Nouveau

Comte Alexeï Andreïevitch Arakcheïev, 1769-1834

Comte Alexeï Andreïevitch Arakcheïev, 1769-1834


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Comte Alexeï Andreïevitch Arakcheïev, 1769-1834

Le comte Aleksey Andreyevich Arakcheyev était un général russe controversé et ministre de la guerre sous Alexandre Ier qui était responsable d'une réforme réussie de l'artillerie mais qui était considéré comme une influence négative sur le tsar.

Le nom d'Arakcheyev est parfois donné comme Alexei Andreevich Arakcheev.

Arakcheyev est né en 1769 dans une famille noble mineure de la province de Tver. Il s'est joint au Corps de cadets de l'artillerie et du génie, obtenant son diplôme en octobre 1787. Il a ensuite servi comme instructeur au corps, avant de devenir adjudant supérieur du directeur du corps de 1790 à 1792. En 1792, il est promu capitaine et devient commandant de l'artillerie de Gatchina. Cela faisait partie de l'armée privée du grand-duc Paul, et Arakcheyev gagna la confiance du grand-duc, obtenant une promotion au grade de major, puis de colonel et enfin d'inspecteur d'infanterie à Gatachina.

En novembre 1796, le grand-duc devint le tsar Paul I. Arakcheyev fut promu général de division et reçut le commandement d'un bataillon dans le prestigieux régiment de gardes-vie Preobrazhensk. Il est alors nommé commandant de Saint-Pétersbourg. En avril 1797, il est fait baron et devient quartier-maître général de l'armée russe.

Paul Ier était notoirement imprévisible. En mars 1798, Arakcheyev fut démis de ses fonctions avec le grade de lieutenant général. Il passa l'année suivante en disgrâce, avant d'être rétabli en janvier 1799. Cette fois, il fut commandant de l'Artillerie de la Garde du Corps et inspecteur de l'Artillerie. En mai 1799, il fut créé comte de l'Empire russe, mais à l'automne, il tomba à nouveau, cette fois à cause de sa participation à une fraude financière commise par son frère. Cette fois, la disgrâce a été plus permanente et Arakcheyev n'a été restauré en faveur qu'après le meurtre du tsar Paul et la succession de son fils sous le nom d'Alexandre I.

En 1803, Arakcheyev fut reconduit dans ses fonctions d'inspecteur de l'artillerie. Il a aidé à réformer l'artillerie russe, en introduisant le « Système de 1805 » bien amélioré, qui standardisait les armes et l'équipement. Il est promu général d'artillerie en juillet 1808 et, en 1808, ministre de la guerre et inspecteur général de l'infanterie et de l'artillerie. Il était ainsi une figure clé pendant la guerre suédoise de 1808-1809, bien que les combats clés aient été menés par le prince Peter Bagration.

En 1812, Arakcheyev avait été remplacé au poste de ministre de la Guerre par Barclay de Tolly. Il accompagna la Première armée de l'Ouest au début de l'invasion française, mais partit à peu près en même temps que le tsar Alexandre. Arakcheyev retourna à Saint-Pétersbourg, avant de rejoindre l'armée en décembre 1812.

Pendant les campagnes allemandes et françaises de 1813 et 1814, Arakcheyev était à la tête de la Chancellerie impériale de campagne. En avril 1814, Alexandre le promut maréchal, mais Arakcheyev refusa la promotion au motif qu'il ne commandait aucune troupe.

En 1815, Arakcheyev commença à jouer un rôle majeur dans le gouvernement d'Alexandre, dirigeant le Conseil d'État et le Cabinet des ministres lorsque le tsar était absent pour s'occuper des affaires étrangères. Il était effectivement l'adjoint du tsar et certains voyaient en lui le vrai pouvoir. L'une de ses politiques clés était la création d'un système de colonies militaires, qui contenait finalement environ 400 000 hommes.

Arakcheyev était extrêmement impopulaire pendant cette période. Le successeur d'Alexandre Nicolas Ier l'a démis de tous ses postes et il est retourné à Gruzino, où il est décédé le 4 juin 1835.

Clausewitz le décrit comme « d'une grande énergie et ruse », mais « la conduite de la guerre lui étant assez étrange, il s'en mêle très peu ».

Page d'accueil napoléonienne | Livres sur les guerres napoléoniennes | Index des sujets : Guerres napoléoniennes


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos