Intéressant

Biographie de Diane von Fürstenburg, créatrice de mode belge

Biographie de Diane von Fürstenburg, créatrice de mode belge


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Diane von Fürstenberg (née le 31 décembre 1946) est une dirigeante d'entreprise et une créatrice de mode. Elle est surtout connue pour sa robe cache-cœur en jersey tricoté, popularisée pour la première fois dans les années 1970. Les vêtements de Fürstenberg ont été portés par des personnalités et des personnalités influentes telles que Michelle Obama, Madonna, Kate Beckinsale, Susan Sarandon et Jessica Alba.

Faits saillants: Diane von Fürstenberg

  • Connu pour: Fürstenberg a conçu une "robe portefeuille" qui a eu une influence considérable sur la mode féminine.
  • Aussi connu sous le nom: Diane Prinzessin au Fürstenberg, Diane Halfin, Diane Simone Michelle Halfin
  • Née: 31 décembre 1946 à Bruxelles, Belgique
  • Parents: Leon Halfin et Liliane Nahmias
  • Éducation: Université de Genève
  • Conjoint (s): Prince Egon von Fürstenberg (1969-1972), Barry Diller (2001)
  • Enfants: Prince Alexander von Fürstenberg, princesse Tatiana Desirée von Fürstenberg
  • Citation notable: "En règle générale, la mode est mystérieuse. Pourquoi les jeans sont-ils un classique? Vous venez de miser sur quelque chose d'intemporel et de juste."

Jeunesse

Fürstenberg est née Diane Simone Michelle Halfin à Bruxelles (Belgique) le 31 décembre 1946. Son père, Leon Halfin, était un émigré moldave et sa mère, Liliane Nahmias, avait été libérée d'Auschwitz seulement 18 mois avant la naissance de Diane. Les deux parents étaient juifs.

Éducation

Fürstenberg a fait ses études en Angleterre, en Espagne et en Suisse. Elle a étudié à l’Université de Madrid puis à l’Université de Genève, où elle a étudié l’économie. Après ses études, Fürstenberg travailla comme assistant d’Albert Koshi, agent de photographie de mode à Paris. Elle a ensuite déménagé en Italie, où elle a travaillé pour le fabricant de textiles Angelo Ferretti et a conçu des robes en jersey de soie.

New York et l'indépendance

À l'Université de Genève, Fürstenberg a rencontré un prince allemand né en Suisse, Egon zu Fürstenberg. Ils se sont mariés en 1969 et ont déménagé à New York, où ils ont eu une vie de société bien en vue. La famille du prince n'aimait pas que Fürstenberg fût de tradition juive. Deux enfants sont nés successivement: un fils Alexandre en 1970, six mois après le mariage, et une fille Tatiana en 1971.

En 1970, avec le soutien du prince et probablement influencé par la montée du féminisme, Fürstenberg a cherché l'indépendance financière en ouvrant le studio Diane von Fürstenberg. Elle a créé ses propres imprimés et confectionné des robes faciles à porter en tricot de soie, de coton et de polyester.

La robe portefeuille

En 1972, Fürstenberg a conçu la robe cache-cœur qui devait lui apporter tant de reconnaissance. La robe était en jersey de coton; L'intention de Furstenberg était de créer quelque chose de à la fois féminin et facile à entretenir. La robe originale emblématique se trouve maintenant au Metropolitan Museum of Art (aux côtés des célèbres vêtements de Thom Browne, Rei Kawakubo, Marc Jacobs et d'autres créateurs).

Fürstenberg a décrit son design comme simple, sans effort et classique:

"La robe portefeuille est la façon la plus traditionnelle de s'habiller: c'est comme une robe, c'est comme un kimono, c'est comme une toge. Elle n'a pas de boutons ni de fermetures à glissière. Ce qui le rendait différent était que c'était un maillot; près du corps et c'était une empreinte. "

La conception a eu une influence énorme sur la mode des années 1970; Au milieu de la décennie, Fürstenberg avait vendu des millions de robes et s'était fait connaître.

Divorce et expansion des affaires

En 1972, Fürstenberg et son mari ont divorcé. Elle a perdu le droit au titre de princesse zu Fürstenberg et a changé de nom pour devenir Diane von Fürstenberg.

En 1975, elle crée le parfum Tatiana, du nom de sa fille. Le parfum s’est bien vendu et, en 1976, Fürstenberg était si connue qu’elle est apparue sur la couverture de Newsweek. Fürstenberg a vendu son studio et a autorisé son nom à être utilisé sur d'autres produits. En 1979, les produits portant son nom représentaient des ventes de 150 millions de dollars. En 1983, toutefois, elle avait fermé son entreprise de cosmétiques et de parfums.

Reviens

De 1983 à 1990, Fürstenberg a vécu à Bali et à Paris. Elle a fondé à Paris une maison d'édition appelée Salvy, qui a publié des œuvres de traduction d'auteurs tels que Vita Sackville-West, Barbara Pym et Gregor von Rezzori. En 1990, elle est revenue aux États-Unis et, l'année suivante, a lancé une nouvelle entreprise de vente à distance, Silk Assets, qui vendait des produits sur la chaîne câblée QVC. Son premier produit a généré 1,2 million de dollars de ventes en deux heures.

Vendre sur QVC a été un succès. En 1997, Fürstenberg se joignit à sa belle-fille Alexandra pour relancer son entreprise éponyme. Avec le renouveau dans les années 1990 de la mode des années 1970, Fürstenberg a ramené la robe cache-cœur dans de nouveaux imprimés et couleurs.

En 1998, Fürstenberg a publié un mémoire intitulé "Diane: une vie de signature" relatant son histoire et ses succès commerciaux. En 2001, elle a épousé l'homme d'affaires Barry Diller, qui était un ami depuis les années 1970. Fürstenberg s’intéresse également au livre et au cinéma et produit «Forty Shades of Blue», qui a remporté un prix au Festival du film de Sundance en 2005. Fürstenberg a publié un autre mémoire en 2014, "La femme que je voulais être", qu'un critique a décrit comme "un regard introspectif honnête sur l'histoire labyrinthique de l'une des femmes entrepreneurs les plus emblématiques de la mode". Fürstenberg a également publié une série de livres sur la table basse, notamment "Beds", un regard sur les espaces intimes des riches et célèbres.

En 2005, les boutiques Diane von Fürstenberg étaient en activité à New York et à Miami aux États-Unis, ainsi qu’à Londres et à Paris en Europe. Fürstenberg a siégé à plusieurs conseils d'administration. Son entreprise a actuellement son siège dans le Meatpacking District de Manhattan.

Fürstenberg a été nommée l'une des femmes les plus puissantes du monde.

Clients notables

Les clients de Fürstenberg comprennent un éventail de célébrités, d’artistes et d’autres personnalités. L'ancienne Première Dame Michelle Obama - une femme connue pour son goût pour la mode - portait une robe cache-cœur Fürstenberg en 2009 pour la carte de Noël de la Maison Blanche. Les autres clients importants sont Gwenyth Paltrow, Rooney Mara, Bella Thorne, Demi Moore et Marisa Tomei.

Les causes

Fürstenberg a soutenu de nombreuses causes, dont la Ligue anti-diffamation et le Musée de l’Holocauste. Elle a été honorée pour son travail de réaménagement d'espaces à New York et pour son travail contre le sida. Avec son mari, elle finance une fondation familiale privée, la fondation de la famille Diller-Von Fürstenberg. En 2010, dans le cadre d'une initiative de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett, elle s'est engagée à donner la moitié de sa fortune à des efforts philanthropiques.

Sources

  • Ferla, Ruth La. «La robe a fait le tour du monde». The New York Times, 15 janvier 2014.
  • Fürstenberg, Diane Von. "Diane: une vie de signature." Simon & Schuster, 2009.
  • MacFarquhar, Larissa. "La chasseresse." Le new yorker25 septembre 2006.


Video, Sitemap-Video, Sitemap-Videos