Nouveau

JOHN CREED MOORE, CSA - Historique

JOHN CREED MOORE, CSA - Historique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

GÉNÉRAL JOHN CREED MOORE, CSA
STATISTIQUES VITALES
NÉE: 1824 dans le comté de Hawkins, Tennessee.
DÉCÉDÉS: 1910 à Osage, Texas.
CAMPAGNES : Shiloh, Iuka, Corinthe, Vicksburg, Chattanooga,
Lookout Mountain et Mobile.
RANG LE PLUS ÉLEVÉ ATTEINT : brigadier général
BIOGRAPHIE
John Creed Moore est né le 28 février 1824 dans le comté de Hawkins, Tennessee. Il a étudié à Emory et Henry College en Virginie, puis a fréquenté l'Académie militaire américaine à West Point. Diplômé en 1849, il sert dans l'armée américaine pendant six ans, puis démissionne en 1855 pour enseigner au Shelby College, dans le Kentucky. En 1861, Moore se rendit au Texas et leva le 2e d'infanterie du Texas pour la Confédération. Il a servi dans les batailles de Shiloh, Iuka et Corinth; et a été promu brigadier général le 26 mai 1862. Capturé lors de la capitulation de Vicksburg, il a été échangé en septembre 1863. Lorsque Moore a combattu dans la bataille de Lookout Mountain, l'Union Lt. Gen. US Grant l'a accusé et d'autres d'avoir combattu en violation de leur accord de libération. L'argument n'a été réglé qu'en janvier 1876, lorsque Moore et ses collègues ont été déclarés innocents des accusations de Grant. Moore a été transféré de Lookout Mountain aux défenses de Mobile, en Alabama. Ce devait être sa dernière mission, puisque Moore a démissionné le 3 février 1864, pour des raisons qui ne sont pas claires pour les historiens. Moore est parfois confondu avec le lieutenant-colonel John C. Moore de l'arsenal de Selma, en Alabama, à cause d'une erreur d'indexation dans le « Record officiel ». Après la guerre de Sécession, Moore a vécu au Texas, travaillant comme enseignant et écrivain indépendant. Il est décédé à Osage, au Texas, le 31 décembre 1910.

Moore, John Creed (1824&ndash1910)

John Creed Moore, général confédéré, fils de Cleon et Margaret (Creed) Moore, est né le 28 février 1824 à Red Bridge, dans le comté de Hawkins, Tennessee. Il a fréquenté l'Emory and Henry College en Virginie pendant quatre ans et a obtenu son diplôme le 1er juillet 1849 de l'Académie militaire des États-Unis à West Point, se classant dix-septième dans une classe de quarante-trois. Il a été breveté sous-lieutenant dans la quatrième artillerie pour avoir servi dans la guerre des Séminoles (1849-1850). Il a été stationné à Santa Fe, Nouveau-Mexique, de 1852 à 1853, et à Fort Union, Nebraska, de 1853 à 1854. Il a démissionné de sa commission de l'armée des États-Unis en 1855. En 1856, il a été employé comme ingénieur civil dans le Tennessee et en 1861 en tant que professeur au Shelby College dans le Kentucky. Alors qu'il était stationné à Fort Jackson en tant que capitaine de la milice de l'État de Louisiane, Moore fut nommé capitaine dans l'armée des États confédérés en avril 1861. Il fut envoyé au Texas pour construire des fortifications défensives pour Galveston. Il y a élevé et entraîné la deuxième infanterie du Texas et a été promu au grade de colonel en septembre 1861. Après avoir été cité pour bravoure à la tête de son régiment à Shiloh, Moore a été promu brigadier général le 26 mai 1862. À Corinth, Mississippi, le Le 4 octobre 1862, il dirigea l'aile gauche de sa brigade au-dessus des retranchements fédéraux jusqu'au centre de la ville dans un combat au corps à corps. Il commanda une brigade à Vicksburg et fut capturé le 4 juillet 1863. Après un échange de prisonniers, Moore servit comme commandant de brigade dans la division du général William Hardee pendant les batailles de Lookout Mountain et Missionary Ridge (24-25 novembre, 1863). Un différend entre Moore et Hardee qui a pris naissance à la bataille de Shiloh a incité Moore à demander un transfert de la division de Hardee. Le président Jefferson Davis a refusé le transfert et Moore a démissionné de son commandement dans l'armée provisoire des États confédérés le 3 février 1864. Il a conservé le grade de lieutenant-colonel dans le service régulier et a été réaffecté en tant que directeur de l'arsenal de Savannah à Savannah, en Géorgie. . En septembre 1864, il fut réaffecté en tant que directeur de l'arsenal de Selma à Selma, en Alabama, où il servit jusqu'à la fin de la guerre. Après la guerre, Moore retourna au Texas et enseigna les mathématiques au Coronal Institute en 1869-1870. Il a ensuite été surintendant des écoles à Mexia et à East Dallas, et il a enseigné à Galveston, Kerrville, Osage et Coryell City. Il épousa Augusta E. Clark du comté d'Orange, New York, et ils eurent quatre enfants. Il était épiscopalien. Il décède le 31 décembre 1910 et est enterré à Osage, dans le comté de Coryell.


JOHN CREED MOORE, CSA - Historique

John Creed Moore (1824-1910) était un général confédéré et diplômé de West Point. Avant la guerre de Sécession, Moore a épousé Augusta Estell Clark (1832-1907) et le couple a finalement eu trois enfants. Moore a élevé et entraîné la deuxième infanterie du Texas pour l'armée confédérée. Après avoir reçu une citation pour bravoure à la tête de son régiment à la bataille de Shiloh, Moore a été promu brigadier général le 26 mai 1862. Un différend entre Moore et le général William Hardee a incité Moore à demander un transfert de son poste dans la division de Hardee. Le président Jefferson Davis a rejeté la demande, obligeant Moore à démissionner de son commandement de l'armée provisoire du CSA le 3 février 1864. Conservant le grade de lieutenant-colonel, Moore a été réaffecté en tant que directeur des arsenaux de Savannah, en Géorgie, et de Selma, en Alabama. . Après la guerre, il retourna au Texas pour enseigner les mathématiques au Coronal Institute (1869-1870) et dans d'autres écoles et fut directeur des écoles de Mexia et East Dallas.

Manuel du Texas en ligne, s.v. "Moore, John Creed"

Portée et contenu

Les papiers de John Creed Moore, 1849, vers 1860-vers 1869, 1900-1910, 1997, documentent la vie et la carrière militaire de Moore, en particulier son service en tant que général pendant la guerre civile. La collection contient des documents militaires officiels (1861-1865) concernant le service de Moore dans l'armée confédérée, notamment un rapport du major-général Carter L. Stevenson sur la bataille de Lookout Mountain, la commission de Moore en tant que colonel, un laissez-passer pour la Nouvelle-Orléans et une loyauté serment, ainsi qu'une lettre de 1867 entre Jameson Clark Moore et sa sœur Augusta Clark Moore. Les documents documentent la vie civile et l'héritage de Moore, à travers un discours dédié à Moore par W. C. Dodson (1900), les souvenirs de Moore de sa jeunesse ([ca. 1908]-1910) et des photocopies de photographies (non datées). La collection comprend également de la correspondance et des souvenirs de Marc Moore concernant l'héritage de son ancêtre (1997).

Restrictions

Conditions d'accès

Cette collection est ouverte à la recherche.

Conditions d'utilisation

Il n'y a aucune restriction d'utilisation sur cette collection. L'éditeur est responsable du respect de la loi sur le droit d'auteur.

Index des termes

Informations administratives

Citation préférée

John Creed Moore Papers, 1849, vers 1860-vers 1869, 1900-1910, 1997, Dolph Briscoe Center for American History, Université du Texas à Austin.

Traitement des informations

Le traitement de base et le catalogage de cette collection ont été financés par la National Historical Publications and Records Commission (NHPRC) pour le Briscoe Center's L'histoire révélée : mettre les collections en lumière projet, 2009-2011.


Lois militaires des États confédérés. Publié par J.W. Randolph, Richmond, Virginie. 121 Main St. 1863. Imprimé par Franklin Steam Printing Press, Atlanta, Géorgie. Emballages en papier souple avec quelques pertes sur le papier de couverture gris. Il semble que les couvertures du livre aient été imprimées sur du papier recyclé, comme en témoigne le script sous le papier de couverture gris qui s'est usé. Dos en lin. Porte la signature originale du propriétaire, qui semble être celle du brigadier général confédéré John Creed Moore (1824-1910). (signé trois fois tout au long du livre). Moore a combattu à Vicksburg et Shiloh, entre autres, et son cheval aurait été abattu à trois reprises. Après la guerre, il était professeur et éducateur au Texas.

Manque un petit coin de l'emballage. Certains virages et rousseurs attendus dans tout le texte. Sinon très bon état. De l'encre coule à travers les pages près de la signature de Moore.


L'histoire du colonel Rogers

William Peleg Rogers, avocat, militant politique et officier confédéré, fils de Timothy Lincoln et de Mary (Miles) Rogers, est né le 27 décembre 1819, en Géorgie, lors d'une visite de ses parents, qui vivaient en Alabama au temps. Peu de temps après, la famille Rogers s'est installée dans une plantation près d'Aberdeen, dans le comté de Monroe, dans le Mississippi. Selon les souhaits de son père, William P. Rogers a fréquenté et obtenu son diplôme d'une faculté de médecine du Kentucky et a commencé à pratiquer la médecine dans le comté de Pontotoc, dans le Mississippi. Peu de temps après, il a commencé à étudier le droit tout en éditant un journal pro-Whig Party à Aberdeen. Le 15 janvier 1840, Rogers épousa Martha Halbert de Tuscaloosa, Alabama. Il a été admis au barreau de l'État du Mississippi en 1842 et a commencé à pratiquer le droit. Soucieux de participer à la guerre du Mexique, à l'été 1846, Rogers devint capitaine de la compagnie K du premier régiment d'infanterie volontaire du Mississippi, connu sous le nom de « Mississippi Rifles », commandé par le colonel Jefferson Davis.qv Le régiment rejoignit Le général Zachary Taylor'sqv petite armée dans le nord du Mexique et a rapidement vu l'action contre les Mexicains. Rogers a été l'un des premiers à escalader les murs du fort de Monterrey le 21 septembre et a de nouveau bien performé lors de la victoire décisive à Buena Vista en février 1847. Tout au long de la campagne, cependant, Rogers a non seulement défié Jefferson Davis sur la manière dont Davis a utilisé la compagnie de Rogers au combat, mais il s'est également senti personnellement méprisé dans les rapports officiels de Davis et Taylor décrivant les combats. Dans le même temps, Rogers a développé une révulsion hautaine envers les difficultés de la routine du camp militaire. « Je suis plus que fatigué de la vie d'un soldat, écrit-il dans son journal, j'en suis dégoûté. Peu de temps après la guerre, Rogers est devenu candidat au poste de greffier de la cour de la chancellerie du Mississippi, mais a perdu les élections. Il n'a pas non plus réussi à obtenir une nomination en tant que maréchal fédéral. En 1849, il avait décidé de briguer le poste de commissaire aux comptes, lorsque le président Zachary Taylor, son ancien commandant, surprit Rogers en le nommant généreusement consul des États-Unis dans le port de Veracruz au Mexique. Sa femme, cependant, a refusé d'aller au-delà du Texas avec leurs six enfants, alors Rogers est allé seul à Veracruz. En septembre 1851, il démissionna brusquement de son poste de consul en colère contre de fausses allégations selon lesquelles l'un de ses agents aurait détourné des fonds fédéraux. De retour au Texas, il a rejoint sa famille à Washington-on-the-Brazos, où il a rapidement pris de l'importance en tant qu'avocat de la défense en exercice. À Independence, à proximité, en 1857, il a consacré une partie de son temps pendant trois ans en tant que l'un des trois professeurs du nouveau département de droit de l'Université Baylor. Une éducation baptiste a influencé tous les enfants de Rogers pour qu'ils finissent par devenir des diplômés de Baylor.

Rogers a déménagé sa famille à Houston en 1859, où il est devenu un démocrate craignant le mouvement anti-esclavagiste croissant du Nord. Rogers a soutenu son ami proche et client légal Sam Houstonqv dans sa course au gouverneur en 1859 et ses ambitions présidentielles en 1860, mais l'élection d'Abraham Lincoln à la présidence en novembre 1860 a incité Rogers à rejoindre les sécessionnistes radicaux pro-esclavagistes. Il a été élu délégué du comté de Harris à la convention de sécession du Texasqv et a signé l'ordonnance de sécession le 1er février 1861. Il a ensuite siégé au comité qui a exigé la conformité du gouverneur Houston, qui a rapidement démissionné plutôt que d'affirmer la sécession.qv Après avoir offert son services au département de la guerre confédéré, Rogers est nommé colonel à la tête de la First Texas Infantry, une unité destinée à la Virginie. À l'insistance de sa femme, cependant, il a accepté une commission en tant que lieutenant-colonel du Second Texas Infantry,qv commandé par le colonel John Creed Moore.qv Le régiment a rejoint le général Albert Sidney Johnston'sqv Army of the Mississippi à peine à temps pour la bataille de Shiloh dans le Tennessee, les 6 et 7 avril 1862, où le Second Texas a perdu plus d'un tiers de ses hommes en pertes. « La bravoure de notre régiment est évoquée par tous, écrivit Rogers à sa femme. Après la promotion de Moore au grade de général de brigade, Rogers a été promu colonel et a reçu le commandement du régiment. En août 1862, les principaux officiers d'au moins vingt régiments de l'armée adressèrent une lettre au ministère de la Guerre, exhortant Rogers à être promu major-général et commandant d'une division. Bien qu'il sache que le président Jefferson Davis, son ennemi juré de la guerre du Mexique, ignorerait probablement la pétition, Rogers considère la recommandation des officiers comme « un très grand compliment ». Au cours de l'automne 1862, la tentative confédérée de reprendre le nord du Mississippi et l'ouest du Tennessee dépendait de la capacité du général Earl Van Dorn à utiliser son armée de 22 000 sudistes, y compris le Second Texas Infantry, pour déloger la force fermement ancrée du général William S. Rosecrans. de 23 000 hommes à Corinth, Mississippi, le nœud ferroviaire le plus stratégiquement vital de la région.

Le matin du 4 octobre, Van Dorn, impatient, appela à une série d'attaques frontales à toute épreuve contre la position fortement fortifiée de l'ennemi. Le commandant de division du colonel Rogers, le général Dabney H. Maury, qui décrira plus tard le Second Texas Infantry comme « l'un des meilleurs régiments que j'aie jamais vus », ordonna à Rogers de diriger l'avant-garde de l'assaut sur la batterie Robinett, un petit fort ancrant le centre de la ligne de l'Union. Après un échec sanglant, Rogers a mené une deuxième charge désespérée. Restant à cheval face à un barrage de canons et de mousquets, et portant finalement lui-même les couleurs du régiment, Rogers atteignit la tranchée profonde faisant face à la batterie Robinett, descendit de cheval et mena plusieurs centaines de Texans et d'Alabamiens dans la tranchée, le long du talus escarpé. , et dans le fort. Soudain, des renforts fédéraux se sont rapprochés des deux flancs. Rogers a crié : « Hommes, sauvez-vous ou vendez vos vies le plus cher possible. » Quelques secondes plus tard, il a été touché par plusieurs coups de fusil, le tuant sur le coup. Des dizaines d'autres sont tombés avec lui, et la bataille s'est bientôt terminée. Le Second Texas Infantry avait perdu plus de la moitié de ses effectifs en pertes. L'échec de l'attaque de Rogers scelle la défaite de Van Dorn à Corinthe et assure une puissante poussée fédérale vers Vicksburg l'année suivante.

Dans un hommage remarquable à la bravoure personnelle de Rogers, le général Rosecrans a ordonné son enterrement avec tous les honneurs militaires, une cérémonie normalement réservée aux officiers généraux confédérés. En 1912, les United Daughters of the Confederacy, ainsi que plusieurs descendants de la famille Rogers, ont dédié un obélisque de marbre blanc pour marquer sa tombe au sommet d'une colline surplombant le champ de bataille.

BIBLIOGRAPHIE : Joseph E. Chance, The Second Texas Infantry : From Shiloh to Vicksburg (Austin : Eakin Press, 1984). Vétéran confédéré, février, juillet 1896, mars 1913. Robert Underwood Johnson et Clarence Clough Buel, Battles and Leaders of the Civil War (4 vols., New York : Yoseloff, 1956). Eleanor Damon Pace, éd., "Le journal et les lettres de William P. Rogers, 1846-1862," Southwestern Historical Quarterly 32 (avril 1929). William P. Rogers Papers, Barker Texas History Center, Université du Texas à Austin. T. Michael Parrish


Inscrivez-vous aujourd'hui!

J'ai lu les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et la politique en matière de cookies, et j'accepte par la présente ces conditions. Dans un souci de clarté, je consens à la collecte, au stockage, au traitement et au transfert par Athlon de mes données personnelles et non personnelles (telles que définies dans la politique de confidentialité) dans le but de m'inscrire à la newsletter par e-mail.


JOHN CREED MOORE, CSA - Historique

Mooresburg a été fondée par Hugh Moore qui, avec ses frères John et Ewell, s'est installé ici depuis la Caroline du Nord au début des années 1800, peut-être pour travailler dans les usines sidérurgiques au nord de Mooresburg. Ils ont ensuite été rejoints par le frère Cleon, les sœurs Sally et Elizabeth et la mère Elizabeth Gallahue Moore. Hugh a acheté plusieurs milliers d'acres et a aménagé les lots pour la ville de Mooresburg.

Mooresburg est rapidement devenu un endroit très fréquenté avec le démarrage de plusieurs entreprises. Hugh a ouvert un magasin à Mooresburg, a été le premier maître de poste (à partir de 1814) et a également acheté plusieurs milliers d'acres, y compris des terres et des bâtiments à proximité de Red Bridge. Son frère Cleon a acheté la propriété de Red Bridge à Hugh et y a exploité la Red Bridge Tavern (photo de droite) ainsi que deux pistes de course. Des notables tels que James Polk, Andrew Jackson et Andrew Johnson ont séjourné à la taverne, située sur les rives de la rivière Holston.

Mooresburg a abrité plusieurs premières familles importantes du Tennessee, dont John Creed Moore, fils de Cleon Moore. John a servi comme général confédéré pendant la guerre civile. William Cocke, qui possédait la plantation Mulberry Grove, au sud de Mooresburg, était un vétéran de la guerre d'indépendance et de la guerre de 1812. Il était un avocat qui a servi dans les législatures de plusieurs États, a été l'un des premiers sénateurs américains du Tennessee, et était membre de la Convention constitutionnelle du Tennessee de 1796.

La guerre civile a été dure pour les gens de cette région. Les soldats des deux côtés parcouraient constamment la « route du Kentucky » et les familles étaient divisées entre sympathisants du Nord et du Sud. Ota Larmer, résident et enseignant de Mooresburg, a écrit un article sur une famille si déchirée par le conflit que le père a abattu un drapeau de l'Union que sa fille flottait devant sa maison, affirmant qu'il l'avait fait « pour l'amour de mon pays et de la mépris que j'ai pour ce drapeau. Mme Larmer a également déclaré que c'est pendant la guerre de Sécession que Poor Valley a reçu son nom. Un officier confédéré a envoyé ses hommes dans une expédition de recherche de nourriture. Ils sont revenus sans nourriture, provoquant le rapport « que l'endroit où nous sommes allés est une vallée pauvre et pauvre. (Larmer, 1960). La famille Etter, propriétaire de la Red Bridge Tavern à l'époque, a caché ses chevaux aux soldats dans une zone spéciale de l'auberge selon Gertrude Moore. Un livre intitulé Miss Nan, Beloved Rebel, est le récit de l'effet de la guerre civile sur cette région, tel qu'il est enregistré dans le journal d'une jeune femme. C'est un excellent livre offrant un aperçu unique de l'histoire.

La famille Hugh Williams et ses descendants exploitaient Mooresburg Springs à la fin des années 1800 et au début des années 1900 (photo ci-dessus à gauche).

La famille Joseph Galbraith exploitait Galbraith Springs au cours de la même période. (photo de droite). Les deux avaient de grands hôtels et offraient de merveilleux repas, des sources minérales et des activités récréatives. Un marqueur historique sur l'autoroute. 11W et Slate Hill Road commémore Mooresburg Springs et la famille Williams.

Une autre famille importante, les Summers, possédait une source d'eau à Epsom et expédiait de l'eau dans tout le pays. Leur maison est au coin de Old Highway 11W et Slate Hill Road. La maison a été construite dans les années 1870 ou 1880 par James Wright, éminent homme d'affaires local. James Summers a épousé la fille unique de Wright et la maison et un magasin qui l'accompagnait étaient des cadeaux de mariage. Les Summers divertissaient les gouverneurs et les membres du Congrès et utilisaient une maison d'été sur la propriété pour se divertir. Il a ensuite été acheté par Rue et Cecil Dalton et a été une vitrine dans la communauté pendant des années.

Mooresburg possédait plusieurs carrières de marbre, datant du milieu des années 1800, dont certaines appartenaient et étaient exploitées par les familles Wright, Stamps et Kerber. À une certaine époque, jusqu'à 300 hommes étaient employés dans les carrières et des mules étaient utilisées pour transporter le marbre jusqu'à Whitesburg pour être transporté par train. Le marbre de Mooresburg est utilisé à la fois dans le Capitole des États-Unis et dans les bâtiments du Capitole de l'État du Tennessee.

À un moment donné, le Knoxville and Bristol Railroad a commencé à construire une ligne pour relier Mooresburg au monde extérieur. La ligne a plutôt été empruntée par Bulls Gap jusqu'à Rogersville et a entraîné la fermeture des carrières de marbre qui se sont retrouvées sans source de transport praticable. Le service passagers était assuré par le Peavine qui s'arrêtait à Bean Station.

Lorsque le réservoir Cherokee a été construit au début des années 1940, de nombreux grands propriétaires fonciers de Mooresburg ont dû déménager et des églises et des entreprises ont fermé. Un certain nombre de vieilles maisons ont été démolies pour faire place au lac. En traversant Mooresburg aujourd'hui, on peut encore voir quelques-unes des vieilles maisons. La communauté a de nouveau changé dans les années 1970 lorsque la nouvelle autoroute 11W à quatre voies a été construite.


25 juin 1861

La campagne de McClellan en Virginie-Occidentale

Baie de Chesapeake Blocus

Tennessee. Leonidas Polk est nommé major-général à la tête des forces confédérées dans l'ouest du Tennessee et sur les frontières sud du Kentucky neutre. Il n'était que le deuxième officier, après David Emanuel Twiggs, à être nommé à ce grade et surclassait immédiatement vingt-quatre brigadiers-généraux, dont la majorité avait des références militaires plus substantielles. Ayant démissionné de l'armée très peu de temps après avoir obtenu son diplôme de l'Académie militaire des États-Unis, ses références militaires étaient très modestes. Son association étroite avec le président Jefferson Finis Davis et sa position d'évêque épiscopal de Louisiane ont apparemment suffi à justifier sa position étonnamment élevée. Jusqu'à ce que les trois généraux de brigade de l'armée régulière confédérée soient confirmés comme généraux à part entière dans les semaines à venir, Polk était pendant un certain temps le cinquième officier le plus haut gradé de l'armée confédérée ou le troisième, si Samuel Cooper (commission d'état-major ) et Albert Sidney Johnston (pas encore confirmé) ne sont pas pris en compte. Le grade était approprié à l'importance de son commandement, mais pas nécessairement à son talent militaire non prouvé. À l'ouest du Mississippi, en face des positions de Polk, le brigadier-général beaucoup mieux qualifié William Joseph Hardee a pris le commandement des forces en Arkansas.

Virginie. Le vote populaire de Virginie pour la sécession a été annoncé comme 128 884 en faveur et 32 124 contre la sécession.

Organisation syndicale

Commandant en chef : Président Abraham Lincoln

Vice-président : Hannibal Hamlin

Secrétaire à la Guerre : Simon Cameron

Secrétaire de la Marine : Gideon Welles

Escadron de blocage de l'Atlantique : Silas Horton Stringham
Escadron de Blocage du Golfe : William Mervine
Escadron du Pacifique : John Berrien Montgomery
Escadron des Antilles : Garrett J Pendergrast
Flottille de canonnières occidentales : John Rodgers
Flottille du Potomac : James Harmon Ward

Général en chef : Winfield Scott

Département d'Annapolis : Nathaniel Prentiss Banks

Département de l'Est : John Ellis Wool

Département de Floride : Harvey Brown

Département du Kentucky : Robert Anderson

Département du Nouveau-Mexique : Edward Richard Sprigg Canby

Département de Virginie du Nord-Est : Irvin McDowell

Département de l'Ohio : George Brinton McClellan

Département du Pacifique : Edwin Vose Sumner

Département de Pennsylvanie : Robert Patterson

Département du Texas : vacant

Département de l'Utah : Philip St George Cooke

Département de Virginie : Benjamin Franklin Butler

Département de Washington : Joseph King Fenno Mansfield

Département de l'Ouest : Nathaniel Lyon

Organisation confédérée

ASC : Les Département de l'Ouest (ou Département n°2 ) a été établie, comprenant la zone au nord du 31 e parallèle sur le fleuve Mississippi et délimitée à l'est par le fleuve Tennessee.

ASC : Major général Léonidas Polk pris le commandement de la Département de l'Ouest (Département n° 2) , étant arrivé pour prendre le commandement officieux des forces dans la région le 13 juin 1861.

CSA : Léonidas Polk promu major-général PACS 25 juin 1861

Polk, Léonidas / Caroline du Nord / Né le 10 avril 1806 à Raleigh, Caroline du Nord / KIA Pine Mountain, Géorgie le 14 juin 1864
USMA 1er juillet 1827 8/38 Artillerie / Cadet USMA 1er juillet 1823 / US Artillery 1er juillet 1827 / Démission USA 1er décembre 1827 / Major-General PACS 25 juin 1861 / Démission PACS 6 novembre 1861 Refusé le 12 novembre 1861 / Lieutenant-général PACS 10 Octobre 1862 / Brevet 2 nd Lieutenant USA 1er juillet 1827 / WIA Columbus, Kentucky 11 novembre 1861
Département de l'Ouest 25 juin 1861-10 septembre 1861 / Première division géographique 2 septembre 1861-5 mars 1862 / Département de l'Ouest 24 octobre 1861-3 novembre 1861 / Première Grande Division Mississippi 5 mars 1862-28 mars 1862 / I Corps Mississippi 29 mars 1862- 14 août 1862 / Right Wing Mississippi 15 août 1862-6 novembre 1862 / Army of Mississippi 29 septembre 1862-7 novembre 1862 / Western Department 24 octobre 1862-2 novembre 1862 / I Corps Mississippi 7 novembre 1862-20 novembre 1862 / I Corps Tennessee 20 novembre 1862-29 septembre 1863 / Aile gauche Tennessee 19 septembre 1863-20 septembre 1863 / Army of Mississippi 23 octobre 1863-14 juin 1864 / Department of Tennessee 22 décembre 1863-26 décembre 1863 / Department of Mississippi and East Louisiana 23 décembre 1863 -28 janvier 1864 / Army of Tennessee 22 décembre 1863-26 décembre 1863 / Department of Alabama and East Mississippi 28 janvier 1864-4 mai 1864 / III Corps Tennessee 28 janvier 1864-14 juin 1864

ASC : Les District du Haut Arkansas a été établi dans le Département de l'Ouest , comprenant la partie de l'Arkansas au nord des rivières Blanche et Noire, et au nord de la rivière Arkansas.

ASC : Brigadier général William Joseph Hardee a été nommé pour commander le District du Haut Arkansas , arrivée le 22 juillet 1861.

Hardee, William Joseph / Géorgie / Né le 12 octobre 1815 à Camden, Géorgie / Décédé à Wytheville, Virginie le 6 novembre 1873
USMA 1er juillet 1838 26 /45 Dragoons / Cadet USMA 1er juillet 1834 / 2 nd Lieutenant USA 2 nd US Dragoons 1 er juillet 1838 / 1 st Lieutenant USA 3 décembre 1839 / Captain USA 13 septembre 1844 / Major USA 2 nd US Cavalry 3 mars 1855 / Commandant of Cadets USMA 22 juillet 1856-8 septembre 1860 / Lieutenant-Colonel USA 1 st US Cavalry 28 juin 1860 / Démission USA 31 janvier 1861 / Colonel ACSA Infantry 7 mars 1861 / Brigadier-General PACS 17 juin 1861 / Major-General PACS 7 octobre 1861 / Lieutenant-général PACS 10 octobre 1862 / Brevet Major USA 25 mars 1847 Brevet Lieutenant-Colonel USA 20 août 1847 / Paroled Greensboro, Caroline du Nord 1er mai 1865 / CIA Carricitos Ranch 25 avril 1846 Échange le 11 mai 1846 WIA La Rosia 1847 WIA Shiloh 6 avril 1862
District of Upper Arkansas 25 juin 1861-28 octobre 1861 / Forces in Missouri 3 août 1861-4 août 1861 / 1st Division Army of Central Kentucky 28 octobre 1861-4 décembre 1861 / Army of Central Kentucky 4 décembre 1861-18 décembre 1861 / 1st Division Army of Central Kentucky 18 décembre 1861-30 décembre 1861 / Army of Central Kentucky 30 décembre 1862-23 février 1862 / III Corps Mississippi 29 mars 1862-15 août 1862 / Army of Mississippi 5 juillet 1862-15 août 1862 / Gauche Wing Mississippi 15 août 1862-6 novembre 1862 / II Corps Mississippi 7 novembre 1862-20 novembre 1862 / II Corps Tennessee 20 novembre 1862-23 juillet 1863 / Army of Mississippi 30 juillet 1863-23 octobre 1863 / Department of Mississippi and East Louisiana 21 août 1863-2 décembre 1863 / I Corps Tennessee 23 octobre 1863-2 décembre 1863 / Department of Tennessee 2 décembre 1863-22 décembre 1863 / Army of Tennessee 2 décembre 1863-16 décembre 1863 / I Corps Tennessee 27 décembre 1863-31 août 1864 / I Corps et II Corps Army of Tennessee 31 août 1864-2 septembre 1864 / I Corps Tennessee 2 septembre 1864-28 septembre 1864 / Département de Caroline du Sud Géorgie et Floride 28 septembre 1864-24 février 1865 / I Corps Tennessee 23 février 1865-15 mars 1865 / I Corps Tennessee 9 avril 1865-26 avril 1865

ASC : Les Défenses de Galveston a été établi dans le département du Texas, comprenant les forces rassemblées sur l'île de Galveston, Bolivar Point et la péninsule de Galveston.

ASC : Capitaine John Creed Moore pris le commandement de la Défenses de Galveston .

Moore, John Creed / Tennessee / Né le 28 février 1824 à Hawkins, Tennessee / Décédé à Osage, Texas le 31 décembre 1910
USMA 1er juillet 1849 17/43 Artillerie / Cadet USMA 1er juillet 1845 / 4 th US Artillery 1er juillet 1849 / 2 nd Lieutenant USA 2 nd US Artillery 10 octobre 1850 / 1 st Lieutenant USA 18 octobre 1853 / Démission USA 28 février 1855 / Capitaine ACSA Artillerie 16 mars 1861 / Capitaine PACS Louisiana Artillery mars 1861 / Colonel PACS 2 nd Texas septembre 1861 / Brigadier-général PACS 19 septembre 1862 au grade du 26 mai 1862 / Démission PACS 3 février 1864 / CIA Vicksburg 4 juillet 1863 Échangé le 16 octobre 1863 / Brevet 2 nd Lieutenant USA 1er juillet 1849
Défenses de Galveston 25 juin 1861-2 octobre 1861 / District de Galveston 2 octobre 1861-9 décembre 1861 / District de Houston 3 janvier 1862-25 février 1862 / 4 e Brigade 1 er Division II Corps Army of Mississippi Mai 1862-3 juin 1862 / 2 nd Brigade 3 rd Division Army of the West 10 juin 1862-16 octobre 1862 / 2 nd Brigade 3 rd Division Department of Mississippi and East Louisiana 21 octobre 1862-avril 1863 / 2 nd Brigade Forney's Division Department of Mississippi and East Louisiana Avril 1863-4 juillet 1863 / Moore's Brigade Cheatham's Division Hardee's Corps Army of Tennessee novembre 1863-décembre 1863 / Eastern Division and Western Division District of the Gulf 1-0 décembre 1863-28 janvier 1864

Commandant en chef : Président Jefferson Finis Davis

Vice-président : Alexander Hamilton Stephens

Secrétaire à la Guerre : Leroy Pope Walker

Secrétaire de la Marine : Stephen Russell Mallory

Conseiller militaire du président : Robert Edward Lee

Département n°1 : David Emanuel Twiggs

Département de Fredericksburg : Theophilus Hunter Holmes

Département de Norfolk : Benjamin Huger

Département de Caroline du Nord : Theophilus Hunter Holmes

Département de la Péninsule : John Bankhead Magruder

Département du Potomac : Pierre Gustave Toutant Beauregard

Département de Caroline du Sud : Daniel Harvey Hill

Département de Virginie du Sud-Ouest : William Wing Loring

Département du Texas : Earl Van Dorn

Département de la Floride occidentale : Braxton Bragg

Département de l'Ouest : Leonidas Polk

Défenses de Savannah : Alexander Robert Lawton

Territoire indien : Benjamin McCulloch

Forces à Harper's Ferry » : Joseph Eggleston Johnston

Forces à Richmond : Thomas Turner Fauntleroy

Armée des Kanawha : Henry Alexander Wise

Armée de libération : oreiller Gideon Johnson

Armée du Nord-Ouest : Robert Selden Garnett

Généraux de l'Union

Remarque : italique, en attente de confirmation de la commission

Major-général USA

Winfield Scott
George Brinton McClellan
Jean Charles Frémont

Major-général USV

John Adams Dix
Banques Nathaniel Prentiss
Benjamin Franklin Majordome

Brigadier-général États-Unis

Laine John Ellis
William Selby Harney
Edwin Vose Sumner
Joseph Roi Fenno Mansfield
Irvin McDowell
Robert Anderson
William Starke Rosecrans

Brigadier-général USV

Samuel Peter Heintzelman
David Chasseur
Erasmus Darwin Keyes
Andrew Porter
Fitz-John Porter
William Buel Franklin
William Tecumseh Sherman
Pierre de Charles Pomeroy
Don Carlos Buell
Thomas West Sherman
Nathaniel Lyon
Jean Pape
George Archibald McCall
William Reading Montgomery
Philippe Kearny
Joseph Hooker
John Wolcott Phelps
Ulysse Simpson Grant
Joseph Jones Reynolds
Samuel Ryan Curtis
Charles Smith Hamilton
Canapé Darius Nash
Roi Rufus
Jacob Dolson Cox
Stephen Augustus Hurlbut
Franz Sigel
Robert Cumming Schenck
Benjamin Mayberry Prentiss
Frederick West Lander
Benjamin Franklin Kelley
John Alexander McClernand
Alphée Starkey Williams
Israël Bush Richardson
James Cooper

Brigadier-général USA (état-major)

Montgomery Cunningham Meigs

Confédéré Généraux

Remarque : italique, en attente de confirmation de la commission

ACSA général

Samuel Cooper
Albert Sidney Johnston
Robert Edward Lee

Major-général PACS

David Emmanuel Twiggs
Léonidas Polk

Brigadier-général ACSA

Joseph Eggleston Johnston
Pierre Gustave Toutant Beauregard
Braxton Bragg

Brigadier-général PACS

Alexandre Robert Lawton
Lac Milledge Bonham
Benjamin McCulloch
William Wing Loring
Charles Clark
John Buchanan Floyd
William Henry Talbot Walker
Henry Rootes Jackson
Theophilus Hunter Holmes
Henri Alexandre Sage
Comte Van Dorn
Robert Selden Garnett
William Joseph Hardee
Richard Stoddert Ewell
David Rumph Jones
Benjamin Huger
John Bankhead Magruder
James Longstreet
Edmund Kirby Smith
John Clifford Pemberton
Thomas Jonathan Jackson
Henry Hopkins Sibley
Abeille Barnard Elliott
John Henry Winder


JOHN CREED MOORE, CSA - Historique

Gatesville Ce repère historique est situé au 110 North 8th Street à Gatesville. Il a été placé à son emplacement actuel en 1970.

Palais de justice du comté de Coryell Ce marqueur historique est situé sur la place du palais de justice à Gatesville. Il a été placé à son emplacement actuel en 1969.

Hammack Building This Historical Marker is located at 701 Main Street in Gatesville. It was placed at it's current site in 1985.

First Baptist Church of GatesvilleThis Historical Marker is located at 902 East Leon Street Street in Gatesville. It was placed at it's current site in 1992.

First Christian Church Building This Historical Marker is located on West Leon Street in Brown Park in Gatesville. It was placed at it's current site in 1992.

1904 Leon River Bridge This Historical Marker is located at 110 North 8th Street in Gatesville. It was placed at it's current site in 1970.


Gatesville -- "County seat of Coryell County, Gatesville began in 1854 after the county was created. Richard Grant, an Indian trader and local landowner donated the townsite. It was named for Old Fort Gates (1849-1852) which had been established 5 miles east for Indian protection. The Fort, named for U.S. Army Major G.R. Gates, was the first settlement in the County. For a few months Ft. Gates served as County seat, but then Gatesville was chosen. The County's first mail line - from Gatesville to Belton - was set up in 1855. The Town grew slowly at first, suffering from intermittent Indian raids, but the period from 1870 to 1882 saw great progress. In 1870 the town was incorporated and in 1872 a courthouse was built. When St. Louis and Southwestern Railroad ran a spur line to Gatesville in 1882, the Citizens held a gala welcoming celebration. With the railroad came prosperity and many new homes and businesses. A fine opera house, frontier symbol of culture, was erected and numerous civic improvements were initiated. Today the town is home of Gatesville and Mountain View State School for Boys. The economy of the area is based on ranching and agriculture. (1970)"
Top of page

"Coryell County Courthouse --An outstanding example of Second Empire Victorian style, often seen in Texas courthouse design. Erected in 1897 on land donated by early settler R.G. Grant. Architect for this third Coryell County Courthouse was W.C. Dodson builder Tom Lovell. Limestone and red sandstone were precut to the exact size at quarry, then hauled here by horse-drawn wagons. At each entrance are columns in Roman Corinthian Style and over the east entrance is builder's mark of an owl. Statues on the roof represent "Justice." Noted trials have been held in this building. (1969)"
Top of page

"Hammack Building --The Hammack Building is located on property once owned by John Chrisman, who helped survey the town of Gatesville in 1854. The Building was constructed by W.W. Hammack in the late 1800's. Over the years, the Hammack family leased the structure, which housed the Gatesville National Bank, a saloon, a drugstore, and other commercial establishments. The Italianate style building features elaborate brickwork. (1985)"
Top of page

"First Baptist Church of Gatesville --Organized in 1856 with fewer than a few dozen members, this congregation has been part of Gatesville history for more than a century. The first meeting of the congregation was held in the Coryell County Courthouse, and early worship services were conducted in the homes of members. The Rev. W.A. Mason was the congregation's first pastor. A stone building was erected in 1866 to serve as a community school and house of worship for all denominations. The Baptist congregation met in the Union Church until 1872, when its fiest sanctuary was built on the corner of Bridge and 7th streets. An increase in membership necessitated the building of a larger sanctuary. This property was acquired and a new frame building was completed in 1883. It served the congregation until 1936, when it was replaced by a larger structure. Additional facilities were built over the years to accomodate the growing programs of the church. An important part of Gatesville's history, this congragation continues to honor its founderes and pioneers while serving the community with ongoing outreach programs. (1989)"
Top of page

"First Christian Church Building -- The First Christian Church of Gatesville had its beginnings in the the 1880's. Officially organized in 1892 the congregation built this structure and met here it disbanded in 1972. The building continued in use as a house of worship for other groups for several years until it was deeded to the Coryell County Museum in 1990. The building exhibits well crafted elements of the Greek Revival style in its arched windows and steeply pitched roof. (1992)"
Top of page

"1904 Leon River Bridge -- The route once known as the Old Georgetown Road was in existence by 1854 and crossed the Leon River here. A ferry operated at this crossing as early as 1854 and was owned by R.G. Grant, a local entrepreneur and land developer. The bowstring truss bridge erected near here in 1882 was the first metal truss bridge in Coryell County. It was damaged by two major floods in 1899 and 1900, and the County Commissioners Court authorized the building of another bridge. The George E. King Bridge Company of Des Moines, Iowa built this structure in 1904. Features include steel construction, wood decking, original lattice railings, pin-connected members, and elaborate stone abutments. The overall length of 141 feet from end to end allows for the 4-foot depth of masonry piers supporting the bridge. It is a 137-foot pratt through truss span with a 5-foot timber approach span, and is one of few such bridges surviving in Teaxs. The 1904 Bridge served as a major east-west artery for Central Texas. The road became part of State Highway 7 in 1917, and was renamed U.S. Highway 84 in the 1930's. The historic bridge was restored and rededicated in 1994. (1996)"
Top of page

HISTORICAL MARKERS IN CORYELL COUNTY
Located 2 miles east of Gatesville on U. S. Hwy 84.
Coryell County was formed from Bell County. Created February 4, 1854. Organized March 4, 1854. Named in honor of James Coryell, born in Tennessee in 1796. A member of the Bowie Expedition to the old San Saba silver mines in 1831. A Texas Ranger. Killed by Indians near Fort Milam, May 27, 1837. County Seat, Fort Gates, 1854. Gatesville since.
SITE OF FORT GATES
First settlement in Coryell County. Established by Brevet Colonel W. R. Montgomery, 8th U. S. Infantry October 26, 1849, on the military post road between Austin and Fort Graham as a protection of the frontier against hostile indians. Named in honor of Collinson R. Gates, gallant officer in the Mexican War. Abandoned in March 1852, as the frontier line had advanced further westward. Used as a place of defense by settlers during Indian raids. First county seat of Coryell County February 4-May 27, 1854, when Gatesville was established. Marker Erected 1936. Location: old Ft Gates Rd

JOHN BAILEY CALLICOATTE Served in Texas army 1835-36. A San Jacinto Veteran. Marker Erected 1957. Location CR 155, Beehouse Cemetery.

GENERAL JOHN CREED MOORE Brigadier General C. S. A. commended for outstanding gallantry at Shiloh, led brigade at Corinth and Vicksburg, fought at Chattanooga and Mobile. Marker Erected 1963. Location 12 miles east on US 84, 8 Miles north on FM 185, Osage Cemetery.

MOTHER NEFF STATE PARK First official state park in Texas suggested the idea for the State Park System. originated with a six acre plot willed to Texas in 1916 by Mrs. Isabella E. Neff, mother of Pat M. Neff, Governor of Texas 1921-1925. Because Texas then had no State Parks, Mrs Neff stated the land was to be used for religious, fraternal, political, and educational activities. Seeing the need for more such areas, 1923, the 39th Legislature created the State Parks Board. In 1934 Pat Neff deeded 250 acres, and other owners 3 acres, to enlarge the original tract. (1968) Marker location: Old River Road 21-B off FM 107.
Top of page
CORYELL BAPTIST CHURCH Hte historic church building was dismantled in 1982, and the lumber was used to repair the tabernacle. Marker location: FM 185 S of Osage.

OGLETREE STAGESTOP and POST OFFICE
Located 1 mile south of Copperas Cove on U. S. Hwy 190.
After Marsden Ogletree (1819-1896) and his family migrated from Georgia, he received a land grant in 1878. Inscriptions on two stones in this house indicate the structure was erected the same year. It served as the family home, grain store, and stopping place for the Lampasas to Belton Stagecoach. Since the mail arrived by stage, a post office was opened here in 1879 with Ogletree as postmaster. Legend says that the settlement received the name "Coperas Cove" from the copperas- tasting spring in the cove of a nearby mountain.
Samuel Gilmore served as the second postmaster. In 1881, Gilmore's father-in-law Jesse M. Clements (1822-1900) and his wife Charley deeded land for the right-of-way to the Gulf, Colorado & Santa Fe Railroad. The following year the railroad laid out the new townsite of Coperas Cove. Soon the center of the community, including the post office, moved over to the railroad. Later the town corrected the spelling of it's name "Copperas Cove."
In 1891, Clements bought this house and used it as the headquarters for the large ranch operations. The old stone stagestop remains a visible link with the community's pioneer heritage. (1979)

PEARL SCHOOL (1884-1958)

Erected by the State of Texas 1957.
Erected by the State of Texas 1963
Recorded Texas Historic Landmark 1985.
Texas sesquicentennial 1836-1986
Texas sesquicentennial 1836-1986
Texas sesquicentennial 1836-1986
Recorded Texas Historic Landmark - 1991
Recorded Texas Historic Landmark - 19921
Recorded - 1993

> Location: 802 North 1st Street Copperas Cove, TX MT. HIRAM LODGE NO. 595 A. F. & A. M. Mt. Hiram Lodge No. 595 was chartered on December 12, 1884. Lodge members shared their first facility, a two story structure located near present day downtown Copperas Cove with the public school. In its early years the Lodge participated in a local volunteer company of minutemen and helped develop this area's economy. The Lodge relocated in 1894 to Main Street and Ave. D, above the J. S. Ckements & Bro. Mercantile Store. Growth in its membership led to the building of a new Lodge facility at this site in 1970. This Lodge continues to serve the local community. 1993
Location: CR 194, 2 miles east of Jonesboro TX. WOOD CEMETERY This cemetery, probably named for noted pioneer educator D. R. Wood, was established with the 1858 burial of Sarah E. Shipman, wife of prominent local rancher John K. Shipman. More than 20 additional burials were recorded before John K. Shipman deeded 11.5 acres here for cemetery, church and school purposes in 1877. The cemetery contains grave sites of many area pioneer settlers and their descendants and veterans of the Civil War and World Wars I and II. Wood Cemetery remains active and is maintained by an association of descendants of persons buried here. 1994
Location: US 84 to FM 116 S 3 miles to FM 1783 W 7 miles to King. KING BAPTIST CHURCH This church tracts its history to 1875 when a Baptist congregation organized and held worship services in the Stringtown log schoolhouse. Baptism services were conducted at Cowhouse Creek. In 1880 Monroe and Mary Puett deeded two acres of land to the Baptist Church. A new sanctuary was built in 1901 using volunteer labor. In the 1930's the Church changed its name to King Baptist Church. Weekly services began in 1974. The Church has served the area for more than 120 years. 1997
Location: Oglesby, 118 College Avenue. FIRST BAPTIST CHURCH OF OGLESBY This church traces its history to 1893 when a revival was held in Oglesby. The official founding date of this congregation is September 1896. J. M. B. Gresham was elected as the first pastor of the church, which held services once or twice monthly until 1937. The first Church building, destroyed by fire in 1913, was replacd in 1914. Additions were made over the years to accomodate the Chgurch activities. The congregation supports traditional spiritual programs and has a long history of Missionary outreach and community involvement. 1996


The Second Texas Infantry: From Shiloh to Vicksburg by Joseph E. Chance

The Second Texas Infantry book. See a Problem? We’d love your help. Details (if other): Cancel. Thanks for telling us about the problem. The Second Texas Infantry: From Shiloh to Vicksburg. par. Joseph E. Chance.

The 2nd Regiment, Texas Infantry was an infantry regiment from Texas that served with Confederate States Army in the American Civil War. The regiment was organized by the then Captain John Creed Moore who would become the regiment's 1st Colonel Notable battles that the regiment has been involved in include the Battle of Shiloh, the Second Battle of Corinth, and the Siege of Vicksburg. 1 Second Battle of Corinth. 2 Siege of Vicksburg. The Second Texas Infantry: From Shiloh to Vicksburg, Joseph Chance, Eakin Press, 1984.

Home All Categories History Books United States History Books The Second Texas Infantry: From Shiloh to Vicksburg. ISBN13: 9781571680211. The Second Texas Infantry : From Shiloh to Vicksburg. 216pp - Photos - Rosters - Notes and Index - This unit fought in Shiloh, Corinth and Vicksburg.

Austin: Eakin Press, 1984. This work is a regimental history that follows the Texas Second Infantry from its organization shortly after Texas's secession to its disbanding immediately before the final Confederate surrender.

Joseph E. Chance, The Second Texas Infantry: From Shiloh to Vicksburg (Austin: Eakin Press, 1984). Uploaded on June 15, 2010. Published by the Texas State Historical Association.

Also by Joseph E. Journal of the Early Republic: Summer 1996 Vo. 6, N. (Contributor) 1 copy. Chance is currently considered a "single author. If one or more works are by a distinct, homonymous authors, go ahead and split the author. Chance is composed of 1 name.

Thread starter CMWinkler. Start date Dec 2, 2013. Descriptions indicate they carried a 13 star 1st National and a Texas State flag with 2nd Texas Infantry with the star. Here is my estimation as to how it might have looked. The Second Texas Infantry had lost more than half its numbers in casualties.

Books by Joseph E. Chance, Jefferson Davis's Mexican War regiment, Jose Maria de Jesus Carvajal, Mexico Under Fire, The Second Texas Infantry. Created April 1, 2008.

The Siege of Vicksburg was a significant success for the Union forces led by . Grant: the capture of a fortress controlling the Mississippi River. Martin H. Kelly is a former history and social studies teacher, and the author of two history books, one on Colonial life and the other on American Presidents. He is an online course developer for the UK-based Pamoja Education company. He lives in Tampa, Florida. Updated March 03, 2019. The siege of Vicksburg on July 4, 1863, was a significant battle of the United States Civil War, and the culmination of one of the most brilliant military campaigns of the war. Vicksburg was a fortress with a massive artillery located on a sharp bend in the Mississippi River

2nd Texas Infantry Regiment. Second Battle of Corinth. The Everipedia IQ token is now trading on several exchanges. Follow Everipedia on Telegram and Reddit to learn about upcoming features and developments! 2nd Texas Infantry Regiment. Copy URL. Embed, Widget. 2nd Texas Infantry Regiment history. 2nd Texas Infantry Regiment encyclopedia. 2nd Texas Infantry Regiment facts.


Voir la vidéo: SME Confederate Flag Debate (Décembre 2022).

Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos