale est créé en décembre 1946 par arrêté présidentiel. Le commissaire à la sécurité sociale a été invité à assurer la présidence et le directeur du Bureau de l'assistance publique à la présidence suppléante.

Décembre 1946 Une nouvelle étape dans l'intégration administrative de tous les Bureaux au sein de l'Administration de la sécurité sociale est franchie avec la consolidation des équipes régionales du Bureau de l'enfance avec les bureaux régionaux de l'Administration sur la même base que les autres Bureaux.

1er décembre 1946 Des prestations de maladie en espèces sont devenues payables en Californie.

23 décembre 1946 La Cour suprême des États-Unis a statué qu'une réclamation du gouvernement des États-Unis contre une entreprise pour des impôts de sécurité sociale avait priorité sur une réclamation d'un État pour des cotisations d'assurance-chômage.

26 décembre 1946 Avec l'adoption de la loi 90 sur l'assurance sociale obligatoire, la Colombie s'est jointe aux neuf autres nations sud-américaines pour promulguer une législation de sécurité sociale applicable aux travailleurs du commerce et de l'industrie.

1er janvier 1947 Les subventions aux États pour les services de santé maternelle et infantile et de protection de l'enfance sont entrées en vigueur dans les îles Vierges.

10 février 1947 Le centre de paiement de Birmingham a ouvert ses portes à la suite de la fermeture du bureau de la Nouvelle-Orléans, dont une partie est allée à Kansas City et une partie à Birmingham, en Alabama.

20 février 1947 Arthur J. Altmeyer est élu Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l'Organisation internationale pour les réfugiés.

17 mars 1947 La République dominicaine a instauré un système d'assurance vieillesse, invalidité, maladie et maternité.

Le 19 mai 1947, le président Truman, dans un message spécial sur la santé au Congrès, a de nouveau demandé un programme national de santé obligatoire. Le projet de loi sénatorial 1320 a été présenté par les sénateurs Wagner et Murray. Le projet de loi du sénateur Taft a également été réintroduit.

20 mai 1947 Un comité d'enquête, nommé par l'administrateur fédéral de la sécurité pour étudier les moyens d'améliorer la coordination sur le terrain, soumet son rapport.

Juin 1947 Pour la première fois dans l'histoire du programme, le nombre d'enfants bénéficiaires de l'aide aux enfants à charge dépasse le millionième.

30 juin 1947 Par résolution concurrente, le Congrès rejeta le plan de réorganisation du président n° 2 de 1947, dans lequel il proposait que le Service de l'emploi des États-Unis devienne une unité permanente du ministère du Travail.

30 juin 1947 Approbation d'un projet de loi prolongeant jusqu'au 1er juillet 1949, période pendant laquelle les revenus du travail agricole et des services infirmiers pouvaient être ignorés dans le versement des prestations d'aide à la vieillesse.

Juin 1947 Pour la première fois dans l'histoire du programme, le nombre d'enfants bénéficiaires de l'aide aux enfants à charge dépasse le millionième.

6 juillet 1947 Le peuple suisse approuve par référendum la mise en place d'un système national obligatoire d'assurance vieillesse et survivants.

Le 23 juillet 1947, la résolution 141 du Sénat, remplaçant la résolution 320 du Sénat (2 août 1946) a donné à la commission des finances du Sénat l'autorisation et les crédits pour enquêter sur le programme de sécurité sociale. Le Comité a été autorisé à nommer un Conseil consultatif pour aider et conseiller dans l'étude.

25 juillet 1947 Une loi a été approuvée mettant fin à certains pouvoirs d'urgence et de guerre, y compris des modifications au titre II de la loi sur la sécurité sociale.

30 juillet 1947 En vertu de la loi publique n° 131, certains allocataires âgés pouvaient continuer, jusqu'au 1er juillet 1949, à travailler contre rémunération dans une exploitation agricole ou à soigner des malades sans que ce salaire ne compromette leur allocation d'assistance.

6 août 1947 La loi sur la sécurité sociale a été modifiée pour maintenir les taux de cotisation d'assurance-vieillesse et survivants pour les employeurs et les employés à un pour cent pour 1948 et 1949 et pour programmer des augmentations à 1,5 pour cent chacun pour 1950 et 1951, et à deux pour cent chacun en 1952 et ensuite.

7 août 1947 Le président a opposé son veto à un projet de loi qui aurait exclu de la couverture par les programmes d'assurance des services de la Loi sur la sécurité sociale assurés par les journaux et les vendeurs de magazines.

Le 19 août 1947, Oscar R. Ewing est nommé administrateur fédéral de la sécurité. Il succède à Watson B. Miller, qui devient commissaire à l'immigration et à la naturalisation.

16 septembre 1947 Le commissaire à la sécurité sociale a approuvé des modifications au règlement n° 3 pour indiquer le 25 juillet 1947 comme date de fin de la Seconde Guerre mondiale aux fins du paiement des prestations en vertu de l'article 210 de la loi sur la sécurité sociale, telle que modifiée.

28 septembre 1947 Un Conseil consultatif de dix-sept membres sur la sécurité sociale a été nommé par le Comité sénatorial des finances pour étudier les propositions d'élargissement du programme de sécurité sociale.

Octobre 1947 Lors d'une réunion à Genève, en Suisse, la Conférence internationale sur l'assurance sociale a été rebaptisée Association internationale de la sécurité sociale (AISS).

1er décembre 1947 Le Service de l'emploi des États-Unis a été transféré à la War Manpower Commission, à compter de cette date.

16 décembre 1947 Le Sénat a confirmé la nomination d'Oscar R. Ewing, de New York, à la tête de l'Agence fédérale de sécurité.

28 février 1948 La Loi sur la retraite de la fonction publique a été modifiée pour inclure la protection des survivants des employés fédéraux.

1er mars 1948 Deux attachés sociaux ont été nommés par le Département d'État au personnel de la Réserve du service extérieur pour le service au Caire et à Paris. Parmi leurs fonctions figurait le traitement des questions de sécurité sociale pour les bénéficiaires vivant dans ces deux pays.

Le 5 avril 1948, le président Truman a opposé son veto au H.R. 5052, un projet de loi visant à exclure les vendeurs de journaux et de magazines de la couverture de la sécurité sociale.

8 avril 1948 Le Conseil consultatif de la sécurité sociale de 1947 présente son premier rapport, avec des recommandations sur l'assurance-vieillesse et survivants, à la Commission des finances du Sénat.

Le 13 avril 1948, la législation sur les accidents du travail est devenue applicable à l'échelle nationale, avec la promulgation d'une telle loi par le Mississippi.

20 avril 1948 La loi sur la sécurité sociale a été modifiée pour exclure certains vendeurs de journaux et de magazines de la couverture de l'assurance-vieillesse et survivants et de la loi fédérale sur l'impôt sur le chômage. Le Congrès a adopté cette loi sur le veto du président.

Mai 1948 L'Organisation internationale du Travail crée le Comité d'experts de la sécurité sociale. Le commissaire de l'administration de la sécurité sociale en était membre dès sa création.

Du 1er au 4 mai 1948 L'Assemblée nationale de la santé s'est réunie à Washington, D.C., pour travailler avec l'Agence fédérale de sécurité à l'élaboration d'un plan de santé décennal pour la nation.

8 mai 1948 Le Conseil consultatif de la sécurité sociale présente à la commission des finances du Sénat son deuxième rapport contenant des recommandations pour un système d'assurance couvrant les risques d'invalidité permanente et totale.

Le 15 mai 1948, Porto Rico a adopté une loi prévoyant des prestations d'assurance-chômage pour les travailleurs de l'industrie sucrière.

Mai 1948 L'American Medical Association a lancé une « campagne d'éducation nationale » contre les propositions d'assurance-maladie nationale.

Le 1er juin 1948, le New Jersey a adopté une loi sur l'assurance en espèces liée à l'assurance-chômage, mais autorisant la substitution des régimes de maladie privés à la couverture du régime d'État.

2 juin 1948 La Loi sur la retraite des chemins de fer a été modifiée pour augmenter certaines prestations de retraite et de survivant, et la Loi sur l'assurance-chômage des chemins de fer a été modifiée pour réduire l'impôt des employeurs grâce à un système d'évaluation au mérite.

14 juin 1948 Une résolution commune de la Chambre, numéro 296, a été convenue pour passer outre le veto du président à une mesure visant à maintenir le statu quo sur la couverture de la sécurité sociale en attendant l'action du Congrès.

Le 23 juin 1948, la loi publique 744 est approuvée. Il a augmenté les pensions des chemins de fer de 20 pour cent, tout en réduisant les impôts sur les salaires.

Le 24 juin 1948, la loi publique 757 est approuvée. Il a augmenté certaines prestations payables en vertu de la Loi sur l'indemnisation des débardeurs et des travailleurs portuaires.

30 juin 1948 La Loi d'appropriation pour 1949 a transféré la Division de terrain et les bureaux régionaux de l'Administration de la sécurité sociale au Bureau de l'administration, FSA, à compter du 1er juillet 1948.

Le 1er juillet 1948, la Région VIII de l'Administration de la sécurité sociale, dont le siège est à Minneapolis, est supprimée. La supervision de la zone a été reprise par les bureaux de Chicago et de Kansas City. L'État du Minnesota a été transféré à la Région dont le siège est à Chicago - la nouvelle Région V. La supervision des États du Dakota du Nord, du Dakota du Sud, du Nebraska et de l'Iowa a été transférée à la Région dont le siège est à Kansas City. Ces derniers États, avec le Kansas et le Missouri, formaient la nouvelle Région VII.

1er juillet 1948 Les exigences relatives aux dispositions procédurales précises pour les audiences dans le cadre des plans d'assistance publique de l'État sont entrées en vigueur.

1er juillet 1948 Le Service de l'emploi des États-Unis a été transféré du ministère du Travail à l'Agence fédérale de sécurité, puis à l'Administration de la sécurité sociale, où il est devenu une partie du Bureau de la sécurité de l'emploi.

2 juillet 1948 Le président a utilisé un veto de poche sur une mesure pour permettre à l'aide aux bénéficiaires aveugles de gagner jusqu'à 40 $ par mois sans devenir inéligibles à l'aide.

5 juillet 1948 Le programme global de sécurité sociale, décrit dans le rapport Beveridge de 1942, est entré en vigueur pour la population de la Grande-Bretagne.

29 juillet 1948 Le président a approuvé la loi publique 813 qui a transféré l'administration de la Loi fédérale sur les coopératives de crédit de la Société fédérale d'assurance des dépôts à l'Agence fédérale de sécurité où elle a été placée au sein de l'Administration de la sécurité sociale.

5 août 1948 Le Conseil consultatif de la sécurité sociale présente à la Commission des finances du Sénat son troisième rapport sur les modifications recommandées de l'aide publique.

1er septembre 1948 Le bureau régional de San Antonio a été transféré dans un nouveau siège à Dallas.

Le 1er octobre 1948, la loi publique 642 a été approuvée : une loi visant à maintenir le statu quo en ce qui concerne certaines taxes sur l'emploi et les prestations de sécurité sociale en attendant l'action du Congrès sur l'extension de la couverture de la sécurité sociale.

28 décembre 1948 La Commission consultative de la sécurité sociale présente à la Commission des finances du Sénat son quatrième et dernier rapport sur l'amélioration du régime étatique-fédéral d'assurance-chômage.

1948 L'UAW-CIO a nommé un comité consultatif de la sécurité sociale et un comité consultatif des soins médicaux.

1948 Le National Labor Relations Board a statué que les régimes de retraite, de santé et de bien-être relevaient de la négociation collective. Ces décisions ont été confirmées par l'action des tribunaux supérieurs en 1949.

5 janvier 1949 Dans son message sur l'état de l'Union, le président Truman a de nouveau appelé à une assurance maladie nationale obligatoire pour les personnes de tous âges, financée par une taxe fédérale sur les salaires.

12 janvier 1949 La Commission sur la réorganisation de la branche exécutive du gouvernement (la Commission Hoover) a recommandé la création d'un département pour gérer la sécurité sociale, l'éducation et certains services sociaux.

28 février 1949 Le House Ways and Means Committee a commencé des audiences sur H.R. 2892, un amendement à la loi sur la sécurité sociale conçu pour aider les États à établir des programmes de protection sociale plus adéquats.

16 mars 1949 Une proposition législative pour la construction d'un nouveau bâtiment pour BOASI a été envoyée au Congrès par l'administrateur fédéral de la sécurité par intérim, J. Donald Kingsley.

13 avril 1949 La loi de New York sur les prestations d'invalidité a été promulguée et le paiement des prestations est entré en vigueur le 1er juillet 1950.

Le 15 avril 1949, la loi publique 42 est approuvée par le président. Il a autorisé des crédits pour l'administrateur fédéral de la sécurité pour répondre aux besoins d'urgence des enfants infirmes pour l'exercice 1949, en plus des fonds autorisés en vertu de la Loi sur la sécurité sociale.

22 avril 1949 Dans un autre message spécial, le président Truman a appelé à l'assurance-maladie nationale.

16 mai 1949 Les noms de toutes les unités organisationnelles de l'Administration de la sécurité sociale en dessous du niveau divisionnaire ont été modifiés. En général, les anciennes sections sont devenues des succursales, des unités sont devenues des sections et des sous-unités sont devenues des unités.

31 mai 1949 Le projet de loi Flanders-Ives prévoyant les besoins de santé par l'utilisation de subventions fédérales aux compagnies d'assurance privées a été présenté au Congrès.

20 juin 1949 Le président a signé la loi sur la réorganisation de 1949 en vertu de laquelle il pouvait réorganiser les agences du gouvernement à moins que l'une ou l'autre des chambres ne rejette dans les 60 jours un plan spécifique qui lui était soumis.

Le 20 juin 1949, le président Truman envoya au Congrès le plan de réorganisation n° 1, proposant d'élever l'Agence fédérale de sécurité au rang de ministère du Bien-être au niveau du Cabinet et de confier toutes les fonctions des unités existantes de l'Agence fédérale de sécurité directement au nouveau secrétaire au Bien-être. Il n'a pas été accepté par le Congrès.

30 juin 1949 Le programme d'urgence de maternité et de soins aux nourrissons administré par le Bureau de l'enfance en coopération avec les départements de la santé de l'État a pris fin.

16 juillet 1949 Le Président signe la loi publique 174, prorogeant d'un an jusqu'au 30 juin 1950, les allocations de reconversion et de chômage des marins prévues par le titre XIII de la loi sur la sécurité sociale.

Le 15 août 1949, H.R. 6000 (les modifications de la loi sur la sécurité sociale de 1950) a été introduite par le représentant Doughton.

20 août 1949 Le Bureau of Employment Security (qui comprenait le United States Employment Service) a été transféré de la Social Security Administration au ministère du Travail par le plan de réorganisation n° 2.

25 octobre 1949 Le président a signé la loi publique 376, modifiant la loi fédérale sur les coopératives de crédit. En vertu de la loi modifiée, la durée maximale autorisée des prêts a été portée de deux ans à trois ans, et le prêt non garanti maximal autorisé est passé de 300 $ à 400 $.

7 novembre 1949 Des conventions multilatérales sur la sécurité sociale et l'assistance sociale sont signées par les ministres des Affaires étrangères de la Belgique, de la France, de la Grande-Bretagne, du Luxembourg et des Pays-Bas.

1er décembre 1949 L'Agence fédérale de sécurité a envoyé une délégation pour étudier les systèmes d'éducation, de santé et de sécurité sociale en Grande-Bretagne, en Irlande, en Suède, en Suisse, en Italie et en Israël.


Voir la vidéo: La conquête des Balkans 26 avril 1939 au 1er juin 1941 (Décembre 2022).